AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782875802699
264 pages
Éditeur : Kennes Editions (11/05/2016)

Note moyenne : 3.47/5 (sur 15 notes)
Résumé :
Billie a déménagé à Montréal avec sa grande sœur Annette et sa mère, qui revient tout juste d’un trop long voyage. Pour ses dix-huit ans, elle veut se remettre de son premier amour et faire un peu de lèche-vitrines. Mais comment oublier Pierre et ses yeux bleu fond-de-piscine-creusée ? Billie part à la découverte de la ville et de nouveaux sentiments, qu’elle souhaite plus assumés qu’avant. Elle a envie de petites rébellions, de garçons aux cheveux de toutes les cou... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
argali
  13 mai 2016
Billie Fay traverse une période difficile. Son premier amour est parti en Australie, sa mère, absente depuis des années, rentre au bercail sans explication et elle s'en va étudier au Cegep à Montréal. Heureusement, elle rejoint ainsi ses deux meilleures amies, seule stabilité de son univers.
Sympathique roman que celui-ci. L'auteure aborde avec humour et clairvoyance les états d'âmes d'une jeune femme de 18 ans oscillant entre adolescence et âge adulte. En pleine mutation émotionnelle, elle réagit tour à tour avec naïveté, légèreté ou sérieux. Les situations décrites sont intemporelles et très réalistes. On reconnait facilement l'âge ingrat et ses soubresauts auxquels nous avons toutes été soumises. C'est le genre de roman que j'aurais aimé lire étant ado.
J'ai appris après lecture qu'il s'agissait du deuxième roman des aventures de Billie Fay. Mais bien que je n'aie pas lu le premier, j'ai pris plaisir à découvrir celui-ci. Cependant si vous voulez goûter l'évolution de la personnalité de Billie, mieux vaut lire auparavant « Coeur de slush ».
J'ai apprécié l'écriture de Sarah-Maude Beauchesne, vive et proche du langage oral, drôle ou émouvante selon les circonstances. Les descriptions précises sans être pesantes, l'humeur des personnages, les petites chicanes entre soeurs, les tensions mère-fille... tout est finement observé. On prend un réel plaisir à parcourir cette histoire.
Les éditions Kennes ont pris le parti de garder le roman dans sa version français teintée de québécois et je ne peux que l'approuver. le lexique en fin d'ouvrage permet de comprendre les expressions que l'on ne connaitrait pas mais les quelques québécismes qui parsèment le texte ne sont vraiment pas un obstacle à la compréhension. Pour moi, ils agrémentent même le roman, lui gardant son aspect authentique.
Un sympathique roman jeunesse qui plaira sans nul doute aux adolescentes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
labibliodesophie
  11 juillet 2016
C'est un beau petit roman venu tout droit de Montréal que je vous présente aujourd'hui. Et qui dit Montréal, dit – lecture parfois déroutante avec leur drôle façon de parler.
En plus d'être une histoire d'amour douce et attendrissante, c'est la couverture originale et graphique (défaut professionnel, je m'en excuse!) qui m'a convaincu de le lire…
On suit les états d'âme de la jeune Billie-Lou âgée de 17 ans, qui vient vivre à Montréal pour rejoindre sa soeur, sa mère et ses deux meilleures amies. Autant dire que son moral est dans les chaussettes. Elle a laissé son père et son dernier- premier- amour loin derrière elle. Pas facile pour elle, d'oublier Pierre, avec qui son coeur tambourinait fort lorsqu'elle le voyait et pour qui elle a tout donné. Il est parti en Australie et il ne donne plus de nouvelle. Billie se contente de regarder ses photos sur Facebook…
L'amour est tout nouveau pour elle, et espère trouver son nouveau coup de foudre à chaque coin de rue. Je trouve ce personnage tellement innocent et naif que je me suis tout de suite identifiée à elle lorsque j'étais ado. Billie aime faire du “lèche vitrine d'amour fou” dans les rues. Elle observe les passants masculins et s'imagine faire sa vie avec lui, ainsi de suite…
C'est l'âge où on ne se sent plus ado mais pas tout à fait adulte. L'âge critique !! Elle veut plaire, en fait un peu trop parfois et recule dès que les choses deviennent sérieuses. le visage de Pierre ne s'efface pas de sa mémoire et empêche Billie d'avancer.
Le fait que le livre soit Canadien, m'a carrément fait voyager. Je vous disais au début que c'était déroutant parfois. Et bien, oui ! Même beaucoup. Je savais qu'il y aurait des différences mais pas autant! le début de la lecture a été plutôt dur, pas facile de s'immerger dans l'histoire. Mais au fur et à mesure j'ai trouvé que ça donnait un certain charme.
Quelques exemples:
– Foufounes (canadiens)/ Fesses (Français)
– Gougounes/ Tong
– Cégep/Collège
– Cruiser/Draguer
C'est une histoire qui se lit vite, certes très simple et pour un jeune public, mais j'ai trouvé “Lèche-vitrine” très poétique avec un univers différent. Ça m'a rappelé mon adolescence et toutes les incertitudes que l'on peut avoir à 17 ans.
Je m'apprête à lire le tome 2 avant la fin de la semaine!
Foncez !!
Lien : http://www.labibliodesophie...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Cielvariable
  30 janvier 2018
J'ai beaucoup de difficulté à comprendre que ce roman ait eu de bonnes critiques. Premièrement, ce n'est pas très bien écrit, la syntaxe est souvent boiteuse et le vocabulaire est pauvre. de plus, l'histoire n'a vraiment rien de palpitant et les personnages sont plus pathétiques qu'attachants. Peut-être que le fait de ne pas avoir lu le premier tome y est pour quelque chose, mais le personnage principal, Billie, m'a beaucoup déplu. Elle est immature (un peu à la manière du personnage d'Aurélie Laflamme), peu critique dans ses choix, dépendante et peu intéressante: une coquille vide. Je ne recommanderais cette lecture à personne.

Commenter  J’apprécie          10
anaisfleur
  22 octobre 2016
Tout d'abord, le point qui m'a le plus dérangé, c'est le style. Il faut savoir que cette maison d'édition publie des romans québécois. de ce fait, certaines expressions restent comme telles. Dans ce livre, j'ai trouvé les phrases assez particulières voir mal écrites. Elles n'étaient pas très claires et assez mal construites. Cela m'a fortement déstabilisé et déplu.
Ensuite, je me suis rendue compte au bout de moment (une cinquantaine de pages) que je n'étais toujours pas rentrée dans ma lecture. Je m'ennuyais. Cela est regrettable mais du début à la fin, je n'ai absolument pas apprécié ce que je lisais et j'avais juste envie de finir ma lecture.
La fin m'a un peu fait l'effet du "Tout ça pour ça ?". Encore une fois, c'est vraiment dommage mais je pense que quand une fin nous fait cet effet là, c'est mauvais signe sur notre ressenti final.
Le personnage de Bille-Lou m'a ...
Lien : http://laroutedeslecteurs97...
Commenter  J’apprécie          20
Desmarais57
  05 août 2018
Roman pour ados
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
CielvariableCielvariable   30 janvier 2018
Je deviens émotive en admirant mes deux meilleures amies qui sont encore là après tout ce temps, après mes histoires de coeur compliquées, ma famille éclatée, mes sautes d’humeur, mes coups de tête. Elles m’ont vue me relever après Pierre, rêver avec Erik, puis retomber de mon nuage parce que l’amour n’était pas assez fort pour que je sois heureuse d’être la blonde de quelqu’un.

C’est difficile d’entretenir des amitiés à notre âge. On est tellement concentrées sur ce qu’on veut devenir qu’on oublie presque qu’on a besoin de la douceur de nos amies pour bien fonctionner. Et à mesure qu’on devient de vraies femmes avec des rêves et des ambitions et des hanches et des cheveux soyeux et des ongles moins rongés, on ne peut s’empêcher de se comparer, de s’envier.

Des fois, je vais jusqu’à leur en vouloir d’être plus ci ou plus ça que moi. Mais je me parle fort et j’essaie de miser sur ce qui nous unit. Sinon, on va se perdre de vue à force de se créer de petites compétitions inutiles. Et sans elles, ma vie en ville serait moins belle, moins vraie, plus épeurante.

Mais elles sont là, dans leurs plus beaux vêtements, à embarquer dans mes manigances festives, à me protéger du mieux qu’elles le peuvent. Parce qu’elles savent aussi bien que moi que j’ai tendance à provoquer la vie pour qu’elle soit grandiose. Et souvent, ça me met dans le trouble.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   30 janvier 2018
Je monte les escaliers roulants jusqu’à notre point de rencontre, j’applique une nouvelle couche de lipsyl sur mes lèvres déjà bien hydratées et je regarde mon reflet dans l’écran de mon téléphone, juste pour être certaine que tout est à sa place. Je lève les yeux et il est déjà là à m’attendre, assis sur la rampe tout en haut, sa planche à roulettes sur ses genoux. Malgré son œil au beurre noir et son bras dans le plâtre, il a l’air plus tendre que n’importe qui. Il me sourit et m’envoie la main ; je fais la même chose, puis je passe mes doigts dans mes cheveux pour faire comme dans les films, les livres et les vidéoclips qui parlent d’une fille super belle, mais inaccessible. Je regagne un peu de confiance en moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   30 janvier 2018
– Pierre, va-t’en.
– Pourquoi?
– Y fait quarante-deux degrés, t’as une tuque, t’es blond, tu détonnes, c’est fatigant.
– OK…


J’ai chaud et Pierre vient de disparaître quand j’aurais pu le retenir un peu plus longtemps, juste pour m’éclairer la tête ou pour me donner le temps de me rendre compte qu’il n’est rien du tout. Je m’en veux souvent, surtout aujourd’hui. Je veux une chose et puis je veux l’autre. Je suis tannante avec mon cœur, je le niaise. Je suis mêlée, mais j’ai le droit, je ne suis pas une adulte.

Pierre, c’est un blond qui me mêle pour rien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   30 janvier 2018
Et au fond, ne jamais s'oublier, c'est peut-être la plus grande preuve d'amour.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Sarah-Maude Beauchesne (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sarah-Maude Beauchesne
Sarah-Maude Beauchesne vous présente son nouveau livre : Les fourchettes, une vingtaine complexe et sensuelle.
"Les Fourchettes", c'est le nom du blogue lancé en 2010 par Sarah-Maude Beauchesne. Tout au long de sa vingtaine, elle alimente cette populaire plateforme qui lui sert d'exutoire, de journal intime. C'est au tournant de ses 30 ans qu'elle décide de rassembler ses meilleurs textes, afin d'offrir un condensé de cette décennie mémorable.
En savoir plus : https://editionshurtubise.com/livre/les-fourchettes/ Le blogue : http://www.lesfourchettes.net/
autres livres classés : premier amourVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Littérature anglaise

Parmi ces quatre oeuvres, laquelle William Shakespeare n’a PAS écrit ?

Le Paradis perdu
des sonnets
Hamlet
Le Marchand de Venise

10 questions
33 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature anglaiseCréer un quiz sur ce livre