AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2745965557
Éditeur : Milan (19/03/2014)

Note moyenne : 3.99/5 (sur 37 notes)
Résumé :
Il était une fois une petite fille qui vivait
au bord d'une forêt, dans le nord de la Russie.
Sa grand-mère, qui tricotait, lui avait fait
un long manteau bleu, de petits gants bleus,
et lui avait cousu une chaude chapka bleue.
Si bien que tout le monde l'appelait
le " Petit Chaperon bleu "...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
milamirage
  28 septembre 2014
Bien sûr, tu connais bien l'histoire du Petit Chaperon rouge… Mais sais-tu que dans le Nord de la Russie, au bord d'une forêt très souvent enneigée, vivait une petite fille que tout le monde appelait le Petit Chaperon bleu ? En effet, sa grand-mère, qui l'aimait beaucoup, lui avait tricoté un long manteau bleu, des petits gants bleus et lui avait cousu une chaude chapka bleue. Je vais te raconter ce qui lui est arrivé un jour, alors qu'elle traversait la forêt profonde pour apporter un petit pot de miel à sa grand-mère malade.
Mon avis : Encore un album qui va m'être bien utile lors de mes animations thématiques pour les classes ou pour mes créneaux d'ateliers d'activités péri-éducatives mis en place dans le cadre des nouveaux rythmes scolaires. Nous revisitons le conte bien connu de Charles Perrault de façon fraîche (et pour cause, nous sommes quand même en Russie !) et très originale. Notre petit Chaperon vit dans le froid et honore la couleur bleue. La trame du récit se différencie aussi dans les rencontres que fait la fillette au coeur de la forêt : ici, pas la moindre trace d'un loup affamé et malintentionné mais un ours bien mal léché, un magnifique et redoutable tigre blanc et enfin un gros lapin inamical… Un brin moins naïve que sa grande soeur connue de tous, Petit Chaperon bleue est une enfant pleine de vie et de malice qui ne s'en laisse pas conter et elle viendra à bout de ces trois malappris en deux coups de cuillère à pot, pot de miel évidemment, ou grâce à ses talents de musicienne puisque qu'elle emporte partout avec elle sa balalaïka … Les illustrations de Marie Desbons accompagnent le texte à merveille : des tons chauds pour les scènes intérieures et de magnifiques coloris dits « froids » pour les passages où la fillette traverse la campagne hivernale. Les personnages sont pleins de vie et attachants, même quand leur expression démontre bien qu'ils ne sont pas forcément bienveillants. Et puis, il y a ce plus, et quel plus ! Si le petit lecteur n'aime pas la fin qui lui est proposée, il pourra en choisir une autre : première option, en sauvant le lapin ; la seconde en sauvant la grand-mère, et enfin la dernière en sauvant le Petit Chaperon bleu…
Alors, convaincus ? J'en entends encore quelques-uns qui renâclent un tant soit peu… et bien figurez-vous que tout espoir n'est pas perdu et que Sandrine Beau a aussi prévu cette éventualité : la dernière double page vous offre un espace vierge qui va vous permettre de faire appel à votre imagination pour vous offrir l'histoire dont vous rêvez… après tout, on dit souvent qu'on n'est jamais mieux servis que par soi-même, alors, à vos stylos, ou, pourquoi pas, à vos pinceaux !!!
COMPLÉMENT DE CRITIQUE :
Pour les animations avec les classes de grande section de maternelle et les cours préparatoires, j'ai prévu de leur lire cette histoire, en leur montrant les illustrations comme d'habitude. Par la suite, je répartirai dix photocopies de double page en format A3 et demanderai aux enfants de reconstruire le récit dans son ordre chronologique, chaque groupe racontant ce qui se passe sur celle qui lui a été remise.
Pour les animations d'ateliers d'activités péri-éducatives mis en place dans le cadre des nouveaux rythmes scolaires, je compte également commencer par la lecture de l'histoire, expliquer que l'auteur propose trois autres fins : première option, en sauvant le lapin sacrifié à la fin du récit initial, la seconde en sauvant la grand-mère, la dernière en sauvant le Petit Chaperon bleu… sans les leur lire… et laisser parler leur imagination…
Public : à partir de quatre – cinq ans en lecture accompagnée
Si vous voulez vous rendre sur le blog de l'auteure, Sandrine Beau, vous pouvez suivre cette adresse :
http://sandrinebeau.blogspot.fr/
Si vous voulez vous rendre sur le blog de l'illustratrice, Marie Desbons, vous pouvez suivre cette adresse :
http://mariedesbons.canalblog.com/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Biancabiblio
  03 décembre 2015
l était une fois quelque part en Russie, dans les steppes enneigées, Annouchka, une petite fille aux yeux bleus, entièrement vêtue de bleu que l'on surnommait le petit chaperon bleu. Sa grand-mère étant malade, sa maman lui demande de lui porter un petit pot de miel. le petit chaperon bleu devra traverser la forêt profonde et pleine d'animaux dangereux…
Vous l'aurez compris en lisant ces quelques lignes, le petit chaperon qui n'était pas rouge est une réécriture du célèbre conte de Charles Perrault le petit chaperon rouge très réussie !
Comme dans le conte originel du 17è siècle, la petite fille doit apporter du réconfort à sa grand-mère alitée mais contrairement à son prédécesseur, la petite fille est russe, doit apporter un petit pot de miel et non de beurre et emporte son balalaïka afin de jouer de la musique à son aiëule.
Autre variante par rapport au conte de Perrault : Annouchka ne rencontrera aucun loup mais un ours brun, un tigre des neiges et un lapin amateur de choux, qui pourrait se révéler bien plus féroce que les deux autres animaux sauvages croisés en cours de route !
Sandrine Beau réussit haut la main ce détournement de conte et, cerise sur le gâteau, ne nous laisse pas sur notre faim car si l'album est très trop court, il nous propose pas moins trois fins alternatives, à chacun de choisir la sienne, voire de l'inventer.
Lire la suite...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
bibliothequedebracieux
  27 août 2015
"Il était une fois une petite fille qui vivait au bord d'une forêt, dans le nord de la Russie."
On l'appelait le petit chaperon bleu car elle était chaudement vêtue de bleu : manteau, gants, chapka... Cette petite fille doit aller porter un pot de miel à sa grand-mère malade . Ah vous connaissez déjà l'histoire? Mais vous ne savez pas que dans son dos se trouve sa balalaïka, et dans la forêt un ours. Et puis d'autres animaux qui vont ralentir son chemin. Dont un lapin...
Voilà une nouvelle version du chaperon rouge, les contes détournés sont fréquents. Celui-ci est dans un univers lointain et dans un paysage de neige ce qui lui donne une autre dimension. L'humour est bien là, saupoudré d'un soupçon de frisson. Et puis si la fin ne plait pas au lecteur il est possible de la changer, il suffit de tourner la page.Pour certaines fins proposées on a très envie de le faire, mais c'est bien connu les contes sont cruels.
L'histoire est plaisante et l' illustration sympathique. Un petit chaperon bleu que l'on a très envie d'adopter, et débarrassée de sa chapka et de son manteau on découvre une petit fille à l'aspect plus moderne. La grand-mère elle, est ronde à souhait...
Une belle idée que cet album.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
bouma
  19 février 2016
Remplacez la forêt traditionnelle par la toundra russe, et le chaperon rouge par une chaude parka bleue et vous aurez le point de départ de ce joli conte détourné.
L'auteure a pris des libertés avec l'histoire originale en introduisant plusieurs dangers successifs tels un conte randonné. Ainsi un ours, un tigre, un lapin (?) vont apparaître sur le chemin de la petite fille qui va à chaque fois se délester d'une partie de son équipement. C'est malin et cela plait beaucoup aux enfants. Et en plus elle propose plusieurs fins qui s'enchainent et apportent une dédramatisation certaine face à l'histoire originelle.
(Suite de la chronique en cliquant sur le lien)
Lien : http://boumabib.fr/2015/09/1..
Commenter  J’apprécie          90
blandine5674
  04 mai 2016
Excellent album aux couleurs lumineuses qui se passe en Russie. Une version drôle du petit chaperon rouge aux rebondissements. A la fin, la grand-mère et la fillette mangent le lapin en ragoût. Quoi tu n'aimes pas cette fin ? Alors tourne la page. Et c'est ainsi que le lapin dévora la grand-père. Quoi tu n'aimes pas cette fin ? Alors tourne la page. Et c'est ainsi que le méchant petit lapin prépara une délicieuse potée aux choux à la petite fille. Quoi tu n'aimes pas cette fin ? Alors tourne la page. Et c'est ainsi que tous firent des crêpes. Quoi tu n'aimes pas cette fin ? Alors inventes-en une !
Commenter  J’apprécie          40

critiques presse (1)
Ricochet   18 août 2014
Il y a beaucoup d'humour et de fantaisie dans cet album. Un petit grain de folie en fait une version totalement inédite, joyeuse et surprenante !
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
milamiragemilamirage   28 septembre 2014
Bien vite, la petite fille oublia les recommandations de sa maman.
Elle posa son panier, sa balalaïka, et se jeta dans la neige fraîche
pour y dessiner un ange en agitant ses jambes et ses bras.
Elle dévala un grand champ pour être la première à laisser la trace
de ses pas pas dans l'étendue blanche.
Tant et si bien que, quand elle entra dans la forêt, la nuit tombait déjà.
Commenter  J’apprécie          120
milamiragemilamirage   09 septembre 2014
Il était une fois une petite fille qui vivait au bord d'une forêt,
dans le nord de la Russie.
Sa grand-mère, qui tricotait, la gâtait beaucoup.
Elle lui avait fait un long manteau bleu, de petits gants bleus,
et lui avait cousu une chaude chapka bleue. Si bien
que tout le monde l'appelait le " Petit Chaperon bleu ".
Commenter  J’apprécie          60
boumabouma   19 février 2016
Bien vite, la petite fille oublia les recommandation de sa maman.
Elle posa son panier, sa balalaïka, et se jeta dans la neige fraîche pour y dessiner un ange en agitant ses jambes et ses bras.
Commenter  J’apprécie          20
tchaikatchaika   08 septembre 2014
Tout à fait charmant, dépaysant, et enfin du bleu...
Commenter  J’apprécie          40
blandine5674blandine5674   04 mai 2016
Si tu n'aimes pas cette fin, tourne la page.
Commenter  J’apprécie          30
Lire un extrait
Videos de Sandrine Beau (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sandrine Beau
Sur France Bleu Besançon, dans La Grande Librairie, Marie-Ange Pinelli reçoit Sandrine Beau pour son album jeunesse "La girafe en maillot de bain" (L'élan vert). Le 1er mai 2013.
autres livres classés : russieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

La porte de la salle de bain

Comment se nomme le beau-père de Mia ?

Lloyd
Loid
La moule

10 questions
38 lecteurs ont répondu
Thème : La porte de la salle de bain de Sandrine BeauCréer un quiz sur ce livre