AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782749161501
128 pages
Éditeur : Le Cherche midi (12/09/2019)

Note moyenne : 3.62/5 (sur 12 notes)
Résumé :
Camille rencontre Augustin, son tout premier amour, à 15 ans. Elle qui n'est pas issue du milieu agricole s'installe avec lui à la ferme, où il élève des porcs. Trois ans plus tard, ils se marient. Mais la vie au sein de l'exploitation familiale s'avère tout sauf paisible. Pris entre le travail aux champs, les soins quotidiens apportés aux bêtes, les imprévus sanitaires ou mécaniques, un contexte économique difficile, le couple est étranglé. Très vite, il croule sou... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
SamDLit
  09 janvier 2021
"Une poule a-t-elle pondu un oeuf ? le seigneur en prend le jaune. Sa noble dame le blanc. Et au paysan ne reste que la coquille." - Thomas Murner -
Un témoignage bouleversant qui va bien plus loin et pourtant nécessaire témoignage sur la dure réalité du métier de paysan en France (en Belgique aussi), sur les sacrifices qu'exigent cette profession, sur l'amour qu'il nécessite, sur la position du conjoint-aidant, sur les subventions européennes pas si claires, sur les coopératives pas si saintes, sur les banques qui prêtent ou pas ou peu ou pas assez.
Pas que, tellement d'autres questions sont ouvertes: comment réagir face au suicide de son plus proche, qu'a-t-on raté, pas vu, peut-on en tant que femme, veuve sans enfant, mettre au monde un enfant qui serait le sien alors qu'il n'est plus là ?
Quel est le poids de l'héritage familial lorsque celui-ci partiel est accompagné d'une sorte d'usufruit dépendant uniquement de votre labeur sur le bien en question et qui pourrait vous envoyer les huissiers si vous ne vous en acquittez et vous faire tout perdre en y ayant tout donné. (Fermage)
Qui a le mérite de mettre en lumière la difficulté du métier de paysan, d'éclairer nos lanternes sur les dessous de certaines subventions accordées dans le cadre du PAC (notamment les exceptions), sur le fait qu'une 'comptabilité concrète des morts volontaires' est impossible car ce serait pour ceux qui restent les priver du moyen de continuer à assurer leur subsistance.
"Camille rencontre Augustin, son tout premier amour, à 15 ans. Elle qui n'est pas issue du milieu agricole s'installe avec lui à la ferme, où il élève des porcs. Trois ans plus tard, ils se marient.
Mais la vie au sein de l'exploitation familiale s'avère tout sauf paisible. Pris entre le travail aux champs, les soins quotidiens apportés aux bêtes, les imprévus sanitaires ou mécaniques, un contexte économique difficile, le couple est étranglé. Très vite, il croule sous les dettes.
Après une première tentative, Augustin, âgé de 31 ans, se donne la mort. La fin abrupte d'un quotidien qui devenait insupportable.
Comment cet agriculteur, passionné, investi et aimant, a-t-il pu en arriver là ? Y a-t-il des coupables qui l'ont poussé au suicide ?
Camille, veuve à 24 ans, témoigne ici avec sincérité de cette misère qui s'est emparée des campagnes au point d'en tuer ses fils."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          22
agnesrobert
  14 mars 2021
Un témoignage plein d'amour pour son mari défunt, tué par la charge de travail, la faiblesse des prix agricoles payés par la grande distribution, l'indifférence cruelle des banques, mais aussi d'une partie de sa propre famille.
Un cri viscéral de colère contre un système inhumain qui pousse tant d'agriculteurs au désespoir, à l'irréparable.
Commenter  J’apprécie          60
UntitledMag
  31 octobre 2020
Camille a rencontré Augustin en ligne alors qu'elle n'avait que 15 ans, et lui 22. Mais après quelques semaines d'échanges virtuels, elle a su qu'il était l'homme de sa vie, et qu'elle voudrait vivre près de lui, quel que soit son mode de vie. Et Augustin n'a pas une vie facile : il est agriculteur, éleveur de porcs plus précisément, ce qui lui prend tout son temps et son énergie. Pas de jours off, pas de congés… Et malgré toutes ces heures de travail acharné, une situation financière très compliquée.
Alors le 27 octobre 2017, Augustin met fin à ses jours, après des années de dépression, soutenue par Camille et par son frère Thomas, pour essayer de joindre les deux bouts. Camille nous raconte leur quotidien, faisant preuve d'une tendresse pour celui qui deviendra son mari, et d'un courage à toute épreuve quand elle essayera de sauver la ferme familiale – et son mari par la même occasion. Mais elle ne se heurte qu'à l'indifférence : celle des banques qui refusent de revoir le taux d'emprunt exorbitant fixé à 6%, celle de la MSA qui ne les protègent pas, ou encore celle de sa propre famille qui exige le paiement de son fermage à l'heure.
Lien : http://untitledmag.fr/la-ren..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
DelphineBo
  15 novembre 2020
Un récit autobiographique terrible sur la réalité vécue par les agriculteurs aujourd'hui dans notre pays...
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
AlixoneAlixone   10 octobre 2019
Ma mère a eu une fille et deux fils d’une première union. Je suis arrivée ensuite. Pourtant, il n’a jamais été question de « demi-frères » ou de « demi-sœur ». Non, j’ai une grande sœur et deux grands frères. Avec eux, tout va bien. Mon père, en revanche, ça n’a jamais été ça, à un point tel que je ne me souviens d’aucun moment d’intimité avec lui. Je suis incapable aujourd’hui de citer un jeu ou une sortie qu’on aurait pu faire ensemble, une découverte que je lui devrais.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
encoremoiencoremoi   30 novembre 2019
On a beau dire que le temps fait son office, j'ai mal. Je vais peut-être finir par accepter cette douleur, mais elle m'accompagnera toute ma vie. Et toi, tu seras toujours dans mon cœur.
Commenter  J’apprécie          20
encoremoiencoremoi   30 novembre 2019
Et toi, [...] tu as voulu que je vive, alors que tu sais que jamais je ne m'en remettrai.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Camille Beaurain (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Camille Beaurain
Mal-être agricole : « Mon mari ne s'est pas suicidé... c'est le système qui l'a tué »
autres livres classés : suicideVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Camille Beaurain (1) Voir plus




Quiz Voir plus

QUIZ LIBRE (titres à compléter)

John Irving : "Liberté pour les ......................"

ours
buveurs d'eau

12 questions
185 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature , témoignageCréer un quiz sur ce livre