AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Valérie Marin La Meslée (Préfacier, etc.)
ISBN : 2869597770
Éditeur : Arléa (24/05/2007)

Note moyenne : 3.38/5 (sur 32 notes)
Résumé :
Olga Bredaine n’ayant pas de souris, que voulez-vous qu’elle fasse du chaton de sa voisine ? Mais comment ne pas s’attendrir devant une si gentille « petite boule de mohair » ?
Or voilà qu’un soir la petite chatte se met à parler, veut mettre une robe et exige d’aller à l’école…
La fantaisie des situations et la saveur des dialogues font de ce court roman une merveille d’humour, de tendresse et de poésie. Initialement écrit pour la jeunesse, ce texte d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
LydiaB
  19 janvier 2013
Imaginez qu'un beau jour, alors que vous êtes à la retraite, vous héritiez d'une petite boule de poils... C'est ce qui arrive à Olga Bredaine, une veuve, professeur à la retraite. Jusque-là, pas de quoi casser trois pattes à un canard me direz-vous ! Oui, mais imaginez également que votre compagnon à quatre pattes se mette, un beau jour à vous dire quelques mots... Vous penserez soit à une hallucination, soit à la folie qui vous guette... Mais lorsque la petite puce vous demandera d'aller à l'école, là.... on ne répond plus de rien !!! D'autant plus qu'elle a un sacré caractère la demoiselle, Soizic de son prénom, alias S dans le texte ! Tiens, je me demande bien ce que la mienne, Myrtille, pourrait me dire... Hum... Non, tout bien réfléchi, je ne préfère pas savoir !

La lecture de ce roman est très agréable, très fluide. L'enfant qui sommeille en vous se réveillera soudain et adhérera complètement à ce petit conte qui n'est pas sans rappeler Les Contes du chat perché de Marcel Aymé.
Lien : http://www.lydiabonnaventure..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          550
moustafette
  21 avril 2012
La mère Herbe offre un petit chaton à Olga Bredaine, professeur en retraite venue s'installer à la campagne.
Peu ravie de devoir s'occuper de cette boule de poils même pas sevrée et qui plus est se prénomme Soizic, nom attribué d'office par la mère Herbe, Mme Bredaine va se laisser séduire par la bestiole.
Mais la mère Herbe, au regard de son patronyme, ne serait-elle pas un peu sorcière ? Car il s'avère qu'un jour Soizic se met à parler. D'abord surprise, Mme Bredaine accepte ce fait exceptionnel et ne tarde pas à rentrer dans le jeu de la minette.
Un conte qui prouve que l'auteur est une observatrice hors pair de la gente féline.
Mais aussi de la nature. Une occasion toute poétique de nous faire partager les petits bonheurs de la campagne.
Ce court récit énervera ceux qui dénoncent le gâtisme de certains face à leur animal de compagnie. Les amoureux des chats, eux, se laisseront embringuer dans cette histoire anthropomorphique sans rechigner.
C'est joli tout ça.
Merci Madame BECK pour ce beau moment plein d'imagination.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
ChrisCats
  17 avril 2016
Une histoire de chat si bien écrite qu'on a l'impression de voir le petit animal jouer devant nos yeux, et quand la chatonne se met à parler... l'extrait s'arrête là il fait partie d'un recueil qui s'appelle " le Cahier Rouge des Chats" que je consille vivement à tous les amoureux des chats
Commenter  J’apprécie          60
zabeth55
  28 janvier 2012
Lu il y a longtemps, je l'ai fait partagé avec plaisir à l'époque.
L'éloge de Françoise Xenakis, en 4ème de couverture, reflètera mieux que moi l'esprit de ce livre : "....par le miracle de sa grâce à dire, de son humour noir et de sa capacité à s'abstraire du réel, Beatrix Beck nous conte là une merveilleuse histoire comme il y a bien longtemps, bien longtemps, qu'on n'en a pas lue"
Commenter  J’apprécie          40
mosaique92
  07 février 2015
Livre très court (123 p) et inclassable : roman de terroir, fantastique… L'écriture est particulière, paraissant quelquefois un peu désuète. Les rares fois où j'ai été sur le point d'abandonner, un passage à l'écriture poétique ou une remarque pleine de bon sens m'ont persuadée de continuer.
Je ne saurais dire si j'ai aimé ou pas, mais je ne regrette pas de l'avoir lu jusqu'au bout.
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
LydiaBLydiaB   19 janvier 2013
J'ai beau pédaler lentement, ma passagère est terrifiée, malgré les sangles qui la maintiennent sur son siège. En tournant la tête je vois ses griffes enfoncées dans la tête de son koala, sa gueule hagarde sous le bonnet-chat azur confectionné au crochet par Wendy qui regrettait de devoir faire, "à cause des oreilles", un ouvrage démodé. Cette presque adolescente, peut-être nubile déjà, porte sans amertume des nippes, à condition qu'elles soient au goût du jour. Ne pas se laisser distancer par les temps qui courent. Etre dans le vent, d'où qu'il souffle.
Quand j'arrête devant l'école, S grince : "Conne !", ce qui est un comble. Je feins de n'avoir rien entendu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
PiertyMPiertyM   10 janvier 2015
Avoir résisté à l'envie de mourir donne le droit d'aimer la vie. J'ai passé l'âge d'être triste, où l'on croit ne pas faire partie de l'univers. L'expérience change les soupirs en respirations.

Commenter  J’apprécie          300
moustafettemoustafette   21 avril 2012
Visiblement vexée par ma question, la chatonne, au lieu de répondre, se lèche avec affectation, passe lentement plusieurs fois sa patte par-dessus son oreille. Cette mégalomane s'imagine provoquer ainsi la pluie, alors que je dois accrocher la lessive sur les fils du jardin tendus du cerisier au cognassier, du cognassier au prunier, réseau par où on imagine les arbres échangeant des messages télégraphiques :
- Mieux vaut entretenir oiseaux (musique) que fournir Bredaine confiture. Messieurs Hâtifs.
- Musique vent suffit. Sommes harpes éoliennes. Montmorency.
- Sol manque potasse. Devrions réclamer purin, poudre d'os. Géant de V.
- Sommes mal émondés. Gourmands. Bredaine peu capable. Messieurs Hâtifs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
moustafettemoustafette   21 avril 2012
Soizic s'installe devant le feu, dispose somptueusement sa queue autour d'elle comme une dame d'antan son boa. S'étire. Queue sur l'oeil, devient pirate borgne.
Commenter  J’apprécie          110
SophiePatchouliSophiePatchouli   02 décembre 2010
La mère herbe m'a apporté un chaton blotti dans son tablier, vrai patchwork qu'elle tenait relevé à deux mains. Elle a dit :"S'appelle Soizic" en clignant son oeil unique ... J'ai protesté. N'ayant pas de souris, je ne veux pas de chat.
Commenter  J’apprécie          50
Videos de Béatrix Beck (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Béatrix Beck
Bande annonce de Léon Morin, prêtre, adaptation du roman de Béatrix Beck
autres livres classés : chatsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
2064 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre