AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2809661901
Éditeur : Play Bac (04/04/2018)

Note moyenne : 3.82/5 (sur 11 notes)
Résumé :
« Cher journal, J'ai pris la décision de te raconter ma vie parce qu'elle va prendre un tournant incroyable et complètement fou. Je m'appelle Anna Pavlova, j'ai dix ans et, dans deux jours, j'entrerai à la prestigieuse École Impériale de Ballet de Saint-Pétersbourg. »

Dans cette nouvelle série, Anna confie tout à son journal ! Sa passion pour la danse, les leçons avec Mme Korsakov, la préparation de l'examen d'entrée... et ses premiers pas à l'école d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Croquignolle
  28 mai 2018
J'ai été ravie par la lecture de ce livre. Il a su rejoindre le Petit Rat qui sommeille en moi depuis que je suis toute petite. La danse est une passion que je ne pratique hélas plus mais je reste fascinée par la grâce, la perfection et la beauté des ballets.
Il aura fallu ce Journal d'un cygne pour découvrir la vie d'Anna Pavlova, danseuse étoile de légende. Et je remercie Babelio et Les Editions playBac d'y avoir contribué à travers Masse Critique.
Anna, Journal d'un cygne est une invitation à la persévérance. Pour obtenir quelque chose dans la vie, il faut d'abord y croire, puis il faut y travailler. Longuement. Durement. Les difficultés et les rivalités sont certes nombreuses, mais la joie profonde et la réalisation de soi sont au bout du chemin.
Le livre est écrit sous la forme d'un journal intime qui nous permet de plonger au coeur du destin hors du commun d'Anna Pavlova.
Nous découvrons à ses côtés la naissance de sa passion, ses premiers pas à l'Ecole Impériale de Ballet de St-Pétersbourg, sa douce relation avec sa maman, les joies partagées avec ses amis danseurs, les blessures infligées par ses concurrentes.
Nous sommes, au fil des pages, témoins de l'éclosion d'une Etoile et cela touche notre âme.
Ce livre s'adresse aux enfants, à ceux qui aiment la danse en particulier. Mais l'adulte que je suis a été charmée.
Les illustrations de Cati Baur sont belles. Elles enrichissent et illuminent le texte de Sandrine Beau.
C'est un beau coup de coeur qui m'invite à attendre impatiemment la suite, prévue pour août 2018.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
rosacalifronia
  04 juin 2018
Destiné plutôt aux petites filles, le livre « Anna, journal d'un cygne » n'échappe pas aux stéréotypes genrés. Du rose, des rubans, du tulle en veux-tu en voilà ancrent ce récit dans la lignée des dessins animés de mon enfance (Princesse Sarah, Cynthia j'aime la gym…). Surmonté le choc de la mièvrerie, je me replonge dans mon enfance et mes ressentis de l'époque afin de passer outre mes convictions d'aujourd'hui. Le visuel est en revanche en adéquation avec le déroulé de l'histoire et les lieux (la Russie, le théâtre, la salle de danse) et est joliment coloré. Il faut naturellement se replacer dans le contexte : nous sommes à la fin du XIXe siècle où la mixité n'est pas encore de mise. La lecture fait tomber tous mes préjugés, car l'auteure brandit l'égalité entre le nombre de garçons et de filles acceptés à l'École Impériale de ballet. La forme du journal intime confère un aspect plus vivant aux personnages et crée un lien avec le lecteur. Un suspense est créé à la fin de quelques chapitres, ce qui rend l'histoire plus attractive. La narratrice rend compte des incontournables problèmes de rivalités et de la difficulté du métier de danseuse dans un lieu ô combien prestigieux. La courte biographie finale achève la parabole d'Anna Pavlova et apporte une véracité à l'ouvrage. Le marque-page en forme de chaussons de danse offert avec le livre est un plus original (bien sûr moi cela m'évoque les chaussons de Diaghilev posés sur sa tombe à Venise, mais nous n'en demandons pas tant aux enfants !). Il s'agit ici du premier tome et le pari est réussi, car il donne envie de continuer afin de connaître le destin de cette ballerine. Je remercie vivement la masse critique ainsi que les éditions Playbac pour cette lecture qui va se transmettre de mère en fille (je n'ai pas de garçon !)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
cyan
  05 juin 2018
(...)
Je ne suis pas une grande amatrice de lecture trop jeunesse, mais ma nièce de 8 ans est déjà une petite ballerine accomplie et elle apprécie les livres qui parlent de danse classique. Nous l'avons donc lu celui-ci ensemble et ç'a été une chouette découverte 🙂
L'histoire est basée sur des faits réels, ce qui est un gros plus. Non seulement le jeune lecteur découvre l'univers du ballet, mais c'est aussi l'occasion d'apprendre quelques petites choses sur la Russie de la fin du 19e siècle. C'est bien sûr très édulcoré, mais c'est un bon point de départ pour les enfants curieux.
Le format journal permet de s'identifier à l'héroïne et de ne pas entrer dans des détails trop compliqués. le style est direct, fluide et simple à lire. Il y a quand même quelques mots de vocabulaire un peu hors de portée pour les enfants de 8 ans auxquels est destinée l'histoire à mon avis. Les termes russes sont légendés, pas les mots français qui pourraient poser problème, ce qui est un peu dommage.
Ce livre est un tome 1, il faut nécessairement lire les suivants pour espérer savoir comment l'histoire d'Anna se poursuit et se termine.
Les illustrations en couleur sont de toute beauté, elles contribuent à donner au livre une ambiance magique. C'est à la fois moderne et empreint de poésie. Chaque tête de chapitre est agrémentée d'un dessin de plume rose et un marque-page en forme de chaussons de danse est offert à l'intérieur. L'édition est vraiment soignée.
Une lecture mignonne et sympathique, à recommander à toutes les petit-e-s danseurs-ses.
Lien : https://bienvenueducotedeche..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
LesbilletsDeFanny
  30 janvier 2019
Chouette ! Encore un roman signé Sandrine Beau ! Aussitôt reçu, aussitôt lu !
Ce livre est le premier tome d'une série consacrée à l'histoire d'Anna Pavlova, une danseuse de ballet russe qui est entrée dans la légende.
Anna, qui écrit dans son journal, a alors dix ans. Elle revient sur le début de son aventure merveilleuse qui l'amène dans l'école prestigieuse de Ballet à Saint-Pétersbourg.
La petite fille vit seule avec sa mère, une femme travailleuse et aimante, dans un petit foyer. Elle passe son temps à danser dans tous les coins et recoins de la maison, même dans les cages d'escalier. Les temps sont parfois durs, l'argent n'est pas toujours au rendez-vous, mais la jeune Anna est heureuse auprès de sa maman. Cette dernière a un talent : la couture.
Un jour, alors que l'épidémie de grippe fait des ravages dans le pays, la mère d'Anna est contactée : on lui demande de confectionner des costumes pour le théâtre Mariinsky, un théâtre très important à Saint-Pétersbourg : les costumières habituelles sont malades. le talent de la jeune femme est rapidement remarqué, et d'autres commandes arrivent. Un jour, elle reçoit en récompense deux invitations pour assister avec sa fille à la représentation d'un ballet au théâtre : Anna est rapidement ravie, et conquise ! C'est décidé : elle voudra faire de la danse, et elle travaillera dur, très dur, mais avec plaisir pour réaliser son rêve.
Le récit est très bien raconté. On se plonge dans l'histoire d'Anna, un personnage qui nous devient vite sympathique. L'histoire plaira aux enfants : elle est optimiste, traite en plus de la danse de l'amitié, de la rivalité et, surtout, montre que réaliser ses rêves est possible.
Les illustrations, de Cati Baur, sont très réussies et apportent une belle harmonie à l'ensemble. le petit plus : un marque-page qui représente une paire de chaussons de ballerine ! (le mien a déjà été volé par ma fille).
Lien : https://lesbilletsdefanny.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
bebi
  12 décembre 2018
Anna aime danser. Elle danse pour le plaisir, pour se réchauffer, pour faire plaisir à sa maman qui travaille durement.
Sa mère, qui a trouvé un emploi comme costumière pour une troupe de danse classique, sait que son plus grand rêve est de devenir ballerine. Et elle décide de l'inscrire à des cours de danse.
Pour Anna, la vie change du tout au tout ! L'école de danse lui ouvre un nouvel univers. Elle rencontre des amies, mais aussi des ennemies. Et même si son objectif principal est de réussir ses études, elle doit aussi se confronter à de petites tensions.
Lorsque j'ai vu ce titre dans la dernière masse critique de Babélio, je me suis laissée tenter.
J'ai lu ces derniers temps, chez Nathan jeunesse, une autre série traitant de la danse classique : 20, allée de la danse. Dans cette série-là, nous sommes dans l'époque actuelle, en France, et je l'aime beaucoup.
Mais cette série-ci se place plutôt au début du XXème siècle, et évidemment, et dans un autre pays. Dans ce contexte, on découvre une toute autre approche du même art. Plus rude, plus stricte, et avec une rigueur digne de cette époque.
Anna est une petite fille sage, studieuse et appliquée. Elle me plaît, parce que je retrouve chez elle le caractère victorien du début du siècle. L'atmosphère, oscillant entre une demi-misère et l'opulence des salles de spectacle.
Ce premier tome se lit assez rapidement pour un adulte. Et certainement très agréablement par un enfant. le système de journal intime dans lequel elle raconte ses journées me plaît énormément également.
Voilà donc une petite série qui débute très bien, douce et tendre, comme je les aime. Elle peut être à la portée de jeunes lecteurs, ou de petits passionnés.
C'est pour une très belle découverte !

Lien : http://au-fil-des-pages.be
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
CroquignolleCroquignolle   27 mai 2018
Je suis tellement heureuse ! Ca fait maintenant trois jours que je suis arrivée à l'Ecole Impériale de Ballet de Saint-Pétersbourg, et je n'en reviens toujours pas d'avoir la chance de passer mes journées à danser. Trois petits jours qui me semblent pourtant durer depuis toujours, tant cette vie est celle qui est faite pour moi !
Commenter  J’apprécie          20
CroquignolleCroquignolle   27 mai 2018
Elle ne danse pas, elle vole.
(Serge de Diaghilev, fondateur des ballets russes)
Commenter  J’apprécie          80
AstazieAstazie   04 décembre 2018
J'ai d'abord dansé pour lutter contre le froid, pour me réchauffer. Dans notre petite chambre sous les toits, il faisait très souvent glacial. Les hivers sont longs en Russie ..
Commenter  J’apprécie          20
CroquignolleCroquignolle   27 mai 2018
L'ambiance est à la fois studieuse et rieuse, et je me sens, dans cet endroit, comme un poisson qui découvre enfin la rivière de ses rêves !
Commenter  J’apprécie          20
CroquignolleCroquignolle   27 mai 2018
J'ai d'abord dansé pour lutter contre le froid, pour me réchauffer. Dans notre petite chambre sous les toits, il faisait très souvent glacial. Les hivers sont longs en Russie.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Sandrine Beau (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sandrine Beau
Sur France Bleu Besançon, dans La Grande Librairie, Marie-Ange Pinelli reçoit Sandrine Beau pour son album jeunesse "La girafe en maillot de bain" (L'élan vert). Le 1er mai 2013.
autres livres classés : danseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La porte de la salle de bain

Comment se nomme le beau-père de Mia ?

Lloyd
Loid
La moule

10 questions
48 lecteurs ont répondu
Thème : La porte de la salle de bain de Sandrine BeauCréer un quiz sur ce livre