AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782302030558
56 pages
Soleil (21/08/2013)
3.42/5   30 notes
Résumé :
Au détour d’un voyage en Amérique du sud, Challenger, professeur quelque peu aventurier, fait l’acquisition de mystérieuses informations. Venu secourir un albinos agonisant au milieu d’une tribu cannibale, il obtient un étrange carnet de voyage qui semble le fasciner. Londres, Europe. Alors qu’une conférence du professeur Summerlee se tient sur l’extinction des dinosaures, Challenger, de retour d’Amérique, surgit et remet en cause les dires de la communauté scientif... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
3,42

sur 30 notes
5
1 avis
4
9 avis
3
2 avis
2
1 avis
1
1 avis

Alfaric
  22 juin 2015
Pas facile d’adapter l’archétype du récit d’aventure, déjà moult fois adapté, repris, repompé, et parfois modernisé et amélioré… "Le Monde perdu" est à l’origine un roman de Sir Arthur Conan Doyle publié en 1912 : le papa de Sherlock Holmes ne s’est pas illustré que dans le roman policier, mais a aussi marqué de son empreinte d’autres genres comme le roman historique avec "La Compagnie blanche" ou la pré SF avec ce livre, 1er tome cycle des cinq aventures du Professeur Challenger.
On retrouve donc à la recherche du haut-plateau amazonien où vivrait encore la flore et la faune du jurassique (inspiré par le mont Roraima IRL) :
- le Professeur Challenger qui veut prouver qu’il a toujours raison
- le Professeur Summerlee qui veut prouver que son rival a tort
- Lord Roxton qui veut accomplir ses fantasmes de chasseur
- le journaliste Malone quo veut impressionner sa Gladys
L’ajout du personnage de Pablo permet à Christophe Bec d’expurger cette adaptation en bande dessinée des relents racistes de l’œuvre d’origine. Sir Arthur Conan Doyle a certes fait partie de la Congo Reform Association pour dénoncer les abus de la colonisation européenne au Congo belge, mais dans son livre il parle de négros musclés et stupides, de métis fourbes et vicieux et d’Amérindiens peureux et superstitieux. On restait donc au mieux dans un paternalisme hautain, au pire dans un délire suprématiste…
L’adaptation reste toutefois globalement fidèle au récit d’aventure à l’ancienne, avec ici son célèbre héros brillant mais arrogant, volontiers grossiers et colérique, et ses péripéties désormais classiques, le scénariste se jouant justement des différentes entre les deux versions (la carte du monde perdu est retrouvé sur un mystérieux albinos qui va inspirer aux exploreurs le nom de leur destination, White Map, alors que dans le roman tout découle de la récupération du carnet de voyage de Maple White).
Les dessins de Fabrizio Faina et Mauro Salvatori sont soignés et travaillés. Quoique sans originalité, ils restent de qualité, développant ainsi un charadesign agréable et des paysages splendides (avant de passer aux créatures terrifiantes). Néanmoins il y a un petit truc dans l’alchimie avec l’encrage et la colorisation qui pour moi a rendu l’ensemble un peu froid, voire artificiel (mais vraiment rien de bien méchant hein ! ^^). Et en plus d'une illustration de couverture super réussie, ce tome 1 nous offre en bonus 7 pages de croquis…
Un classique remis au goût de belle manière c’est toujours une bonne nouvelle !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          360
Dareel
  16 mars 2015
Première fois que je chronique une BD ici ! D'une manière générale, et en dehors des Lucky Luke, Astérix et Tuniques Bleues que je lisais étant petite, je ne suis pas fan de BD. Ou plutôt, je préfère tellement les romans…
Mais là, suite à mon déménagement et la découverte par mon copain d'une chouette petite librairie dans ma ville, je n'ai pas pu résister à la tentation de prendre cette BD. (Faible ! Des dinos et ça craque, allez !)
Le Monde Perdu nous propose de faire connaissance avec le professeur Challenger, qui après avoir effectué un voyage en Amérique du Sud et rencontré un certain albinos, se retrouve en possession de plans indiquant un Monde Perdu.
De retour à Londres, il assiste à une conférence du professeur Summerlee et réfute la plupart de ses dires scientifiques. A partir de là débute une expédition de grande ampleur où les deux professeurs, accompagnés du journaliste Ned Malone et de Lord Roxton, vont tenter de retrouver ce Monde Perdu.
Puisqu'il s'agit d'une BD, voyons les trois points primordiaux qui la composent :
- Les dessins
Là rien à dire, je les trouve très réussis. Aussi bien les dessins que les couleurs, ils sont superbes, le trait me plait vraiment.
On a parfois droit à d'immenses illustrations qui prennent presque toute la page et sont vraiment magnifiques, on ne sait plus où regarder !
Toutes les scènes sont très détaillées, et je pense que c'est pour ça que je ne suis pas très fan de bd… Je m'explique : j'ai l'impression de ne pas rendre honneur aux dessinateurs parce qu'on a souvent tendance à passer les cases assez rapidement, et je trouve ça frustrant. Si je m'écoutais je les regarderais pendant une demi-heure mais ça casserait trop le rythme… Donc même si j'y prends plaisir j'ai l'impression de ne pas être assez attentive.
- le scénario
Un petit peu biscornu au début, voire brouillon, mais bon il fallait bien partir de quelque part. A vrai dire je n'ai pas lu l'oeuvre de Conan Doyle, dont cette BD est adaptée, alors peut-être que plus de détails me permettraient de mieux me plonger dans l'histoire.
Cependant dans l'ensemble je suis conquise, le tout se déroule assez bien. D'un côté, j'ai aimé le fait que l'histoire soit posée lentement, bien développée et bien approfondie. On apprend à connaître les personnages, le charismatique Challenger, le téméraire Lord Roxton, et ça pose vraiment de bonnes bases. Pour une fois on ne se retrouve pas au coeur de l'intrigue en cinq pages, et j'ai trouvé ça agréable.
D'un autre côté je comprends également que certaines personnes puissent le trouver lent. Mais au moins, l'histoire n'a pas été précipitée. Alors oui, il faut un tome pour arriver dans le Monde Perdu, et oui, on peut rester sur sa faim, mais quoi de mieux pour donner envie au lecteur de continuer ? le tome 2 m'attend déjà dans mes étagères. =D
Je suis ravie que toute cette histoire ne soit pas trop simple ni précipitée.
- Les personnages
Là le mélange est varié et donc intéressant : aventurier sans foi ni loi, scientifique farouche, journaliste débutant, guide expert… Tout y est ! Un bon cocktail pour une petite troupe sympathique. le début avec les indiens m'a un peu fait penser à du Indiana Jones haha !
Je crois pouvoir dire que Lord Roxton me plait pas mal malgré son côté grosse brute épaisse. Et que Ned va vite m'agacer hihi.
Cependant, le fait d'opter pour une narration faite par un personnage via son carnet de bord, c'est super original. J'aime beaucoup l'idée.
Autant dire que cette BD m'a séduite même si je ne suis toujours pas très à l'aise avec le genre. Je lirai le tome 2 et le 3 qui semble-t-il mettra fin à cette trilogie. =)
Lien : http://www.chroniques-livres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
zazimuth
  22 janvier 2016
J'ai emprunté cette bande dessinée à la médiathèque. Je connaissais le roman de Conan Doyle de nom mais ne l'ai jamais lu.
Le professeur Challenger, de retour d'une expédition en Amérique latine où il a failli perdre la vie, cherche à monter une expédition pour y retourner. Il a en effet été le dépositaire d'un carnet de voyage rédigé par un albinos qui laissait entendre que de dinosaures auraient survécu dans une contrée préservée...
Il va emmener avec lui un scientifique concurrent, le professeur Summerlee, qui a relevé le défi, Lord Roxton, chasseur réputé, habitué des contrées hostiles et Monsieur Malone, journaliste chargé de faire un reportage sur l'expédition. Sur place, ils rejoignent Pablo qui leur servira de guide et qui a déjà sauvé la vie du professeur Challenger lors de la précédente expédition.
On apprend à mieux connaître les différents personnages, leur caractère et leur façon de réagir face aux événements.
Commenter  J’apprécie          70
Erik_
  21 novembre 2020
C'est une bonne aventure et joliment dessinée. Il est vrai qu'on en demande toujours plus à Christophe Bec. En l'occurrence, il respecte scrupuleusement le roman de Sir Arthur Conan Doyle avec l'académisme qui sera de mise. Cela se termine par la fameuse scène qui rappelle la 29ème minute de Jurassik Park où on découvrait enfin les dinosaures à l'écran. Bref, c'est un tome purement introductif qui manque de saveur.
Il est vrai que l'expédition en elle-même est une aventure avec toutes ses péripéties classiques. Cependant, dans le genre, on a vu mieux et surtout ressenti une certaine tension. Rien de tel en l'espèce mise à part quelques moustiques et un gros caïman. Bon, on ne pourra pas accuser l'auteur de faire dans la surenchère. L'oeuvre dans la pure tradition des récits d'aventures exotiques semble être respectée.
Il est clair qu'il faudra faire mieux au second tome sous peine de tomber en désuétude.
Commenter  J’apprécie          30
Guillaume72
  26 avril 2018
Les amateurs de récits d'aventure seront comblés. Cette BD rend assez fidèlement le roman de Conan Doyle et son ambiance légèrement surannée qui fait son charme. Les caractères des principaux personnages y sont décrits fidèlement. le découpage opéré par les auteurs est quant à lui assez moderne, avec de grandes pages dédiées à une seule scène qui permettent de magnifier les paysages.
La mise en couleur permet de donner une touche de crédit supplémentaire et le noir et blanc utilisé pour les flashbacks permet de bien se repérer dans le trame du récit.
Un seul regret peut être : le dessin manque un peu de rondeur à mon goût avec parfois des personnages aux silhouettes un peu "carrées". Rien de bien méchant avec globalement un très bon album qui sait ménager le suspense.
Commenter  J’apprécie          30


critiques presse (3)
Auracan   21 octobre 2013
Classique, mais efficace même si on aurait aimé d’avantage de modernité car pour l’instant, cette adaptation reste un peu trop sage.
Lire la critique sur le site : Auracan
BDGest   13 septembre 2013
Ce premier tome constitue avant tout une mise en place et permet de présenter les protagonistes. Les vraies péripéties (même si l'album n'en manque pas) ne font que commencer !
Lire la critique sur le site : BDGest
Sceneario   26 juillet 2013
On sent que ça ne va réellement démarrer qu'au prochain volume, néanmoins c'est aussi une très bonne mise en bouche, très classique certes, mais pas rébarbative pour autant !
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
AlfaricAlfaric   24 juin 2015
Quand un homme part au bout du monde avec l’intime conviction que des actes héroïques vont l’accompagner tout au long du chemin, quand il est possédé du désir ardent d’aventures et d’exploits, c’est avec légèreté qu’il peut rompre avec sa vie d’antan. Implorant néanmoins Dieu de bénir tout ce qu’il laisse derrière lui et de le ramener sain et sauf.
Commenter  J’apprécie          153
AlfaricAlfaric   24 juin 2015
[Challenger] Vous commettez une grosse erreur en supposant que ce genre de créatures n’existe plus ! Ces « monstres » existent encore ! Mais quand de grands faits sont exposés, vous n’avez pas la moindre once d’intuition qui vous permettrait de les comprendre ! Vous êtres juste bon à traîner dans la boue les hommes qui risquent leur vie pour ouvrir de nouvelles voies à la science ! Vous persécutez les prophètes ! Galilée, Darwin et moi !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
AlfaricAlfaric   22 juin 2015
[Professeur Summerlee] Vous vous basez donc sur le jugement d’un homme sans aucune éducation ?
[Professeur Challenger] Pablo n’a peut-être pas vos compétences scientifiques, Summerlee… Il n’a pas étudié dans les universités londoniennes, certes, mais il en connaît bien plus que vous sur la forêt amazonienne !
Commenter  J’apprécie          90
AlfaricAlfaric   25 juin 2015
Nous sommes désormais réellement à la frontière de l’inconnu, de ce monde perdu dont parle le professeur Challenger. Sans doute même venons-nous de la franchir.
Commenter  J’apprécie          100
AlfaricAlfaric   13 juin 2015
Ce n’est pas un monde perdu, non ! En réalité c’est un monde à découvrir !
Commenter  J’apprécie          210

Lire un extrait
Videos de Christophe Bec (31) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christophe Bec
Carthago 13
autres livres classés : amazonieVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
4550 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre