AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2302037480
Éditeur : Soleil (05/03/2014)

Note moyenne : 3.89/5 (sur 9 notes)
Résumé :
La délinquance et le crime ont augmenté en flèche aux États-Unis, les prisons sont surpeuplées. Le gouvernement américain a mis à l'étude un nouveau modèle de prison, installée dans une fosse marine abyssale au large des Bermudes, pour des détenus purgeant de longues peines. Les criminels les plus dangereux du pays y sont ainsi abandonnés et livrés à leur propre sort. À cette profondeur, impossible de s'échapper ! D'autant que la zone est infestée par les Serpentoïd... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Alfaric
  03 février 2019
Je ne suis pas coutumier du fait, mais pour une fois je fais faire un tir groupé pour la série toute entière...
La série "Deepwater Prison" suit de prime abord les mésaventures IRL de la station pétrolière « Deepwater Horizon ». Sans surprise nous découvrons donc une firme multinationale pété de thunes prête à tout et au reste pour faire un peu plus de pognon que d'habitude (pognon dont elle ne saura pas quoi faire à part jouer à qui a la plus grosse avec les autres firmes multinationales de mes couilles), et qui roule des mécaniques en réalisant un forage record conduisant tout logiquement à une marée noire record. Car bien évidemment on se torche le cul du principe de précaution puisqu'on n'en a rien a faire des lois divines et humaines et puisqu'on envoie chier les normes sociales et environnementales, et c'est donc tout naturellement qu'on aboutit en fiction comme IRL à une catastrophe hors norme saccageant le Golfe du Mexique… (IRL 9 ans après les faits le procès de British Petroleum est toujours en cours : une fois de plus la justice prouve qu'elle est de classe en étant lente ou rapide en fonction des situations, puisqu'elle est très lente quand le prévenu est riche et très rapide il est pauvre, et vice et versa bien évidemment)
Alors on a d'un côté l'envoyée gouvernementale Elaine Rosenberg, belle-gosse strong independant woman, qui est chargée d'enquêter sur la catastrophe pour établir les responsabilités des uns et des autres, et qui va devoir faire face aux obstructions d'une firme multinationale qui va tout faire pour l'empêcher de découvrir le pot aux roses (quitte à multiplier les plans foireux pour l'éliminer ^⁾. Et d'un autre côté nous avons un remake de "Prison Break" ayant lieu dans l'équivalent de l'Aquatraz de la série Dark SF "Judge Dredd", et nous suivons les efforts d'un groupe pour s'échapper de l'enfer : le lieutenant Stewart trahi par sa hiérarchie pour couvrir les crimes de guerres de nababs hauts placés, le mafieux malchanceux Richter, le golgoth dénommé Terminator, des dénommés Karim Ghelloussi et Ted Cofey, et le psychopathe matricide Johnny-Belle-Gueule… (rien que dans le dramatis personae ça coince, puisque dans la caractérisation on ne sait rien de rien de 2 des membres de la Team Grande Évasion) Christophe Bec rajoute une histoire de machélodon et de créatures sous-marines préhistoriques comme dans sa série "Carthago", et une histoire d'écowarrior sur le retour hésitant entre les deux côtés de la Force… Mais au final, le côté enquête anticapitaliste est téléphoné, le côté thriller carcéral est escamoté, le côté écowarrior on aurait pu s'en passer, et le côté cryptozoologie n'amène rien niveau action et tension (et pourtant l'auteur est meilleur sur les séries courtes que sur les séries longues dans lesquelles il s'éparpille encore plus)… Je suis bien conscient d'être sévère, mais la mayonnaise ne prend pas vraiment car ce qui aurait dû être le centre de la BD finalement ne sert que de toile de fond, et les mind games géniaux de la série de Paul Scheuring sont remplacés par les viols à répétition de Johnny-Belle-Gueule (l'auteur manifestation influé par les dégueulasseries de "Blast" en rajoutant plusieurs couches dans le sordide en cours de route, surtout dans le troisième et dernier tome d'ailleurs), en plus de ramener tout le monde à la case départ… C'est d'autant plus dommage que Christophe Bec est un excellente dialoguiste et que les phylactères qu'il a mitonné sont de qualité en plus d'être de véritables mines à citations !
Les couvertures du talentueux Eric Henninot sont très réussies, mais les dessins réalistes voire photoréalistes de Stefano Raffaele ne sont pas en reste et force est de constater que l'ensemble n'est pas mal non plus (même si de temps à autres j'ai confondu certains personnages secondaires se ressemblant). Après si c'est assez drôle que le traître de service ait la tronche de l'acteur Kevin Bacon habitué aux rôles de traîtres au cinéma, il faudra m'expliquer pourquoi l'exécuteur des basses œuvres de l'hypercapitalisme a la tronche d'Eric Besson ? ^^
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          430
Vanilleceylan
  17 septembre 2014
Dans un futur proche (2027), le crime a tellement augmenté aux États-Unis que les prisons sont surpeuplées. le gouvernement a donc créé la Deepwater Prison, une prison pour les criminels les plus dangereux à 900 mètres de profondeur dans l'océan atlantique au large des Bermudes. Un véritable enfer dont il est impossible de s'échapper… du moins en théorie ! Lorsqu'un membre du gouvernement débarque pour mener une enquête, l'ex-lieutenant Steward, incarcéré pour avoir refuser de raser un village, voit là une possible porte de sortie, mais encore faudra-t-il trouver les bons alliés pour s'échapper…
Les auteurs de « Promothée » nous plongent dans un nouveau récit de science-fiction oppressant où le danger peut venir aussi bien de l'intérieur de la prison que de l'extérieur, caché dans les profondeurs des eaux des Bermudes.
(Critique également publiée sur la page Facebook de la Librairie Bulles et crayons où je travaillais.)
Commenter  J’apprécie          40
Bibeli
  05 juin 2014
2027, Océan Atlantique, au large des Etats-Unis. Une plateforme pétrolière de la Prometheus-Oil vient d'exploser, provoquant une gigantesque marée noire. La présidente des Etats-Unis, consciente des dégâts considérables de cette catastrophe, veut tout mettre en oeuvre pour que des responsabilités soient établies. Un bras de fer va s'engager entre la politicienne et le directeur général de la société…
Pendant ce temps-là, on plonge à 903 mètres de profondeur pour rejoindre la Deepwater Prison. Parmi ses détenus, un ex-lieutenant dans les marines qui fut condamné à la prison pour avoir désobéi aux ordres en voulant sauver d'une mort imminente les habitants d'un village iranien. Dans cette atmosphère confinée et pesante, la révolte gronde. D'autant plus qu'une information cruciale va circuler : la présidente des Etats-Unis en personne arriverait sous peu à la Deepwater Prison, occasion rêvée pour penser à s'évader…
Ce premier tome, entre surface et abysses, en met plein les yeux. La mise en scène est très dynamique et les couleurs (notamment pour les paysages) sont somptueuses. On entre très rapidement dans le vif du sujet et on appréhende très bien les enjeux de taille pour les différents personnages. En ce sens, le scénario est bien tourné et on n'a aucune difficulté de compréhension. Ce premier tome oscille entre le thriller politico-écologique et l'aventure. On n'a cependant pas encore tout vu, puisque la fin de ce tome laisse présager d'autres dangers dans les profondeurs de l'océan…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Chiwi
  13 décembre 2015
Christophe Bec est un scénariste qui réussit sans problème, avec un élément, à créer une série implacable qui va scotcher le lecteur de bout en bout.
Deepwater Prison est une sorte de Prison Break dans une prison sous-marine installée à 1000 mètres de profondeur. Avec cette série il y a de nombreuses thématiques.
On a droit à la description d'un univers carcéral très dur : les matons sont tout-puissants et abusent de leurs pouvoirs., la moindre faveur se monnaie par un viol du détenu le plus jeune. Les rapports sont très manichéens entre les détenus et les matons.
Il y a aussi la question de la pollution maritime due à un défaut d'entretien et de non respect des normes de sécurité sur une plate-forme pétrolière. Les représentants véreux de la société veulent cacher à tout prix la malveillance face à une jeune représentante du ministère de l'environnement.
Commenter  J’apprécie          10
Maks
  17 août 2016
Ouais, c'est moyen moyen tout de même au niveau de l'écriture, du rythme et du scénario, surtout pour du Christophe Bec qui fait du très bon d'habitude, disons que le point fort ce sont les dessins mais que j'ai moyennement accroché au reste.
Commenter  J’apprécie          40

critiques presse (4)
Auracan   23 mai 2014
Les dessins de Raffaele font rapidement oublier le côté un peu trop classique de l’intrigue et renforcent le côté cinéma à grand spectacle de l’œuvre : décors détaillés, pleines pages grandioses, ambiance oppressante… rien ne manque pour en mettre plein la vue.
Lire la critique sur le site : Auracan
BoDoi   08 avril 2014
Le suspense est là, c’est vrai, l’esthétique réaliste de Stefano Raffaele (Under, avec Bec déjà) est séduisante, le rythme est efficace. Mais cela ne suffit pas à convaincre.
Lire la critique sur le site : BoDoi
BDGest   10 mars 2014
Blockbuster sous haute tension auquel vous n'avez qu'à ajouter du maïs soufflé pour obtenir une expérience divertissante vraiment complète, Deepwater Prison ne fait pas dans la dentelle et vous clouera à votre fauteuil. Bonne plongée !
Lire la critique sur le site : BDGest
Sceneario   07 mars 2014
Un premier tome entreprenant et détonant qui vous tient en apnée du début à la fin.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
AlfaricAlfaric   07 novembre 2014
- Salut, moi c'est Karim.
- Tu te branles contre le mur ! Tu pètes contre le mur ! Tu pisses et chies seulement dans les chiottes ! Tu manges pas ta merde ! Tu fais pas des trucs bizarres avec tes sphincters, tes crottes de nez ou la saleté entre tes orteils !
- Je suis réglo... Je sais me tenir en société.
Commenter  J’apprécie          63
YaneckYaneck   19 mars 2014
Ici, la nuit, vous entendez les pleurs de ceux qui sont terrorisés ou les cris de ceux qui se font violer... Ceux qui sortiront un jour seront des hommes brisés à jamais, nourrissant une haine silencieuse et farouche, le désir de n'aimer que ce qui inspire la peur ancré au fond du coeur.
ici, on ne fait que conserver n semblant de vie... Dans l'attente de ce moment exaltant, qui sera peut-être d'ailleurs le dernier... où ce monde paiera pour son infamie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
AlfaricAlfaric   06 novembre 2014
La cruauté n'attend pas le nombre des années.
Commenter  J’apprécie          70
Lire un extrait
Videos de Christophe Bec (20) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christophe Bec
Detroit. Une drogue meurtrière, la Spider, déferle dans la mégalopole plongée dans le chaos, provoquant d?horribles mutations chez ses consommateurs. Afin d?en découvrir l?origine, une jeune flic va mener une enquête dans les bas fonds, qui l?entraînera au-delà de ses limites.
Scénariste : Christophe Bec Illustrateur : Stefano Raffaele
Résumé : Detroit, Michigan ; une ville en décrépitude. Charlie, femme flic tout juste sortie de l?école de police, découvre qu?une nouvelle drogue fait des ravages dans les rues de l?ex-cité industrielle. Issue d?expérimentations génétiques, la Spider provoque des mutations inouïes. Charlie s?engouffre bientôt dans une enquête obsessionnelle qui la mènera au plus profond de la Toile, l?organisation qui gère le trafic de Spider, contrôlé par Anansi, un homme ravagé par la drogue. Elle devra dépasser toutes ses limites pour parvenir à démanteler ce réseau?
En savoir plus : https://www.soleilprod.com/serie/spider-01-rabbit-hole.html
Retrouvez-nous sur le site internet et réseaux sociaux pour plus de BD : http://www.soleilprod.com/ https://www.facebook.com/soleil.editions https://twitter.com/editions_Soleil https://www.instagram.com/delcourt_soleil_bd/
Achetez le tome : Amazon : https://www.amazon.fr/gp/search?ie=UTF8&keywords=9782302074460&tag=soleilprodcom-21&index=blended&linkCode=ur2&camp=1638&creative=6742 Fnac : https://www.fnac.com/advanced/book.do?isbn=9782302074460&Origin=EDITIONSDELCOURT&OriginClick=yes Cultura : https://www.cultura.com/catalogsearch/result/?q=9782302074460&classification=0
+ Lire la suite
autres livres classés : prisonsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2621 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre