AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070536831
Éditeur : Gallimard (13/11/2002)

Note moyenne : 3.32/5 (sur 19 notes)
Résumé :

Mourad est mort, abattu par un chauffeur de taxi. Pourquoi ? Parce qu'il n'avait pas réglé le prix de la course... Pour Amar, son frère, au-delà de la douleur et de l'incompréhension, il y a la colère, immense. Et les questions sans réponse. A cause de tout cela, il lui faut partir. Retourner là où dort son frère, là où vit peut-être sa mémoire, son histoire, son " arabe généa... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
cathe
  19 septembre 2015
Amar va retourner en Algérie. Mourad, son frère, a été tué par un chauffeur de taxi parce qu'il n'avait pas payé la course, et aller voir sa tombe au pays est le seul acte qui puisse l'apaiser. Mais Amar est universitaire, il n'est pas retourné là-bas depuis treize ans et il se sent bien loin de ce pays et de ses habitants. Pourtant pendant le long voyage en car qu'il va effectuer, il va cohabiter avec toutes sortes de personnes et c'est leur humanité à tous qui va les rapprocher.
On retrouve ici le ton plein d'humour et de tendresse d'Azouz Begag. Comme dans "Le gône du Chaäba" et ses autres livres, il revient sur la question des racines des Algériens vivant en France et leur tiraillement entre deux cultures.
Commenter  J’apprécie          50
urusezel
  14 décembre 2012
Amar vient de perdre son frère, tué par un taxi. Il est en colère et décide pour cela d'aller dans son pays d'origine, l'Algérie. Là, il découvre un portrait absurde de la vie, de la misère. Il découvre qu'il a été francisé à l'extrême et que décidément, il ne pourra plus appartenir à ce pays où couve la rébellion et la haine. Roman sur l'intégration
Commenter  J’apprécie          50
100pseudo
  25 novembre 2014
J'ai beaucoup aimé ce livre car il parle de tout ce qui se passe en ce moment en France mais aussi dans les pays Arabes.
Et j'ai adoré la fin de ce livre car Mohamed Jésus (le personnage principal), retrouve son ami devenu sergent et c'est un peu comique : les autres attendent et pendant ce temps eux ils discutent comme si de rien n'était.
A.F
Commenter  J’apprécie          10
clublecturemarsillargues
  23 janvier 2014
livre assé dur a lire car il faut une grande connaissance des années 90
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
EagleEagle   19 novembre 2011
« Nou liou » pour NON-LIEU.
Quand la décision de justice a été annoncée, ma mère et mes sœurs ont lâché des hurlements si profonds que j'ai craint qu'elles n'expulsent leurs boyaux au milieu de la cour des Droits de l'Homme de ce pays. Beaucoup de jeunes du quartier ont vu rouge, chacun se sentait lui-même assassiné. « On va tout niquer », ont dit les uns et les autres. Il a fallu les rappeler à la raison, sous les regards des CRS, impassibles, mais peut-être frétillants d'impatience. On ne peut jamais savoir avec ces hommes d'acier au regard masqué.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
EagleEagle   19 novembre 2011
Ce matin, je médite sur une belle question que Mourad m'a posée, quand il était au CM1 ou CM2.
- Amar ? Dis-moi : quand on est mort, c'est pour toute la vie ?
J'ai répondu sans réfléchir :
- Bien sûr !
Maintenant, je sais que c'est une jolie question sans réponse. Il faut la laisser comme elle est, avec son point d'interrogation au bout. Quand on est mort, c'est bien pour toute une vie. Mourad est mort pour tout ma vie, celle de mes parents, celle de mes sœurs. Pour plein de vies.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
EagleEagle   19 novembre 2011
Les jours défilent, je ne peux pas évacuer ma haine. Tout se complique. Je n'arrive pas à réaliser. Trop de questions comme des crochets rouillés me taraudent. J'absorbe des tubes d'aspirine effervescente vitaminée. Mon pire ennemi est devenu mon estomac. Mon meilleur ami, le sommeil. Il sait neutraliser la peine.
Commenter  J’apprécie          10
EagleEagle   19 novembre 2011
Des chansons stupides chantent que le temps passe, ce n'est rien, ou bien qu'avec le temps tout s'en va... Pour nous, sans mélodie, le temps passait et n'effaçait rien du tout.
Commenter  J’apprécie          00
EagleEagle   19 novembre 2011
Un médecin est venu la voir hier après-midi et il lui a prescrit des cachets, comme des bonbons pour les enfants. Les cachets sont les bonbons des vieux.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Azouz Begag (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Azouz Begag
Interview d'Azouz BEGAG par Laurent Jacqua .Laurent Jacqua a rencontré Azouz Begag. Il évoque notamment ses relations avec Brice Hortefeux quand tous deux se croisaient en conseil des ministres...
autres livres classés : intégrationVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Le gone du Chaaba

A coté de quel fleuve le Chaaba est-il?

La Seine
Le Rhône
La Loire

10 questions
84 lecteurs ont répondu
Thème : Le gone du Chaâba de Azouz BegagCréer un quiz sur ce livre