AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2268054888
Éditeur : Les Editions du Rocher (09/06/2005)

Note moyenne : 3.79/5 (sur 34 notes)
Résumé :
Né en 1966, dans un quartier populaire de l'est de Montréal, Charles Thibodeau est de la trempe des véritables héros, qui savent transformer les mauvais coups du sort en revanches sur le destin. On le croyait mort à sa naissance ? Plus vigoureux que jamais, il revient à la vie entre les mains de l'ambulancier qui l'accueille dans ce monde. Sa mère meurt alors qu'il a quatre ans ? Son père est un ivrogne calamiteux ? Qu'à cela ne tienne ! Vif, intelligent, débrouilla... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Ysane
  19 février 2015
Ce livre relate l'enfance et l'adolescence de Charles, un enfant d'Hochelaga-Maisonneuve dans les années 70-80 issu d'une famille dysfonctionnelle.
Depuis plusieurs années je désirais faire la lecture de ce roman d'Yves Beauchemin. J'ai eu beaucoup de difficultés a accrocher à l'histoire de ce garçonnet. le texte me semblait un peu trop juvénile et trop d'événements étaient annoncés à l'avance ce qui me gâchait la surprise. Heureusement, il y avait le fait très mignon que Charles attirait les chiens du quartier ce qui m'a fait sourire plus d'une fois et apprécier le jeune personnage. Puis, Charles est devenu adolescent et le texte m'est apparu d'une écriture plus mature et j'ai réalisé le grand talent de conteur d'Yves Beauchemin lequel à l'intérieur du même livre, avec le même personnage, est passé d'une écriture avec relent de jeunesse à celle d'un adolescent presque adulte un peu comme si le texte suivait Charles à travers sa croissance. A partir de cet instant, je me suis mise intégrer pleinement le texte suivant les tribulations de cet adolescent intelligent au grand coeur et j'entrevois la suite avec beaucoup de plaisir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Errant
  27 juillet 2017
J'ai lu le premier tome de cette trilogie comme un enfant dévore sa crème glacée favorite. de sa naissance jusqu'à la fin de son adolescence, la vie mouvementée de Charles Thibodeau m'aura captivé, intrigué, apeuré, réjouit, fait damné etc. Pas de longueur malgré les presque 700 pages, un rythme qui permet de bien camper chaque personnage de ce quartier montréalais. Par certains cotés j'ai parfois songé à Michel Tremblay pour l'écriture apparemment simple mais tellement touchante. le récit de Beauchemin est dense, collé à des réalités auxquelles il m'a été très facile de m'identifier, Dans un sens c'est sans doute une histoire universelle bien qu'elle soit fortement enracinée dans le milieu de la métropole québécoise. J'ai déjà hâte de lire la suite!
Commenter  J’apprécie          51
jmb33320
  11 juin 2018
C'était un grand plaisir de renouer avec les intrigues toujours généreuses et pleines de rebondissements que concocte Yves Beauchemin depuis plus de trente ans. J'avais gardé un bon souvenir de "Juliette Pomerleau" et de "Le second violon". Dans ce premier volume de la trilogie "charles le téméraire" on suit Charles Thibaudeau de 1966 (année de sa naissance) jusqu'en 1983. Né d'une mère à la santé précaire et d'un père violent et alcoolique, Charles, qui a un don particulier avec les animaux et surtout avec les chiens, cumule les épreuves, à la manière d'Oliver Twist. Il trouvera une relative sécurité dans un nouvelle famille, mais là encore son père s'ingéniera à leur pourrir la vie. Charles devient un adolescent dans le Montréal du début des années 1980. Harcelé par son père biologique, contraint de trouver de l'argent pour lui rincer la patte il s'associera à un dealer pour trafiquer des médicaments. Mais à la fin de ce premier tome, les difficultés de l'enfance semblent enfin dépassées. le style de Beauchemin est naturellement bourré d'expressions québécoises qui me paraissent savoureuses, mais ne peut absolument pas être réduit à de "la couleur locale" : il y a là un grand vrai talent de conteur. J'ai lu fébrilement et avec grand plaisir ce roman et je lirai rapidement la suite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
leolechat
  20 février 2011
J'ai retrouvé avec plaisir les talents de conteur hors pair d'Yves Beauchemin avec les aventures de Charles Thibodeau. Cette trilogie retrace les aventure de Charles de l'enfance jusqu'à sa vie d'adulte, on rit, on pleure, on s'indigne, on trépigne, je recommande vivement cette lecture.
Un bémol cependant, seul le premier tome de cette série a été publié en France aux éditions du Rocher et j'ai dû me résoudre à commander les deux autres au Québec avec les délais de livraison que vous imaginez ! Pourquoi cet oubli ?
Commenter  J’apprécie          41
GB
  11 août 2018
Après avoir lu le Matou récemment, j'ai trouvé que ce roman lui ressemble de bien des façons. L'histoire de Charles qui vit dans une famille dysfonctionnelle, avec un père irresponsable, est recueilli par des étrangers qui, vont lui permettre de devenir un adulte sensé. Son rêve de devenir écrivain va se concrétiser? dans le second tome que je m'apprête à lire. C,est bien écrit et léger.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Victoriaeli2Victoriaeli2   29 mars 2010
[...] la vie, malgré ses revers et ses déceptions, pouvaient apporter, à qui s'en donnait la peine, sa part de joies, souvent modestes mais succulentes, et qu'au lieu d'attendre le Grand Bonheur, qui ne viendrait sans doute jamais, c'était sur celles-là qu'il fallait tabler.
Commenter  J’apprécie          90
SachenkaSachenka   24 avril 2011
- La littérature, mon jeune et bel ami, c'est la vie concentrée servie aux lecteurs dans leur fauteuil (pour paraphraser Musset), c'est le fruit de millions d'expériences dont ils n'auraient pas le temps de vivre la plus intime partie! Elle nous fait participer à une sorte d'éternité, Charles, elle nous rend comme Dieu : omniprésents, dans tous les lieux, dans tous les temps! La fréquenter ne rend pas plus sage - ce serait trop beau, et puis tout dépend, n'est-ce pas, de la tête qu'on a -, mais elle nous aide parfois à être moins sot.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
GBGB   11 août 2018
Ah! si nous jouissions de la santé comme nous souffrons d'être malade. (p. 676)
Commenter  J’apprécie          00
GBGB   11 août 2018
Il avait presque mal d'être trop bien. (p. 237)
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Yves Beauchemin (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Yves Beauchemin
Mouvement Montérégie français - 2
autres livres classés : littérature québécoiseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Littérature québécoise

Quel est le titre du premier roman canadien-français?

Les anciens canadiens
La terre paternelle
Les rapaillages
L'influence d'un livre
Maria Chapdelaine

18 questions
143 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature québécoise , québec , québécoisCréer un quiz sur ce livre