AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782362661334
95 pages
Éditeur : Talents Hauts Editions (01/10/2015)
3.98/5   271 notes
Résumé :
Ce matin, Mia pourrait le jurer, ses seins ont commencé à pousser. La joie qu’elle éprouve devant sa métamorphose ne dure pas : le regard des autres change, en particulier celui de son beau-père qui prend l’habitude de franchir la porte de la salle de bain lorsqu’elle se douche.
....

Mia douze ans et est déjà en attente. Comme toutes les filles de son âge, ca bout a l’intérieur. Ca palpite. Ca s’agite. Le corps tout entier se prépare à quitter ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (243) Voir plus Ajouter une critique
3,98

sur 271 notes

Ziliz
  31 mars 2017
Si, lorsque vous lui demandez ce qu'il trouve de plus sexy chez vous, votre nouveau chéri vous répond : « tes enfants, tes frères/soeurs mineurs », fuyez ! *
Vous pouvez aussi alerter la police, mais il paraît que ça ne sert à rien, ou disons qu'un signalement ne suffit pas, même après quelques 'dérapages' avérés. Alors commencez par mettre le bonhomme à distance, pour épargner les enfants et ados.
Je ne sais pas, parmi les pédophiles, quelle est la proportion de ceux qui parviennent à résister à leurs pulsions, ou en éprouvent au moins le devoir moral ? Ce que je peux affirmer en revanche, c'est que certains, en véritables prédateurs, font tout pour être en contact avec des enfants, dans leur vie professionnelle ou personnelle.
Voilà un des messages de ce roman jeunesse - c'est en tout cas ce que j'ai perçu et qui me marquera, au vu de quelques exemples similaires autour de moi, mais il est possible que l'histoire soit moins dramatique que l'image que j'en ai.
L'auteur évoque avant tout l'émergence de la pudeur à la puberté, l'importance de la respecter et de donner à l'enfant les moyens de se protéger des intrusions adultes qui peuvent le gêner, qu'elles soient véritablement malsaines ou purement anodines. S'il veut s'enfermer dans sa chambre, les toilettes et la salle de bain, respectez, même si cela ne correspond pas à vos habitudes !
Un roman aussi utile pour les parents et éducateurs, que pour les jeunes lecteurs, à partir de 10-11 ans.
* Bien sûr, il y a peu de chances qu'il (se) l'avoue, alors soyez vigilant-e-s !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          426
Nadael
  30 octobre 2015
Elle a douze ans à peine Mia, et est déjà en attente. Comme toutes les filles de son âge, ça bout à l'intérieur. Ça palpite. Ça s'agite. Des sensations nouvelles se font jour. le corps tout entier se prépare à quitter l'enfance. Telle la chenille qui se métamorphose en papillon, la petite Mia est sur le point de devenir une jeune fille. Pour l'heure, chrysalide, elle guette la poussée de ses seins, des petits pois qui captent toute son attention. Jour après jour, elle observe, elle contemple... elle est si heureuse.
Mais la transformation de ce corps n'a pas échappé aux regards des autres. Des coups d'oeil déplacés de gens dans la rue, des hommes surtout... quant à son entourage, il est devenu soudain intrusif et sans gêne se permettant des réflexions bien dérangeantes pour une toute jeune fille. Mia est gênée et confuse, oscillant entre la joie et la tristesse.
Et puis, il y a Lloyd, le compagnon de sa mère. « La moule », comme le surnomme sa grand-mère, toujours affalé sur le canapé. Lui aussi, il s'est aperçu que Mia grandissait... Monsieur a pris l'habitude d'entrer dans la salle de bain lorsque Mia s'y trouve. Cette irruption dans la pièce est vécue comme une « violation » de son intimité. La jeune fille redoute toute la journée de se retrouver face à son beau-père, dans la salle de bain. Sa mère travaille souvent le soir...
Durant des semaines, le malaise ne cesse de grandir. Mia a peur mais n'ose pas parler. Par crainte de moqueries, par honte... L'angoisse monte, crescendo... Jusqu'où Lloyd est-il capable d'aller?
Un roman d'une justesse implacable. le passage de l'enfance à l'adolescence est parfaitement décrit à travers les yeux de Mia, qui précisons-le, est la narratrice ; le basculement vers le monde des adultes avec ses jolies envolées et ses terribles retombées, les transformations du corps, le changement de regards des autres, leurs familiarité jusqu'à l'intrusion dans l'intimité, parfois. Une écriture sensible et vraie pour un propos dur mais tellement important. Et comme le dit l'auteure en exergue, ce livre est adressé « À toutes les Mia. Et à tous les moi. Que la force soit avec vous! » Car je pense aussi qu'il faut lutter pour la franchir, cette porte de l'adolescence.
Lien : https://lesmotsdelafin.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          400
orbe
  01 octobre 2015
Mia a les seins qui commencent à pousser et elle souhaite maintenant pouvoir se laver sans être susceptible d'être vue et regardée.
Mais à sa pudeur sa mère lui oppose le danger d'une porte qui se bloque er lui interdit de s'enfermer dans la salle de bain.

Le malaise de la jeune fille s'amplifie au fur et à mesure que le temps passe. C'est alors que Lloyd, le compagnon de sa mère, sans travail et toujours à la maison, prend l'habitude de rentrer alors que Mia est en train de se doucher...

A l'aide de chapitres courts et de situations simples, l'auteur construit un roman qui évoque avec justesse et précision la peur des enfants qui voient leur corps se transformer et doivent affronter le regard des adultes.
Mia est confrontée à l'indicible, comment parler avec sa mère qu'elle sent fragile, d'une situation qui la rend mal à l'aise ?
Un roman qui révèle l'importance de respecter la pudeur et la retenue des jeunes enfants. de les laisser rapidement se laver tout seul et de leur accorder le droit au respect de leur corps.

Un livre fort, qui monte crescendo et qui met en scène une situation qui dérape... Que le beau-père soit ou non un voyeur peu importe, c'est la prise en compte du ressenti de l'enfant qui importe.

Un livre qui a su me toucher, à lire absolument !
Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          352
rabanne
  06 avril 2021
C'est la critique de Zilis qui m'avait fait noter ce roman jeunesse. Je l'ai emprunté dans l'un de mes CDI juste avant ce nouveau confinement.
La narratrice sort juste de l'enfance et attend avec impatience de voir pousser ses seins, à l'image de ceux de sa mère qu'elle admire. Elle guette fébrilement tous les jours dans le miroir de la salle de bain les étapes de la (trop lente , à son goût) métamorphose de son corps. Or, cette satisfaction intime est brutalement ternie par le comportement intrusif et malsain de son nouveau beau-père...
Un court récit écrit à la première personne du singulier, à hauteur d'ado. le lecteur s'identifie rapidement à cette très jeune fille, happé par ses mots et ses ressentis : l'on palpe son malaise, son angoisse grandissante, son impuissance, et souhaitons fort qu'elle sorte de son mutisme.
Une plume sans détour, au ton juste, sans effet dramatique inutile. Un texte préventif à transmettre en priorité à une cible de préadolescents (dès 10-11 ans), parce qu'il parle non seulement de puberté et de pudeur naturelle, mais également de droits (intégrité et propriété de son corps) et d'interdits (agression sexuelle, pédocriminalité, inceste).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          225
Shan_Ze
  11 juin 2016

Mia a treize ans, son corps commence à changer. Ce sont d'abord ses seins, elle le sent avant même de le voir. Ce sentiment de fierté de devenir une femme est vite écrasé par son beau-père qui tente pour tous les moyens de briser l'intimité de Mia…
Une lecture stressante, je me suis rapidement mis à la place de Mia et j'ai senti la peur et l'effroi qu'elle éprouvait. En plus, difficile de se confier quand on a le sentiment de ne pas être dans son droit d'avoir le droit à un peu de pudeur. Au-delà de ce voyeurisme malsain, Sandrine Beau montre l'importance d'accorder leur intimité, même aux plus jeunes. Émouvant, à lire et faire lire pour sensibiliser jeunes (et moins jeunes)…
Commenter  J’apprécie          240


critiques presse (1)
Ricochet   10 décembre 2015
Un texte court et qui va à l'essentiel pour ne pas oublier de rester vigilant face à certains regards, gestes ou paroles déplacés d'un adulte sur un-e adolescent-e.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (39) Voir plus Ajouter une citation
ZilizZiliz   04 avril 2017
[pique-nique familial au bord de l'eau]
- Ben... qu'est-ce que tu fais, Mia ? Déshabille-toi.
- Non, c'est bon, j'ai pas envie de me baigner.
- On crève de chaud, viens, ça te fera du bien.
J'ai regardé ma mère, fixement, en tentant une fois de plus la transmission de pensée. « J'ai pas envie de me balader en culotte, devant ton mec qui me reluque sans arrêt. Tu comprends ça ? »
Une fois de plus, ça n'a pas fonctionné.
Elle a juste soupiré, avec un air exaspéré :
- Comme tu veux. Je ne te comprends vraiment pas !
« Ça, je confirme, Maman ! », j'avais envie de dire.
(p. 50)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
ZilizZiliz   31 mars 2017
Cette fois, Maman m'avait emmenée dans une crêperie. On s'était régalées et je n'avais pas arrêté de rire en l'entendant imiter une de ses collègues qui parlait avec une voix de canard.
Pendant que je mangeais ma crêpe beurre-sucre, je m'étais dit que c'était le bon moment. A chaque bouchée, je répétais dans ma tête la première phrase que j'allais dire : « Tu sais Maman, il faut que je te parle de quelque chose... » « Tu sais maman, j'ai un problème... » « Maman, Lloyd il est sympa, mais y a quand même un truc qui va pas... »
(p. 54-55)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
HubbleHubble   13 octobre 2015
Y'a un moment, je ne sais pas à quoi c'est dû, mais les adultes se croient autorisés à parler de votre corps, comme si vous étiez absent. Ou pire, comme si vous étiez une voiture qu'on observe, qu'on détaille et qu'on jauge. Sauf que je ne suis pas une voiture! Et que j'ai horreur de ça!
Commenter  J’apprécie          351
4C_QUINTIN4C_QUINTIN   08 novembre 2018
Je n’ai rien dit à ta mère pour cette fois. Mais le coup de la surprise à ta grand -mère, c’est la dernière fois. Quand tu me fais le coup, je te préviens !
Je suis montée dans ma chambre, sans rien répondre. Il a continué dans mon dos. J’ai pris mon pyjama et je suis allée à la salle de bain, les tremblements de mes mains recommençaient. Je suis entrée dans la baignoire et j’ai ouvert le robinet. C’était comme si j’avais envoyé un signal de départ : les ressorts du canapé qui couinaient, le bruit de ses pas dans le couloir. Encore quelques secondes et il serait là. Mais mains sont devenus moites, mon cœur s’est mis à accélérer comme un fou, ma bouche est devenue sèche.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
NadaelNadael   30 octobre 2015
« Plusieurs fois, j'ai essayé d'imaginer que je parlais. Que je racontais ce qui se passait dans la salle de bain, depuis quelques temps... Mais je n'arrivais pas à trouver les mots. Je ne savais pas par quoi commencer . « Le copain de ma mère entre dans la salle de bain quand je prends ma douche... » ça me semblait ridicule comme phrase. On aurait dit une petite fille qui couine. Et puis, ça n'avait pas vraiment l'air grave dit comme ça. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150

Videos de Sandrine Beau (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sandrine Beau
Dans les petits papiers de Sandrine Beau
La Charte
autres livres classés : pubertéVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

La porte de la salle de bain

Comment se nomme le beau-père de Mia ?

Lloyd
Loid
La moule

10 questions
75 lecteurs ont répondu
Thème : La porte de la salle de bain de Sandrine BeauCréer un quiz sur ce livre

.. ..