AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782842781958
Éditeur : Beaux Arts Editions (04/09/1996)

Note moyenne : 4.75/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Numéro hors-série réalisé à l'occasion de l'exposition rétrospective présentée au Centre Georges Pompidou du 27 juin au 14 octobre 1996.

Importante illustration couleurs dont 2 triptyques sur des pleines pages dépliantes.

Etudes de tableaux.
Repères biographiques et éléments bibliographiques.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
brigittelascombe
  16 avril 2012
Francis Bacon. Pourquoi ai-je acheté cette rétrospective des oeuvres de Francis Bacon, peintre anglais dont la violence des scènes choque?
Je m'interroge encore car ses huiles (beaucoup de corps tronqués et de visages déformés) et ses triptyques parlent de mort, de chair, de torture et de sang. Ils crient, hurlent, gueulent, luttent sans doute, peuvent rebuter mais ne laissent jamais indifférent.
Il a quelque chose qui fascine, un côté animal sanguinolent, une folie sous-jacente (liée sans doute à une vie de dérives), un talent empreint de douleur qui émerge directement de sa boite noire.
Décorateur londonien dans les années vingt, il s'adonne par la suite à la peinture mais détruit toutes ses oeuvres en 44, le succès vient après.
Francis Bacon (hors série Beaux arts magazine en partenariat avec le Centre Georges Pompidou richement illustré de planches couleur et photographies de l'artiste) constitue une bonne approche pour qui a envie de connaitre ou comprendre une âme d'artiste écorché vif et étudie sa "relation privilégiée" avec Michel Leiris et ambivalente avec le public.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
brigittelascombebrigittelascombe   16 avril 2012
Commentant l'oeuvre de Bacon, Deleuze écrit dans Logique de la sensation: "L'homme qui souffre est une bête.La bête qui souffre est un homme.C'est la réalité du devenir".
Commenter  J’apprécie          30
brigittelascombebrigittelascombe   16 avril 2012
Il est vrai que.. chaque jour dans la glace je vois la mort au travail, c'est une des plus jolies choses qu'ait dite Cocteau.
Commenter  J’apprécie          30

autres livres classés : corpsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz sur l´Etranger par Albert Camus

L´Etranger s´ouvre sur cet incipit célèbre : "Aujourd´hui maman est morte...

Et je n´ai pas versé de larmes
Un testament sans héritage
Tant pis
Ou peut-être hier je ne sais pas

9 questions
3800 lecteurs ont répondu
Thème : L'étranger de Albert CamusCréer un quiz sur ce livre