AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782911073236
124 pages
Éditeur : Al Dante (05/12/1998)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 1 notes)
Résumé :
 
 
« Les densités (maritales, notamment) sont notables
(c’est-à-dire faites). Notables comme par une cage de
verre ? Non. Les Alignés, plus ou moins serrés côte à
côte, laissent entrer du jour, mais résistent au montant
(ou à l’addition). Ils sont du bloc de verre (avec des
fenêtres), et de la chanson refaite, ou de la remode,
par les impairs. L’époque de la chanson ne suffit pas.
La ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
coco4649
  21 juillet 2018
 
 
Ce recueil comporte deux parties :
. Quarante-huit fois soixante-dix
. La trace du verre
L'ouvrage fourmille de trouvailles,
verbales, regorge d' associations
"vocabulairistiques",
est criblé d'inventions osées.
Déroutant, dé-déroutant,
"inconsterné jusqu'à en dépleurer".
Ponctuation cu-rieuse.

Quelques exemples :

I. Quarante-huit fois soixante-dix
1.
Les pogs de famille sont Quintet aujourd'hui,
ce monde glacé, ou ce monde familial, ce Familial glacé de cercles,
la pièce de jeux de cernes, bombée de givre, sans fonte,
monde tout d'hôtels de verre, du hobby
trempé de poignants ; suspendus, venteux,
synthèse de soupiraux vanillés
verre non brisé + verre inconsterné
Les portes ne ferment pas
ne sont pas ouvertes ;
ni entrouvertes sans nid de porte
Les pogs sont le démon le volcanique givre
de Paul Newman
au bord du fleuve ; qui enterre dans l'eau sa femme ;
qui, par buée d'entourage, n'ouvre pas (ne fait pas attention au petit oiseau)
une porte-main,
il ferme la buée sur son manteau.
Dans le dos.
(Les équations parodiables intéressent peu.)
p.9

I. Quarante-huit fois soixante-dix
3.
Bibliothèque ambulatoire.
cuisse partielle et
La tempête.
Mais Bice : béate, salue,
part, moque, continue avec elles,
est partie.

Au lieu de la vie au-delà duquel
on ne saurait aller, quand
on revient.
Belle neige mêlée à la pluie –
comme si elle bougeait toute seule.
Ses yeux paraissent deux
choses dont le seul désir est
de pleurer,
sans cerne pourpre.
(Belle neige = barrière à dépleurer.)
p.11

I. Quarante-huit fois soixante-dix
5.
Le zeste de citron – un livre,
l'oeuvre de travail – un livre ;
un gramen des prés un livre à goût d'orange
et de brouillon escorté par camion ;
une mousse des bois ;
le lichen, qui tapisse, qui prolonge, un rocher ;
un livre
une compétition de « Eh bien toi »,
L'hôtel de la Monnaie unique
où pièces, chansons, financières
n'entrent pas en composition
avec le soda
schpritzé sur les calculs
du re-reste,
reste-re,
la clôture autour de la chose
viennent les syllabes-phrases ;
de l'impossible heureux.
p.13

I. Quarante-huit fois soixante-dix
6.
Tu penses (une soirée d'automne) à l'équivalent reposé en fait,
la théorie de la ponctuation,
comme quasi-note-marginale expédiée par scientifique.

                     et mû 48 fois 70
                    mû si la ponctuation
                     ;
    Dense n'est pas un scientifique maintenant. Mais scientifique sans le métier.

        Le point De Lamartine faisait de la centrale une ponctuée
        désurponctuée et sans noyau

L'aplati nie le lisse, donc.
p.14

II. La trace du verre
2.
Ce qui peut être bâti au plus vite :
la véranda complète comme un coucou (et pourtant c'est un intermédiaire),
sur trois côtés ;
au début, ensuite un re-monde …Les vitres pas en vain des fenêtres,
et des ventilateurs empaillés chassent
le confinement de l'oiseau, ou la descente en chaire (le rien-faire aigu).
Le jardin «L'ai-je bien descendu» est dans les pointillés, la véranda
n'est pas (n'ayant pas été «elle-même») un outil ;
véranda l'absente aujourd'hui ; l'absente de tout grand véhicule.
Véranda entre deux carrés de glace chaude.
Un prône ?
Lit de difficulté.
p.68

II. La trace du verre
3.
Le lettré pointu de la soie grège est-il merlable,
ou le merle mange-t-il à la lettre
le valet muet, celui-là même qui, sans y pouvoir mais,
a dit que l'écriture appartient à la gymnastique ?
une lettre mange l'oiseau
dispendable oiseau (dans son coin «Au coin»).
Il y a les oiseau.
(Le dévorement.)
Et d'autres bêtes (dont le wombat
autonome avec public).
p.69

II. La trace du verre
4.
Il y a des matelas pneumatiques
coupés en nacelles,
et la prunelle captive sur une mine, mine d'orchis.
Déjà les jardins consultables botaniques, un de Dahlem.
Le palmarium et la serre froide
où les plantes baissent et ouvrent leurs paupières
au rythme de la cassette mise en l'air de la vente
par animatrices, depuis bientôt commercialisées vingt ans :
elles nous portent ; elles se portent, à
la rouille ; derrière le verre, en glissant, derrière le cuir lourd
des médecine-balls,
des flexions et affaissements humbles, brisés. Je laisse le sauna
et la sécheresse qui s'honore. Quel serait le lecteur à tête cousue
d'écrivain pour dire
quelque chose là-dessus, et rien du tout ?
À tête cousue de fil de plomb blanc ?
Il y a, minces, les tapis où les jambes retombent sur le torse, emballé.
Ils sont compris dans les exercices de la salle,
avec ou sans la houille de Silésie, rien du tout.
Comment, donc, en séances, l'air
peut-il être, mais surtout autre chose, c'est-à-dire autre
que stupeur,
et que malheureux,
l'âne, sur la table
un des plus mauvais conducteurs,
l'âne jambes à l'équerre,
de la chaleur ?
p.70-71
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
coco4649coco4649   21 juillet 2018
I. Quarante-huit fois soixante-dix
 
 
17.

Imprégné de la pluie de son propre nom,
la pluie de son nom qui revient tout de suite à lui-même,
nom qui s'éloigne de lui-même et revient tout de suite
à lui qui dit qui est celui qu'il désigne du rideau ;
imprégné de «lui» qui est la pluie de soi
la pluie du Self

elle

Si n'importe qui regarde un nom propre insistant
un nom quelconque (partageur, publié)
tenu par des collègues et des relais),
attentivement,
le Deux Pattes se rend compte qu'il ne croit pas toujours
le même espace promis par ce nom répété –

l'insistance est aussi dans un nom,


plus que dans une personne

là comme lui, l'espace argenté
de cette co-insistance de sacoches
de ce velours de pêche

p.29
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
coco4649coco4649   21 juillet 2018
II. La trace du verre
 
 
11.
à Atom Egoyan

Au cours sans allusion, et longtemps on nous a
appris, que le poème est un kiosque.
À la fois (à la fois dans un flux d'adresses
impressionnant) : un kiosque à journaux, et,
d'abord, un kiosque à musique (de ce béton dont parle chemin faisant
le quasi-sermon sur le pompage). Un d'après-Kamtchatka.
Son sol est de majolique,
sur le conseil non-vénéfique d'un littérateur
(à cause de lui je ne suis ni homme de verre,
ni homme de fer ou Robert de Métal).

Anapeste un pléonasme recassé : dans les accents
se prolongent les vagues mouillées homériques, sans nous,
du temps où la sombre vague pourpre n'est pas partie.

Qu'un thyrse-financier campe au milieu du kiosque,


p.80
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de Philippe Beck (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Philippe Beck
Philippe Beck, Lyre dure.
autres livres classés : chansonVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox


Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Musique et littérature

Quel grand philosophe des Lumières s'est essayé à la musique, sans succès ?

Voltaire
Jean-Jacques Rousseau
Denis Diderot
D'Alembert

10 questions
336 lecteurs ont répondu
Thèmes : musiqueCréer un quiz sur ce livre