AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1025102258
Éditeur : French Pulp Éditions (05/01/2017)

Note moyenne : 3.88/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Romans de l'angoisse, où la peur du noir et de tout ce qui y rôde n'empêche pas certains audacieux de se prendre à nouveau pour des dieux, chaque volume explore à sa manière la folie très contemporaine qui saisit les hommes face à une possible immortalité. Sur ces fous et ces misérables s'abat alors la vengeance de Frankenstein, car si le premier volume (La Tour de Frankenstein) ressuscite le monstre, c'est uniquement pour que celui-ci, soumis à une atroce solitude,... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
alberthenri
  19 février 2018
Ce volume réunit les deux premiers tomes des romans parus dans les années 50 (1957) dans la célèbre collection Fleuve Noir Angoisse et qui reprenaient le personnage créé par Mary Shelley.
Nous devons ces textes au jeune Jean-Claude Carrière, qui écrivait ces romans "d'épouvante" sous le pseudonyme de Benoit Becker.
Premier constat, l'auteur, fait bien la différence entre créateur et créature. Contrairement à l'erreur encore courante.
C'est le monstre créé par le docteur Frankenstein que nous retrouvons ici.
Becker/Carrière, lui a même trouvé un nom: "Gouroull".
Ensuite,les romans, se rapprochent de l'ambiance des films Universal avec Boris Karloff dans le rôle du monstre...
La tour de Frankenstein, premier titre, se situe en Irlande, le second le pas de Frankenstein, sur une île au large de l'Ecosse.
Dans les deux cas, nous retrouvons des paysages hostiles, isolés, où les brumes, le décor, se prêtent parfaitement à l'ambiance voulue par l'auteur.
Sans révolutionner le genre, ni la mythologie du monstre, l'auteur parvient à tenir le lecteur en haleine avec des récits linéaires, mais bien menés, qui se suivent sans ennui, ajoutons que la plume du jeune romancier était prometteuse.
Une petit note pour finir ; Dans le pas de Frankenstein, le personnage de Percy adepte du vaudou, est décrit comme un "nègre".
Il est évident que ce terme est utilisé dans un double contexte historique ; les années 50 d'une part, et le début du vingtième siècle d'autre part, époque où se déroule l'intrigue.
Le politiquement correct n'avait pas encore cours, l'usage dans une fiction de ce genre de terme ne provoquait pas de scandale...
Du reste, il parait assez absurde de soupçonner le futur auteur de la controverse de Valladolid, d'intentions racistes !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Garoupe
  04 avril 2017
Ecrivain, fais-moi peur !
Benoit Becker, alias Jean-Claude Carrière, scénariste qu'on ne présente plus, a commis au début des années 50, quelques livres (6 au total, réédités deux par deux par French Pulp) déclinant l'histoire de Frankenstein.
Pour poser rapidement les décors de ces deux premiers livres, l'un se déroule à Kanderley, bourgade reculée de la lande irlandaise. Helen, jeune femme en vacances dans sa famille, se trouve confrontée à une série de morts et une étrange tour qui l'attire indéfectiblement et l'entraîne sur les chemins de sa potentielle perte. L'autre se déroule sur une île où un savant fou tente de donner à la créature de Frankenstein une épouse dans le but de provoquer la future perte de l'humanité.
Il y a entre ces livres des points communs et des particularités.
Au rang des particularités, le premier livre base ses ressors dramatiques sur les superstitions d'une communauté, sur la rumeur et sur la peur de l'inconnu. le deuxième livre se fonde sur un huis clos, sur l'isolation (l'action se déroule sur une île, coupée du monde, ravitaillée par les corbeaux et quelques rares bateaux).
Si le premier livre cristallise son histoire sur le monstre Frankenstein (même si la figure de Vrollo qui cherche à se venger de l'humanité est prégnante), le deuxième volet se concentre sur la figure du scientifique qui se pose en démiurge pour aboutir finalement sur un questionnement commun : où se situe la monstruosité ? qui est le monstre dans l'histoire ?
Au rang des points communs, les deux histoires s'articulent autour d'une figure féminine plus ou moins fragile (jeunesse d'Helen, veuvage de la jeune Mary et pureté de caractère des deux). Ces figures féminines servent de catalyseur et d'intermédiaire au dénouement des récits. Elles fonctionnent comme une des rares source de lumière et d'espoir dans les récits de Benoit Becker.
L'autre point commun, et la très grande force de Benoit Becker, est de parvenir à déclencher l'angoisse et le suspens à partir d'un non-dit, d'un sous-entendu. A partir de ce silence qui opère comme une chape de plomb, les causes restant obscures (façon « il s'est passé quelque chose ! », oui mais quoi), le suspens peut durer au gré de l'auteur. Et la seconde très grande force de Benoit Becker est de parvenir à maintenir la tension tout au long de son récit sans jamais la relâcher.
French Pulp continue à « déterrer » des petites pépites, dans des genres variés, pépites qui avaient perdu de leur éclat, oubliées depuis plusieurs décennies. Merci !

Lien : http://wp.me/p2X8E2-NO
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Caroline_Ornella
  12 janvier 2017
Cette série me fait penser aux romans qui ont nourri mon imagination enfantine et adolescente, peuplée de monstres romantiques, de vieux châtelains demis-cinglés, de fantômes et d'autres créatures gothiques et fantastiques... Si certains peuvent lui reprocher d'être datée, c'est justement cette dimension "old-school" que j'apprécie. C'est exactement ce que j'attends de ce type de romans : me plonger dans univers complètement codifié et plein de clichés réjouissants ! French Pulp éditions a vu juste en choisissant de rééditer ce texte que mérite de connaitre un second public, plus jeune et moins familier du genre !
Commenter  J’apprécie          20
celine85
  08 janvier 2017
Un grand classique dans la catégorie "angoisse". On revient sur le moment où il est ressuscité dans le tome 1 puis dans le tome 2 on le retrouver à terroriser et tuer. Frissons garantis à la lecture de certains passages. le monstre de Frankenstein a connu de nombreuses adaptations , en voici une à se procurer absolument
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
celine85celine85   08 janvier 2017
Tous tes hurlements, tous tes appels seront inutiles, murmure le vagabond. Toi aussi, tu va devenir une de mes choses, mon instrument le plus perfide, parce que le plus séduisant. Tu exécuteras tous mes ordres sans discuter. Tu seras la soeur de celui que tu connais si bien, vous irez tous deux la main dans la main porter ma vengeance aux quatre coins du monde... Mais auparavant...Auparavant tu seras à moi telle que tu es en ce moment, avec toute ta jeunesse, avec toute la conscience, car je veux t'avilir avant de te soumettre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : fantastiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Ce film d'horreur et d'épouvante est (aussi) un roman

Jack Torrance, gardien d'un hôtel fermé l'hiver, sa femme et son fils Danny s'apprêtent à vivre de longs mois de solitude. Ce film réalisé en 1980 par Stanley Kubrick avec Jack NIcholson et Shelley Duvall est adapté d'un roman de Stephen King publié en 1977

Le silence des agneaux
Psychose
Shinning
La nuit du chasseur
Les diaboliques
Rosemary's Baby
Frankenstein
The thing
La mouche
Les Yeux sans visage

10 questions
548 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , horreur , epouvanteCréer un quiz sur ce livre