AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782413013372
200 pages
Éditeur : Delcourt (21/08/2019)

Note moyenne : 3.72/5 (sur 9 notes)
Résumé :
1936. Ravel entreprend de conter son histoire à son fidèle ami et disciple Roland-Manuel. On assiste à la création de Gaspard de la nuit, de Daphnis et Chloé, du Concerto pour la main gauche et du Boléro. Le musicien se lance dans une évocation bigarrée de sa vie, tissée d'amitiés indéfectibles et de fulgurances musicales, où l'on croise Debussy, Fauré, Ida Rubinstein ou Colette.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
frconstant
  25 novembre 2019
Je ne peux que remercier chaleureusement Lecteurs.com et les éditions Seuil-Delcourt pour la confiance qu'ils m'ont accordée en me confiant ce « Ravel, un imaginaire musical » à chroniquer.
Avec comme focale la personnalité de Maurice Ravel, ce récit est celui de l'Histoire culturelle des années 1875 à 1940.
En unissant les mondes de la musique, du dessin et des lettres, Karol Beffa, pianiste, compositeur et musicologue, a initié une collaboration originale avec Guillaume Métayer, poète, chercheur et traducteur et Aleksi Cavaillez, artiste pluridisciplinaire réalisant, ici, sa première bande dessinée.
Le défi était de taille, raconter et dessiner l'imaginaire musical de Maurice Ravel. Permettre à l'homme qui est derrière l'artiste d'apparaître au cours du développement de son oeuvre. L'imbriquer dans les jeux d'influences, les interactions, les enrichissements mutuels consécutifs aux échanges entre artistes du moment tout en lui rendant sa propre stature, soulignant son génie et l'extraordinaire palette de son savoir-faire qu'on aurait grand tort à réduire au Boléro. Ce Boléro, dont Ravel, à tort, dira : ‘sans doute le seul chef d'oeuvre que j'aie jamais écrit… malheureusement, il ne contient pas de musique'.
Dans ce imaginaire musical, on découvre un Ravel tendre avec les enfants pour qui il compose ‘Ma mère l'oye' (1908) ; persévérant malgré les critiques snobillardes qui brocardent son premier ‘Shéhérazade' (1899) ; impertinent avec ses comparses ‘Les apaches' qui contre les jurys et les sérieux du monde musical décident de jouer la musique qui les animent, celle qui les rend vrais, authentiques face à eux-mêmes et face au public qui les découvrent et les apprécient. ‘Au fond, dira encore Ravel, l'esprit potache est une manière bruyante, mais sincère, de garder en soi un peu de son âme d'enfant.'
On y rencontre aussi Fauré, Erik Satie, Colette, Isadora Duncan, Debussy et tant d'autres. On y comprend les inspirations, les envolées musicales et toutes les forces de la nature qui s'emballent, s'entrechoquent ou s'emmêlent pour donner corps à la musique, aux rêves et aux livrets qui font, depuis, partie du Répertoire ! Une découverte, un plaisir, un bonheur à vivre et partager !
Un mot, à propos de Aleksi Cavaillez. Cet artiste est sourd. Longtemps, il n'a pas été appareillé et ses premières expériences de l'écoute musicale sont le toucher, les vibrations que la musique communiquait à une bouteille plastique placée entre ses mains. Son dessin, tout en vibrations, dit quelque chose de cet aspect particulier. En noir et blanc, comme les touches d'un clavier, il peut paraître dur, incomplet, manquant de nuances… Ce serait une erreur de le croire. Son tracé rend ces vibrations d'un monde qui se construit, celui d'une fin et d'un début de siècle ; celui d'une carrière qui se construit, qui évolue ; celui des amitiés fécondes et des oppositions qui, dépassées, font progresser. La vie de Ravel, pour devenir le compositeur dont nous bénéficions maintenant, n'a pu être que vibrations, énergie en mouvement, recherches, ajustements et prise de décisions pour poser les doigts sur les touches à la rencontre de lui-même, de son moi profond encore et toujours en devenir.
L'artifice choisit par les auteurs de cet ouvrage est de situer Maurice Ravel, en fin de vie, désireux de se raconter à son fidèle disciple Alexis Roland-Manuel et, de la sorte, transmettre ce qui fut sa vie, ses combats, ses victoires. le noir et blanc, traduit à merveille cette dynamique, ce mouvement. Et, une fois Maurice Ravel mort, le récit se voit compléter d'une série de notes, toutes très documentées, toutes illustrées par des dessins se laissant envahir par la sérénité des couleurs révélant l'apaisement d'une finalité gagnée, d'une vie comblée, d'une éternité à savourer. Très beau choix artistique que cette impression soignée par les éditions Seuil- Delcourt.
Je n'ai pu résister à l'envie de me créer une liste de compositions de Ravel que j'ai écoutée en terminant ce livre, notamment les notes qui complètent et recadrent la vie de Ravel et le défi, relevé, d'oser dessiner la musique. A l'heure de rédiger cette chronique, la musique tourne encore… L'entendez-vous ?

Lien : https://frconstant.com
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          192
le_chartreux
  28 novembre 2019
« Il me fallait retrouver la magie que j'avais vue à Vérone, des yeux de l'enfant que j'étais. »
Au commencement, la couverture m'a attirée ; un petit homme aux cheveux blancs, Ravel lui-même, habillé d'un costume clair, avec chemise et cravate regarde d'un regard envieux et complice trois jeunes enfants - sont-ils des faunes ? - juchés au mépris du danger sur les branches maîtresses d'un très gros et très vieil arbre et soufflant à qui mieux-mieux dans des cors ! Les enfants ainsi que Ravel semblent y prendre beaucoup de plaisir…
Ensuite, le dessin d'Aleksi Cavaillez - en noir et blanc et comme formé de coups de crayon inachevés - a commencé par me décevoir mais, heureusement, la magie a opéré avant que je ne me lasse… Les plans de chacune des vignettes sont si particuliers qu'ils donnent grâce au scénario. Ils sont aussi empreints d'une certaine poésie et probablement d'un sortilège envoutant. J'y reviendrai.
Le parti pris des auteurs, Karol Beffa, Guillaume Métayer, de raconter la vie de Maurice Ravel utilise un moyen intéressant : le compositeur ressentant la maladie appelle à lui son ami Alexis Roland-Manuel pour qu'il écrive ensuite une biographie du maître. Ainsi le caractère attachant du compositeur et les principaux évènements de sa vie sont repris en parallèle de l'évolution artistique et géopolitique du monde entre 1875 et 1937. Passionnant !
Le dessin est-il ensorcelé ? Je vous laisse en juger… Si le coup de patte est rêche et même brouillon parfois, les émotions et la musique transparaissent si bien que je n'ai pas cessé de rouvrir cet album après l'avoir fini - un signe sans doute - avec l'envie irrépressible de réécouter du Ravel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Rhl
  23 mars 2020
Les auteurs de cette bande dessinée ont imaginé l'entretien qu'aurait eu Maurice Ravel avec son ami et disciple, le compositeur et musicologue Roland-Manuel, quelques temps avant sa mort.
Le grand compositeur évoque ainsi ses souvenirs d'enfance, de jeunesse, son parcours artistique, ses rencontres et découvertes. le récit est intéressant, la recherche graphique également et on apprend des choses sur le célèbre musicien.
Ce ne fut pas un grand coup de coeur personnel, mais j'ai bien aimé cette lecture et cette BD touchera peut-être davantage les grands amateurs de Ravel. de plus, elle a le mérite non négligeable de donner envie d'écouter de la musique, celle de Ravel et des autres compositeurs cités.
Commenter  J’apprécie          30
AntoineTuileries
  20 novembre 2019
Cette biographie de Maurice Ravel en bande dessinée est une petite merveille. Avec élégance, poésie et érudition, elle dessine les contours d'un artiste de génie, et d'un homme profondément bon et généreux.
A l'image d'un ballet de Ravel, cette bande dessinée est construite autour d'une alternance de mouvements et de respirations. Aussi, le trait de crayon parfois nerveux, parfois doux réussit-il admirablement à retranscrire en images l'intensité des émotions du musicien. Les pages qui se tournent sont pareils à une douce mélodie qu'on écoute. La vie de Ravel est une invitation au voyage – au Pays-Basque, dans le Paris de la Belle-Epoque ou dans les «Roaring Twenties» -, et l'occasion de rencontrer les musiciens les plus illustres du tournant du siècle dernier.
Avec une très grande poésie, les trois auteurs signent une véritable biographie du maître dont la composition repose sur un bel équilibre apte à séduire tant le profane que l'érudit.
Commenter  J’apprécie          10
arnomah
  15 janvier 2020
En tant que profane de la musique classique, ce livre s'est avéré à mes yeux s'adresser à un public déjà éclairé sur les choses et l'histoire de la Grande Musique. Je n'ai pas trouvé les clés pour entrer dans l'histoire de Ravel telle qu'elle est ici contée, ce que je regrette car je pense que les trois auteurs ont mis beaucoup de coeur et de passion à l'écrire.
Dommage car les dessins sont réellement un régal pour les yeux.
Commenter  J’apprécie          30

critiques presse (3)
BDGest   01 octobre 2019
Sous la forme d'un ultime entretien, Ravel, un imaginaire musical se révèle être un livre sensible, plein de pudeur et original d'un compositeur hors du commun. Aleksi Cavaillez, Karol Beffa et Guillaume Métayer offrent un hommage grandiose, plein d'humanité et d'émotions.
Lire la critique sur le site : BDGest
Sceneario   30 septembre 2019
Un album qui parlera davantage aux connaisseurs, mais qui peut donner envie de creuser, voir même de réécouter du Ravel pour davantage s'immerger !
Lire la critique sur le site : Sceneario
ActuaBD   30 août 2019
Un récit plein de vie, de malice, et d'amour de la musique, qui donne une image un peu moins lisse de ce prodigieux musicien.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
le_chartreuxle_chartreux   27 novembre 2019
"à son âme" Pierre de Ronsard, orchestration de Maurice RAVEL
[...]
Tu descens là bas foiblelette,
Pasle, maigrelette, seulette,
Dans le froid Royaume des mors :
[...]
Ne trouble mon repos, je dors.
Commenter  J’apprécie          50
le_chartreuxle_chartreux   26 novembre 2019
Ce fut ma LEÇON DE TÉNÈBRES et de raison en ces temps de détresse. C'est dans le passé glorieux et ces réminiscences de Couperin que j'ai cherché un point d'appui face aux tragédies que nous vivons. Si dans cette œuvre j'ai pu juguler la douleur, le désarroi n'en a pas moins rongé bien des créations de l'époque. Ainsi ce que j'avais conçu comme une apothéose de la valse s'est peu à peu imprégné de l'atmosphère crépusculaire de l'apocalypse mondiale [1914].
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
le_chartreuxle_chartreux   27 novembre 2019
"Pour un amoureux de la poésie (cette sœur cadette, à peine plus sage, de la magie), Ravel est le musicien idéal."
Guillaume Métayer
Commenter  J’apprécie          20
le_chartreuxle_chartreux   26 novembre 2019
Impressionnant, n'est-ce pas ?
Comme chez Aloysius Bertrand, cette atmosphère qui m'avait toujours attiré sans que j'ose l'approcher, jusqu'à la lecture de GASPARD DE LA NUIT.
Commenter  J’apprécie          10
le_chartreuxle_chartreux   26 novembre 2019
Au fond, l'esprit potache est une manière bruyante, mais sincère, de garder en soi un peu de son âme d'enfant.
Commenter  J’apprécie          10
Lire un extrait
Videos de Karol Beffa (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Karol Beffa
Pourquoi la musique de Mozart adoucit-elle les m?urs ? Nous fait aller mieux ? Nous donne le sentiment, parfois, d'être immortel ? Explications avec l'écrivain Philippe Sollers et le pianiste Karol Beffa.
Retrouvez la série "Philosopher avec Mozart" des Chemins de la Philosophie sur France Culture : https://www.franceculture.fr/emissions/series/philosopher-avec-mozart
Abonnez-vous pour retrouver toutes nos vidéos : https://www.youtube.com/channel/¤££¤16Karol Beffa7¤££¤6khzewww2g
Et retrouvez-nous sur... Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture/
+ Lire la suite
autres livres classés : musiqueVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Musique et littérature

Quel grand philosophe des Lumières s'est essayé à la musique, sans succès ?

Voltaire
Jean-Jacques Rousseau
Denis Diderot
D'Alembert

10 questions
323 lecteurs ont répondu
Thèmes : musiqueCréer un quiz sur ce livre