AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de AnaisValente


AnaisValente
  15 avril 2012
« le dimanche, on lit sur son transat ».

De Tonie Behar, j'ai tout lu : son premier roman, hyper émouvant, La sieste c'est ce qu'elle fait de mieux (comme moi) ; son second roman, hyper drôle, Coups bas et talons hauts (pas comme moi, du moins pour les talons hauts) ; et maintenant son troisième roman, En scène, les audacieuses !, l'occasion de découvrir de plus près le monde musical, ses travers, ses fourberies, sa survie depuis la crise et ses histoires d'amour qui se font et se défont.

Voilà un roman qui rassemble tout ce que j'aime pour un bon moment de lecture détente. Un grosse dose d'amour qui dure toujours. Un soupçon d'infidélités. Une larme de tristesse. (Admirez ma façon d'associer soupçon et infidélités et larme à tristesse, hey, quel talent hein).

Tonie Behar nous entraîne dans plusieurs histoires.

Celle de Nelly, talentueuse chanteuse qui s'ignore, complexée par son surpoids mais rêvant de devenir une star et d'être aimée, de son paternel et d'un homme, accessoirement.

Celle de Déborah, directrice de label d'une maison de disques, traumatisée par son passé amoureux tumultueux et par son avenir incertain dans le monde musical, qui rêve, tout au fond d'elle-même, d'être aimée, également.

Celles des personnages secondaires, bien présents eux aussi, Ness.U, chanteur à succès, Sven, futur chanteur à succès, Mona, la tendre maman de Nelly… et tous les autres.

Plusieurs heures de lecture-plaisir garanties avec ce roman estival à déguster sans modération au bord de la piscine de votre futur lieu de villégiature…
Lien : http://www.le-celibat-ne-pas..
Commenter  J’apprécie          10



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (1)voir plus