AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de AmandineMM


AmandineMM
  01 mars 2012
Jeux de séduction, amour-passion, tendresse, érotisme, jalousies, tromperies, séparations, retrouvailles, peur de perdre l'autre, etc. : tous ces éléments sont présents dans l'histoire de la liaison entre Beaumarchais et Amélie Houret de la Morinaie, retracée dans l'introduction, et surtout dans leur correspondance. Homme et femme du 18e siècle français, ils maîtrisent tous deux parfaitement les codes épistolaires et amoureux en vigueur, si connus aujourd'hui grâce aux romans sentimentaux et libertins : c'est donc avec surprise, peut-être, que le lecteur apprendra que toutes ces belles déclarations de Beaumarchais sont davantage le produit de l'esprit que du coeur et que la vertu d'Amélie est plus semblable à celle de la marquise de Merteuil qu'à celle de la présidente de Tourvel – de bon ton plutôt que réelle. Personnellement, qu'importe la réalité de leurs sentiments l'un pour l'autre, je me suis délectée de ce style typique de l'époque, galant et piquant, et de ces lettres qui m'ont rappelé les romans épistolaires tels que La Nouvelle Héloïse ou Les liaisons dangereuses. Chacun des trois points de vue, ceux de Beaumarchais, de sa maîtresse et de sa femme, permet de relativiser les propos précédents et d'avoir une vue contrastée de cette relation : Amélie Houret de la Morinaie, qui se présente comme une malheureuse vertueuse entraînée dans la passion amoureuse, apparaît bien différemment aux yeux de son amant à la fin de leur liaison, par exemple.

En conclusion, si vous aimez le 18e siècle français et aristocratique, les jeux de séduction et les déclarations d'amour enflammées, je ne peux que vous conseiller la lecture de cette correspondance particulièrement brillante. Elle est partielle dans cette édition (plusieurs lettres sont perdues), mais reste parfaitement compréhensible grâce à l'introduction d'Évelyne et Maurice Lever : ceux-ci y retracent un bref, mais complet, historique de cette liaison amoureuse, contextualisant ainsi dès le début les lettres qui se suffisent ensuite à elles-mêmes.
Lien : http://minoualu.blogspot.com..
Commenter  J’apprécie          40



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (3)voir plus