AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782753301603
256 pages
Editions SW Télémaque (18/10/2012)
3.56/5   8 notes
Résumé :
La Fontaine est le plus célèbre inconnu de notre patrimoine littéraire. Nous avons tous quelques vers de ses fables en tête et pourtant, nous ne savons presque rien de sa vie ni de l'homme qu'il était. À 71 ans, peu avant sa mort, La Fontaine a mystérieusement accepté de se confesser durant six semaines auprès d'un jeune abbé. À la faveur de cet épisode historique, Gilles de Becdelièvre, grâce aux écrits et témoignages des contemporains du poète, nous dévoile un per... >Voir plus
Que lire après La Fontaine : ultime confessionVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Gilles de Becdelièvre est passionné par le XVIIème et le XVIIIème siècle. Depuis près de vingt ans, il vit auprès de Jean de la Fontaine grâce à la littérature et c'est à juste titre qu'il peut affirmer connaître toute la vie du fabuliste par coeur - du moins, tout ce que l'on est en mesure de connaître de sa vie grâce aux écrits qui ont traversé les siècles.
Qui ne connait pas quelques vers du célèbre écrivain ? Moi-même, je récite avec grand plaisir quelques unes de ses fables ! Mais combien d'entre-nous peuvent affirmer connaître le caractère qui animait Jean de la Fontaine ? Au-delà de l'écrivain, quel homme était-il ? Comment se définissait-il lui-même ?
Afin de répondre à cette question, Gilles de Becdelièvre a souhaité écrire autour d'un fait véridique mais très peu connu : Jean de la Fontaine, à l'âge de 71 ans, malade et condamné par ses médecins à une mort imminente, pris la décision de se confesser à l'abbé Pouget et au-travers de ce repentir, l'écrivain et l'homme qu'il était entreprirent de se dévoiler. Cependant, Gilles de Becdelièvre ne souhaitait pas romancer ces aveux : Jean de la Fontaine lui-même, malgré ses nombreux défauts, était tout en franchise et en honnêteté. Ainsi, l'auteur de cette Ultime Confession a souhaité restituer sans fioriture celui qu'était Jean de la Fontaine et c'est pourquoi il définit son ouvrage comme une biographie scénarisée, car nourrie des nombreux témoignages recueillis auprès des contemporains du fabuliste.

[Extrait sur mon site]

Ma lecture de cet ouvrage fut étonnamment très agréable et rapide. En effet, la plupart des oeuvres biographiques privilégiant la véracité des faits aux éléments romancés en deviennent extrêmement ennuyeuses car elles ne parviennent pas à éviter une fâcheuse énumération de faits et d'événements - certes nécessaire, mais ô combien difficile à lire. Dénuée de poésie et d'autres douceurs littéraires, la réalité ainsi racontée est abrupte et le récit agresse l'esprit du lecteur. Or, Gilles de Becdelièvre propose une biographie respectueuse de la vérité qui déroge à l'ennui ! L'existence de Jean de la Fontaine n'est pas romancée, toutefois l'écrivain s'est attaché à débuter chacun de ses chapitres par de jolies descriptions du Paris de l'époque : les bâtisses, les ruelles, le ciel parisien ou encore les habitants de la capitale sont tendrement racontés. Car il y a de la tendresse dans la passion que l'écrivain voue au XVIIème siècle ! Ces descriptions soignées et attentives permettent de contextualiser avec facilité le récit et offrent de belles images du Paris d'antan, ainsi qu'un peu de douceur et de légèreté à un texte aiguisé par la véracité des mots. Par ailleurs, l'auteur ne s'est pas contenté de ré-écrire les témoignages des proches De La Fontaine, il a fait le choix audacieux de les mettre en scène ! Ainsi Jean Racine, François de Maucroix, Charles Perrault, Madame de la Fayette, la marquise De Sévigné, Nicolas Boileau-Despréaux et quelques autres illustres contemporains du fabuliste deviennent des acteurs de cette Ultime confession : leurs écrits sont habilement déguisés en dialogue échangés avec le jeune confesseur De La Fontaine, l'abbé Pouget, qui arpente les rues de Paris afin de rencontrer l'une ou l'autre des précieuses connaissances de l'écrivain, ceci dans l'espoir d'enrichir et d'éclairer la confession de ce dernier. Il s'agit donc d'une biographie vivante et très bien pensée, car elle permet d'amener en douceur de nombreux témoignages de la vie du fabuliste et d'intéressantes réflexions à propos du caractère de celui-ci.

[Extrait sur mon site]

Outre ces choix narratifs heureux, la plume de Gilles de Becdelièvre est très étudiée et plonge complètement le lecteur dans le XVIIème siècle. le vocabulaire employé ainsi que la syntaxe respectent l'époque évoquée et les nombreux dialogues sont très représentatifs des personnages, à tel point que les conversations ne semblent pas des produits de l'esprit, mais plutôt une transcription fidèle de rencontres s'étant réellement produites. le texte se nourrit de très nombreuses citations qui sont adroitement glissées dans les échanges verbaux, ainsi le lecteur peut lui-même s'assurer de la véracité du récit. Cette Ultime confession est donc entièrement basée sur des écrits qui ont traversé les siècles, et tout l'intérêt de cet ouvrage est de proposer au lecteur une construction intelligente qui regroupe des éléments enrichissants extraits de ces textes et dont la mise en scène, simple mais efficace, permet leur facile compréhension.

L'intelligence du récit sert efficacement les ambitions de cette biographie puisque, au terme de cette lecture, le lecteur est capable de se répondre et d'imaginer Jean de la Fontaine tel qu'il était : un homme dénué d'ambition qui se complaisait à ne rien faire, mais également un homme talentueux d'une rare franchise. Cependant, comme il est impossible de résumer un homme d'une telle envergure en quelques mots et que je n'ai pas le talent que possède Gilles de Becdelièvre pour raconter cet incroyable personnage, je vous recommande vivement la lecture de cette Ultime confession ainsi que de ses annexes, qui sont également très documentées et enrichissantes.

Retrouvez l'intégralité de cette chronique ainsi que de nombreux extraits sur mon site internet, je vous invite à m'y retrouver pour d'autres belles découvertes ! :)

Je remercie sincèrement les éditions Télémaque pour la confiance dont elles m'honorent.
Lien : http://reverieslitteraires.fr/
Commenter  J’apprécie          50
Qui de nous n'a jamais entendu “La Cigale et la Fourmi” ? "Le Lièvre et la Tortue” ? "Le Corbeau et le Renard" ? Ces fables, et plusieurs autres, ont été écrites par le fameux Jean de la Fontaine … Célèbre peut être ? Il est le poète le plus lu de son temps, mais que sait-on de l'homme ?

La Fontaine côtoyait les Grands: Nicolas Boileau, Jean-Baptiste Lully, Molière, Charles Perrault, Madame de la Fayette, Jean Racine, etc. Certains admirent son oeuvre, d'autres le considèrent comme un homme rustre , libertin, paresseux, profiteur, immoral … Il est également sans ambition et pendant la majorité de sa vie a vécu au dépend de quelqu'un. Il aime le jeu, les femmes et l'alcool … Et, oui, voilà Jean de Lafontaine.

Même s'il n'aime pas les représentants de l'Église, vers la fin de sa vie, le poète fabuliste, très malade, décide de se confesser. Et c'est par cette confession que Gilles de Becdelièvre nous raconte l'homme caché derrière ses Fables et ses Contes.
Commenter  J’apprécie          40
ouvrage très intéressant quant à la découverte du personnage , mais que c'est mal écrit !
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (29) Voir plus Ajouter une citation
« Si je vois un homme que je ne connaisse pas et dont je veuille juger, je le mets sur les ouvrages de La Fontaine et je lui demande son avis. » N’est-ce pas le plus beau des compliments ?
Commenter  J’apprécie          30
« Ce n’est pas une bonne qualité pour une femme d’être savante ; et c’en est une très mauvaise d’affecter de paraître telle… » Son épouse ne semble posséder aucune qualité aimable qui puisse inspirer de l’affection. Il ose des allusions peu flatteuses : « Il y avait une Poitevine qui se qualifiait comtesse ; elle paraissait assez jeune et de taille raisonnable, témoignait avoir de l’esprit, déguisait son nom et venait plaider en séparation contre son mari : toutes qualités de bon augure, et j’y eusse trouvé matière de cajolerie, si la beauté s’y fût rencontrée ; mais… : je vous défie de me faire trouver un grain de sel dans une personne à qui elle manque. »
Commenter  J’apprécie          00
Si les Fables n'avaient employé que l'alexandrin, elles auraient perdu la moitié de leur vérité et de leur agrément. Douze syllabes sont un trop long vêtement pour une pensée légère. Celle-ci risque de se prendre les plis d'un manteau, certes magnifique, mais qui ne peut marcher que d'un air sérieux et compassé !
Commenter  J’apprécie          10
C’est l’âme la plus sincère et la plus candide que j’aie jamais connue : jamais de déguisement , je ne sais s’il a menti en sa vie ; c’est au reste un très bel esprit , capable de tout ce qu’il voulait entreprendre. Ses Fables , au sentiment des plus habiles , ne mourront jamais et lui feront honneur dans la postérité. Voilà… Ce n’est pas parfait, mais c’est l’idée que j’ai de notre relation, de son caractère et de son talent. — Un bien joli texte ! Un message d’amour.
Commenter  J’apprécie          00
Pour La Fontaine, les enfants sont une engeance. Il ne les aime pas. « Un fripon d’enfant, cet âge est sans pitié »… « Certain enfant qui sentait son collège doublement sot et doublement fripon »… « Ah ! le petit babouin ! Voyez, dit-il, où l’a mis sa sottise ! Et puis, prenez de tels fripons le soin. Que les parents sont malheureux, qu’il faille toujours veiller à semblable canaille ! » Lisez ses Fables !
Commenter  J’apprécie          00

Les plus populaires : Littérature française Voir plus
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus


Lecteurs (13) Voir plus



Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1773 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre

{* *}