AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782130418696
128 pages
Éditeur : Presses Universitaires de France (01/03/1988)

Note moyenne : 4.45/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Le chantier d'un des romans majeurs du dix-neuvième siècle, le laboratoire d'une écriture... Pour la première fois sont édités, dans leur intégralité, sous la forme et dans l'ordre où l'auteur les avait, stratégiquement, établis et classés, les 953 feuillets du dossier préparatoire de Germinal. Autrement dit, le roman d'un roman, dont est proposée une lecture archéologique, qui ouvre en profondeur le texte, mais en découvre aussi les tensions souterraines. La présen... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
BernieCalling
  28 avril 2018
Je viens de palier à un manquement à mon éducation. Je n'avais jamais lu Gernimal, ni même vu le film.
J'avais craint qu'il soit difficile de le lire et j'ai été ravie de constater que ce n'était pas du tout le cas, il se lit relativement facilement. Il y a bien de temps en temps des expressions qui sont plus difficiles à comprendre.
Livre écrit en 1886 et je dois dire que j'ai été étonnée de constater qu'on pourrait presque le croire contemporain tellement rien n'a changé pratiquement depuis l'époque.
J'ai été surprise également de voir que le sexe avait une telle importance de cet écrit, même s'il est suggéré parfois j'ai cru me retrouver dans 50 nuances de Grey.
Une lecture plutôt plaisante et agréable même si les longues descriptions m'ont gonflés, mais je n'ai jamais aimé les longues descriptions, je préfère laisser mon cerveau imaginer qu'il ne soit guidé dans les moindres détails.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
BernieCallingBernieCalling   28 avril 2018
Le machineur haussa les épaules. Il avait le mépris des beaux parleurs, des gaillards qui entrent dans la politique comme on entre au barreau, pour y gagner des rentes, à coup de phrases
Commenter  J’apprécie          30
BernieCallingBernieCalling   28 avril 2018
- Et voilà, mes braves! dit-il en terminant. Je voudrais vous convaincre... On ne demande pas à un homme de s'égorger lui-même, n'est-ce pas? et que je vous donne vos cinq centimes ou que je vous laisse vous mettre en grève, c'est comme si je me coupais le cou.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : analyse littéraireVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

L'Assommoir

Le surnom de Goujet est....

la Goutte d'Or
la Gueule d'Or
Cadet-Cassis
Mes Bottes

12 questions
255 lecteurs ont répondu
Thème : L'Assommoir, Emile Zola de Colette BeckerCréer un quiz sur ce livre