AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782226445544
144 pages
Éditeur : Albin Michel (30/10/2019)

Note moyenne : 4.75/5 (sur 2 notes)
Résumé :
"Je suis un paysan du mot pays. Parce que j’ai refusé les engrais et les pesticides pour ma terre, longtemps on a dit de moi que j’étais un arriéré. Je l’ai nourrie de fumier et de varech. Je ne veux pas tuer ma terre vois-tu. Tuer la terre, c’est selon moi, tuer l’humain. " Paul Bedel

Cet ouvrage, conçu par Catherine École-Boivin avec Paul Bedel avant qu’il ne nous quitte en septembre 2018, est un hommage au paysan poète de la presqu’île de la Hague... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
ERSKINE
  19 janvier 2020
une vraie surprise que ce livre et une heureuse surprise. Sobrement préfacé par Serge Joncour, la prose de Paul Bedel se déploie peu à peu en miroir de photos de son univers de paysan (Arthur son tracteur, la laiterie, les murets ancestraux qu'il redresse patiemment, et ses carnets épéhémérides qui attestent d'une attention permanente aux vents et à la météo du jour).
Paul Bedel, paysan de la Hague, a repris la ferme de ses parents avec ses deux soeurs, n'a jamais quitté son pays de terre et de mer, ne s'est jamais marié. Il a connu une célébrité tardive gràce à un documentaire cinéma "Paul dans sa vie" que personellement je n'ai pas vu.
Paul est parti pour l'autre monde en septembre 2018 et ce recueil de ces pensées est un hommage autant qu'un testament. Il est le fruit des années d'écriture de Paul, rassemblées avec brio par Catherine Ecole-Boivin.
La simplicité de Paul touche, son rapport à la nature et au monde aussi. Sa sagesse de paysan affleure souvent, mais plus encore c'est la poésie de son regard qui au fil des pages achève de nous transporter.
Les écrivains sont souvent des pionniers, les artistes nous rendent familiers des idées qui sont encore des bulles de l'esprit, nous poussent à franchir nos limites par leur esprit aventurier, Paul Bedel est tout l'inverse, c'est un gardien. Un gardien de la mémoire, un gardien des murs en pierre, un gardien du travail des mains. Mais c'est indéniablement un écrivain. D'abord car il a écrit toute sa vie, et d'autre part car son oeil n'est pas celui du commun. Sa voix toute en douceur nous dévoile le monde, son monde.
'Les rochers devant chez moi ne m'ont jamais trahi" écrit-il, une image que n'aurait pas renié le poète René Char. Cette parole d'un paysan nous offre quelque beau diamant brut, je vous la conseille, come un témoignage mais aussi comme une oeuvre littéraire à part entière. Paul Bedel n'est certes pas un écrivain des contrées inexplorées, mais en matière de contemplation, c'est un Maître.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Verolo
  12 septembre 2020
Ce livre est une petite merveille d'humanité, de délicatesse, d'authenticité, de poésie et de bon sens paysan, une expression trop souvent employée péjorativement. Un témoignage joliment illustré de photos, et des propos de Paul Bedel, qui pourraient passer pour des maximes !
Un bel album pour les amoureux de la nature et les nostalgiques d'un temps que les moins de vingt ans...
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
ERSKINEERSKINE   19 janvier 2020
Quand les papiers des aides agricoles sont arrivés à la maison, je les ai directement confiés à ma secrétaire.
Ma secrétaire, c'est aussi ma cuisinière. Ma cuisinière à bois.
Je les y enfourne avec leurs enveloppes.
Commenter  J’apprécie          30
ERSKINEERSKINE   19 janvier 2020
Je me lève quand le soleil commence à m'éclairer. A l'intensité de sa lumière, je peux deviner un brouillon de ce que sera ma journée. Mon corps a appris dès la lumière du petit matin à reconnaître la sorte de jour qu'il devra subir.
Les pires jours pour un paysan qui marche à pied pour rejoindre ses petits champs sont ceux de la neige. Mais ils sont aussi les plus beaux à regarder.
Commenter  J’apprécie          10
ERSKINEERSKINE   19 janvier 2020
La banane est mon fruit préféré, parce qu'elle vient des pays où je n'irais jamais, elle a le goût de la terre de là-bas.
La première fois que j'ai mangé une banane, je l'ai croquée avec la peau, maintenant je l'épluche au couteau.
Commenter  J’apprécie          00
ERSKINEERSKINE   19 janvier 2020
A l'aube, le silence du bois additionné au mien m'a beaucoup consolé de ma vie.
Commenter  J’apprécie          00

Video de Paul Bedel (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Paul Bedel
Bande annonce du film de Rémi Maugier "Paul dans sa vie"; Les Films d'Ici, 2005 (coproduction France 3 Normandie).
autres livres classés : paysansVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

QUIZ LIBRE (titres à compléter)

John Irving : "Liberté pour les ......................"

ours
buveurs d'eau

12 questions
161 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature , témoignageCréer un quiz sur ce livre