AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2365402453
Éditeur : Éditions Sharon Kena (16/04/2013)

Note moyenne : 4.06/5 (sur 68 notes)
Résumé :
 Elle, c'est Catherine Dutilleux, la petite française, gouvernante dans un célèbre palace parisien.
Lui, c'est Matthew Dickinson, le jeune acteur anglais que le cinéma a propulsé au rang de star internationale.
Les destins de ces deux êtres que tout sépare vont se heurter violemment.
Prisonniers volontaires d'un bien étrange contrat, ils vont devoir apprendre à se connaître. La question se pose alors de savoir qui de la gouvernante trop parfaite... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (39) Voir plus Ajouter une critique
Tsukibou
  27 septembre 2013
Catherine Dutilleux, 23 ans, gouvernante dans un palace de luxe, rien ne semble pouvoir la faire dévier de sa vocation, son travail c'est sa vie et elle l'aime ainsi ! Jusqu'au jour où Matthew Dickinson, star montante du cinéma "de midinette" s'installe dans la plus luxueuse des suites de l'hôtel pour une semaine entière... de par sa notoriété et son caractère connu pour être peu facile, le directeur décide de mettre Catherine au service exclusif de la star... alors qu'elle pensait ne devoir s'en occuper pour une durée minimum elle va se voir entraîner dans une aventure qui va bouleverser sa vie à jamais... Son leit motiv : Si un client lui demande la lune elle lui répond qu'elle s'en va réserver le billet !
J'avoue que je ne savais pas bien à quoi m'attendre lorsque j'ai commencé cette lecture, certes je savais parfaitement qu'il s'agissait d'une romance (je ne suis pas non plus totalement dénué de bon sens lorsque je demande un SP à Marion...) mais ce qui m'a attiré avant tout c'est la couverture qui est vraiment très jolie ne trouvez-vous pas ? (me dites pas non sinon ça ne va pas le faire, dites vous que vous n'avez pas d'autres choix que de la trouver belle !! Niark !) Et puis après avoir observé cette couverture, mes yeux ont glissé vers le nom de l'auteure et là je me suis dit que ça allait probablement me plaire ! Souvenez-vous j'ai lu les deux tomes d'une série de Sylvie Barret-Lefelle, Ultima que j'avais plutôt apprécié même si certains points m'avaient moins plus que d'autres, je ne suis pas un bisounours, je ne peux toujours tout aimer et je tente à travers mes chroniques de rester objective ! Mais j'aime le style de l'auteure et je me demandais ce que pouvait donner sa plume dans un genre plus réaliste même si la romance reste en premier plan à l'instar d'Ultima.
Pour ce qui est de l'histoire j'ai bien aimé, comme pour toute romance la fin est cousue de fil blanc, on se doute que le début ne sera pas facile, qu'ensuite tout ira pour le mieux dans le meilleur des mondes avant qu'un couac pointe le bout de son nez pour qu'ils finissent par mieux se retrouver et s'aimer à jamais. Voilà LE plan d'une romance contemporaine que se soit en roman, en téléfilm ou au cinéma on suivra toujours ce plan de base et cette histoire ne déroge pas à la règle mais, comme on le sait ou du moins on s'y attend ce n'est pas un point de discorde, on retrouve les ficelles du genre, on les attend, on les appréhende, on les espère et on est heureux, presque rassuré de les trouver, les croiser, le lire et finalement on les aime ces moments, on sourit, on rit, on a les larmes aux yeux (un passage m'a tué dans ce livre, j'étais en larmes (oui je suis ultra sensible sur certains sujets))
Ce que j'ai bien apprécié dans cette romance, c'est bien entendu le sujet aborder, on parle bien de cinéma, alors certes il s'agit d'un jeune acteur, Matt, qui monte en flèche après une suite de film romantique, qui n'est pas spécialement bien entouré et qui décide de changer son image et pas forcément dans le bon sens du terme. Il met tout le monde dans le même panier, qu'il s'agisse des fans ou juste des Femmes, pour lui elles sont toutes intéressées par lui à cause de son succès, tout le monde cherche à le ménager et lui parle comme s'il était Dieu tout puissant (ou presque... bah oui les groupies c'est effrayant parfois...) donc forcément, le jour où il rencontre Cathie qui l'engueule alors qu'il a tâché un canapé blanc, il se dit que peut-être... il vient de croiser la femme de sa vie. Et là... j'ai fait une belle digression par rapport au début de mon paragraphe... le cinéma !! Alors le septième art n'est pas abordé dans le détails, mais quelques aspects sont tout de même approchés, la vie sur un tournage, les techniques de maquillage, de tournage, et un tout petit peu de montage mais aussi les équipes, le réalisateur, le producteur, les acteurs, habilleuse, maquilleuse, équipe technique et de confort, l'agent peu scrupuleux près à tout pour sa commission... bref j'ai aimé approcher un peu cet univers que je connais et que j'aime particulièrement dans une romance écrite.
J'ai beaucoup aimé le clin d'oeil à un autre écrit de l'auteure, Ultima donc, car le film pour lequel Matt débarque à Paris n'est autre que l'adaptation de ce roman, c'est vraiment très bien trouvé et j'espère que si un jour ça se fait (bah oui on sait jamais) l'actrice ne sera pas comme celle décrite dans le livre... le mauvais côté du cinéma qui détruit les jeunes acteurs à cause d'un manque d'entourage et de soutien pour faire face à une célébrité subite...
Les personnages sont touchants, les deux principaux sont passionnés par ce qu'ils font et découvrent ce que ça fait d'être aimé sincèrement par une personne extérieure à sa famille... quoique la famille peut parfois s'avérer distante quant au choix professionnel, je ne peux évidemment dire s'ils sont très réalistes, ne connaissant ni gouvernante de grands hôtels ni d'acteur connu et adulé mais je les ai trouvé plutôt juste dans leur façon d'être même si en dent de scie dans leur caractère et façon de réagir, c'est plutôt dans le je t'aime moi non plus au début. J'ai apprécié faire leur connaissance, suivre leur histoire qu'elle soit personnelle ou commune. Rencontrer leurs proches et surtout la grand-mère de Matt, Amy une grand-mère comme nous aimerions tous en avoir une, une femme extraordinaire ! J'ai adoré l'histoire de Cathie (ou Kate en VO :p ) avec sa grand-mère (c'est à propos d'un passage la concernant que j'ai fondu en larme XD si l'auteure me lit, ce passage avec son père m'a complètement bouleversé, c'est criant de vérité, de justesse et trouve un écho terrible dans ma réalité sans être exactement pareil). Les amis de Matt sont adorables, je veux les mêmes !!!
La plume de l'auteure reste égale à ce que j'ai pu en lire dans Ultima, c'est fluide, rythmé avec des notes d'humour et d'émotion bien placé et juste.
En conclusion, j'ai moins de choses à redire que sur Ultima que j'avais déjà apprécié. Là j'ai profité d'une lecture fraîche, divertissante qui aborde un monde que j'aime passionnément, le cinéma, le monde du septième art, alors non ce n'est pas LE thème principal, il s'agit bien d'une romance mais, il n'est pas difficile d'imaginer le roman comme un film, une bonne comédie romantique que l'on regarde entre fille avec du chocolat, des pop-corn, des bonbons et du thé... bref un moment des plus agréables à renouveler sans modération =)
Une jolie histoire, contée avec justesse et qui donne envie de vivre la même chose ! Un happy end romantique il n'y a rien de mieux pour vous remonter le moral !! Elle la scène du théâtre est... délicieuse !! J'ai A-DO-RE cette scène ! Bref j'ai bien aimé ma lecture et je suis curieuse de lire un autre texte de l'auteure peut-être dans un autre genre.
Lien : http://www.tsuki-books.com/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
yuukikoala
  29 avril 2014
Au départ, je me disais que c'était une histoire qui ressemble à un harlequin mais en fait c'est trop mignon, et ce n'est pas si harlequin que ça, même si en effet il y a des similitudes (mais c'est une romance, donc ça doit être tout à fait logique). Catherine Dutilleux, vint à devoir s'occuper de la star internationale Matthew Dickinson, un mauvais garçon qui pourtant l'attire dès le premier regard. L'histoire est assez bien menée, je dirais, on nous sors pas des trucs de n'importe où, et il y a une raison pour chaque chose (pourquoi Matthew se comporte comme un sale con, pourquoi Catherine est gouvernante), ça tourne un peu en rond de temps en temps, peut-être parce qu'à un moment les scènes d'amour ont effusés et y en avait beaucoup (même si ce n'est pas un mal au fond). Il y avait quelques petites incohérences dans l'histoire mais c'est léger comme tout (même si tu te poses des questions sur la possibilité de la scène, haha).
L'écriture est simple, parfois j'avais l'impression de lire un truc du genre « Catherine fit ceci. Puis elle fit cela.», des courtes phrases, qui s'enchaînent comme ça, mais il est finalement assez développé et le vocabulaire ne laisse pas à désirer.
Cathie est très forte, et j'ai apprécié son caractère, bien que vers la fin il y a eut un évènement qui m'a donné l'envie de la baffer, j'aime beaucoup le fait qu'elle maintient ses barrières envers et contre tout, qu'elle refuse au tout pour tout de se laisser aller par ses sentiments, et qu'elle lutte contre. Matthew est vraiment génial j'adore son caractère c'est parfois une vraie girouette, mais c'est surtout parce qu'il est très vif on va dire, très brutal et spontané, mais c'est intéressant, c'est un sacré malin, et j'ai adoré sa répartie, ainsi que celle de Catherine. Les autres personnages étaient sympathiques aussi, sauf Jenkins et Still mais bon c'est logique je dirais, et j'ai adoré Amy, parce que ça choque de voir une grand mère parler comme ça (alors qu'en y repensant ma grand mère parle comme ça) et que de toute façon, elle a un super caractère. La relation de Cathie et Matthieu est assez rapide à se déclencher mais n'évolue pas aussi vite que j'aurais pu penser, et cela m'a d'ailleurs beaucoup rassuré (j'avais peur que ça soit trooop rapide en fait...). Par contre, je trouve que certains personnages secondaires passent vraiment au second plan (Cynthia par exemple), je sais pas si c'est une bonne chose ou pas, mais j'ai trouvé ça dommage, des fois.
C'est léger et mignon, c'est prévisible, mais ce n'est pas grave, et s'il y a bien une scène que j'attendais patiemment en étant sûr que l'auteur la ferait forcément (spoil : La scène ou Jenkins foutrait le bazar dans le couple), il y en a une autre qui m'a surprise (spoil : La scène avec Amy qui se fait passer pour malade). Au début j'ai eut du mal mais quand je me suis dit «de toute façon c'est une romance» j'ai compris que ça irait mieux. La fin est assez...Hum, j'ai douté réellement de la réelle réaction des gens présents, et j'ai trouvé ça très gros, mais on va dire que c'est choupinet hein.
En tant que romance, Demandez moi la lune est léger et frais, très agréable à lire, plein de rebondissements divers, bien que parfois trop beau ou trop irréaliste pour être vrai, des évolutions intéressantes, et je dois avouer que je suis tout de même très satisfaite de ma lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
Laviniaa
  13 août 2015
Matthew Dickinson est une star du cinéma. Capricieux et désagréable, il a tendance à faire la une des journaux pour ses frasques nocturnes. En voyage à Paris, il séjourne dans le palace où travaille
Catherine Dutilleux. Elle est mise à son service personnel et s'occupe de lui pendant quelques jours. Lors de son départ, l'agent de la star propose un poste de "gouvernante" à la jeune femme. Son travail? S'occuper de tout, ou presque. Elle accepte.. Cette proximité rendra leur rapports un peu tendus tout en les rapprochant dangereusement.

J'ai lu ce roman il y a longtemps déjà lorsqu'il est sorti aux Editions Sharon Kena.. et j'avais déjà adoré à l'époque! Bon, il faut savoir d'avance que c'est cliché à mourir, absolument pas crédible, c'est clairement une histoire comme dans les films américains avec la superstar de cinéma et la fille réservée qui le déteste d'avance mais qui tombe amoureuse malgré elle. D'accord, ça arrive rarement dans la vraie vie.. mais qu'est-ce que c'est bon à lire! J'ai du mal d'habitude avec ce genre qui fait un peu chick-lit mais ce roman est juste génial, je l'ai aimé du début à la fin. Une fois commencé, je n'ai pas pu le fermer une seule seconde tellement je devais absolument savoir comment tout ça allait finir.. Et je n'ai pas été déçue, pas une seule fois. Tout est parfait! Leur rencontre, les débuts de leur relation, les problèmes qui se mettent entre eux et puis surtout cette conclusion que j'ai trouvée émouvante et touchante à un tel point que j'en ai pleuré. (Oui, je pleure beaucoup, je sais.)
J'ai été très impressionnée par l'écriture de l'auteure que j'ai trouvé très juste. Pas lourde, pas trop légère comme souvent dans les romans de ce genre. Tout le récit est bien construit et très simple à lire, ça fait du bien. J'en ai apprécié la longueur aussi qui est assez conséquente pour que les héros ne se jettent pas l'un sur l'autre après trois minutes. (TRÈS important ça, j'ai du mal avec ceux qui se jurent un amour éternel en se rencontrant.) Tout est de très haute qualité et pourtant, à force, je suis devenue très difficile avec les romances. J'ai toujours quelque chose à reprocher et là, pour une fois, même en cherchant bien.. Rien.
Les personnages sont attachants et surtout super drôles. Nos héros sont forcément très différents de base ce qui donne lieu à de petites joutes verbales qui m'ont beaucoup fait sourire. Leur entourage ainsi que les personnages secondaires sont nombreux et peu présents mais quand ils sont là, ils valent le coup. J'ai beaucoup aimé voir Catherine et Matthew changer petit à petit, leur relation les pousse à être meilleurs, Matthew devient plus sérieux tandis que Catherine devient plus solaire, plus gaie.. c'est mignon comme tout à lire, franchement.
Enfin voilà, une excellente romance légère, divertissante et surtout très touchante. Il faut passer un peu au-dessus des clichés et se laisser porter par cette histoire d'amour tout mignonne, ça fait du bien parfois!
Lien : http://mamantitou.blogspot.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
April-the-seven
  31 août 2015
Je me suis procuré ce livre un peu sur un coup de tête. Je n'en avais même jamais entendu parler ! le résumé promettait une romance qui sort de l'ordinaire, entre un acteur et une gouvernante (le climat déjà assez particulier !). Dans la première moitié du livre, dès les premières lignes, j'ai été transporté dans l'histoire, dévorée par une curiosité fluctuante. Et même si la deuxième partie est nettement moins addictive, j'ai néanmoins passé un très bon moment de lecture.
Catherine est une jeune femme, gouvernante de profession, qui travaille dans un hôtel de luxe. Elle adore son métier et l'exerce avec passion. Elle est stricte, rigoureuse et ne se départit jamais de son professionnalisme. Sa vie est réglée comme du papier à musique et elle se complait dans cette situation qu'elle peut contrôler d'une main de maître. Les choses vont changer lorsqu'on lui annonce que l'hôtel s'apprête à accueillir pour une semaine une star anglaise mondialement connue : Mattew Dickinson, acteur et accessoirement fantasme féminin numéro un.
Le tempérament astreignant de Catherine va donc se heurter à celui, plus désinvolte, de Mattew. C'est même un véritable bras de fer qui va se jouer lorsqu'à la suite de cette semaine, Catherine va se voir proposer un contrat en or de plusieurs mois, durant lequel elle sera en charge de l'acteur le temps d'un tournage. En gros, elle deviendra… sa nounou ! Au début indécise, la jeune femme finit par accepter. Mais comment mettre de la distance avec quelqu'un qui cherche sans cesse à dépasser les limites ? Et comment déceler le mensonge de la réalité lorsque l'autre est un comédien professionnel ?
Demandez-moi la lune m'a embarquée dès les premiers instants ! J'ai grandement apprécié la réserve de Catherine, le fait qu'elle cherche à garder le contrôle sur tout, même quand les choses échappent totalement à son contrôle. Par la suite, j'avais surtout envie de la secouer et de lui dire d'ouvrir les yeux. Car du coup elle avait tendance à faire traîner les choses avec des doutes et des incertitudes qui, au bout d'un moment, n'ont plus aucune raison d'être. Ce qui donne une impression d'étirement, de longueurs, car l'héroïne s'obstine à se montrer raisonnable, tout en envoyant des ondes qui sous-entendent le contraire. de ce fait, dans la deuxième partie il y a cette sensation que l'on tourne en rond. Catherine n'est pas un personnage que j'ai apprécié du début à la fin, mais j'ai compris ses réserves.
Quand à Mattew, bien que fictif, on a vraiment l'impression qu'il est vivant, par moment. C'est un personnage entier, tout feu tout flamme. Il se fiche des conventions et souhaite vivre sa vie comme bon lui semble. Il ne le fait pas savoir toujours de la bonne façon, il fait parfois les mauvais choix, mais il assume pleinement. Il ne se départit jamais de son côté un peu gamin, ce qui le rend terriblement attachant.
Au-delà de la romance, l'auteur nous laisse entrevoir aussi les travers de la célébrité en dépeignant un travail considéré comme idéal, mais qui apporte avec lui son lot de mésaventures. Elle décrit ça avec une justesse impressionnante, au point que j'ai révisé mon jugement sur la vie facile de ce genre de métiers. Les acteurs doivent donner une image particulière d'eux, façonnée à coup de contrats ; ils s'inventent des idylles pour créer le buzz, mettent en place des scandales, au point d'en oublier la vie réelle. C'est un message à la fois effrayant et surprenant, car je ne m'attendais pas du tout à ça (naïve que je suis !). L'histoire ne se cantonne pas à une histoire d'amour qui n'est pas approuvée, c'est plus que ça. Sylvie Barret va plus loin dans son introspection, faisant de Demandez-moi la lune un roman qui met en avant des problématiques auxquelles ont ne pense pas systématiquement. La célébrité, d'accord, mais à quel prix ?
Je tiens également à parler de la fin qui m'a énormément plu. Sylvie Barret a su éviter tous les pièges propres à ce genre d'ouvrage (je suis devenue allergique aux scènes d'aéroport à la fin d'une histoire d'amour). C'est une belle fin, une fin réaliste, une fin qui fait chaud au coeur. Elle a été soigneuse du début à la fin, ce qui n'est pas toujours le cas dans les romances.
En résumé, un roman qui s'écarte des clichés du genre, une plume habile et des personnages uniques en leur genre. Demandez-moi la lune est simple, tantôt léger tantôt lourd en gravité, qui derrière une magnifique histoire d'amour nous conte aussi les répugnances du monde du show-biz.

Lien : http://april-the-seven.weebl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
llianesiarra
  01 janvier 2016
Je débute cette nouvelle Anne 2016 avec un vrai coup de coeur! Un livre bonbon qu'on commence et qu'on ne la he plus. Une histoire d'amour qui se construit mais dont on veut connaître la suite.
C'est l'histoire de Catherien, une gouvernante d'un grand hôtel parisien qui se voit confier la tâche de s'occuper d'un acteur anglais plutôt réputé difficile pendant une semaine. Leur rencontre est pour le moins houleuse mais t'es vite Catherine se fait écouter de Matthew et un lien se créer entre eux. Sous ses recommandations Matt devient sérieux, correct et gentil. Apres cette semaine d'essais il décide de l'engager à son service le temps d'un tournage de 7 mois dans le but de la garder près de lui.
Nous verrons le jeu de séduction entre les deux. Les techniques de fuite de Catherine pour ne pas s'avouer ses sentiments et les efforts de Matt pour la convaincre.
On prend plaisir à suivre nos deux personnages. Kate est un peu relou a force de ne pas vouloir sauter le pas mais on l'aime quand même. Son caractère de gouvernante la fait trop relai hier. Jàvais tellement envie de lui donner un coup de pied aux fesses pour la pousser dans les bras de Matt.
Lui par contre c'est un bonbon. Il est chiant, d'humeur changeante quand il n'est pas satisfait mais son côté mignon nous fait craquer. Il a toujours le mot pour changer la situation à son avantage et pour faire craquer. Il est drôle, têtu mais on aime tellement ça!
Bref un vrai gros coup de coeur pour démarrer le début d'année. Et une fin qui va vous faire sourire et que je suis sûre vous rêvez toutes de vivre!!!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
BouquissenciaBouquissencia   15 juin 2016
Je mets le DVD en route et je me colle contre l’accoudoir opposé. Durant le premier quart d’heure, je ne fais pas trop attention à mon voisin dont le silence finit par m’intriguer. Je risque alors un regard vers lui, Matthew s’est endormi. J’éteins la télé et je m’accroupis aux genoux du dormeur. Il a l’air épuisé. Nul doute qu’il serait bien mieux dans son lit. Son sommeil semble déjà profond. Il est bouleversant de beauté, le corps à peine éclairé par la lumière tamisée. Je suis saisie d’une envie de le toucher que je contrôle très difficilement. Mon cœur s’emballe, je me sens fautive comme une enfant qui profiterait d’un cadeau interdit. Il soupire légèrement et bouge la tête, je retire vivement ma main de son épaule où je l’ai posée.
– Matthew ! murmuré-je pour la première fois.
De m’entendre l’appeler par son prénom cause une drôle de sensation dans le creux de mon ventre. Jusqu’ici je me suis scrupuleusement tenue à Monsieur Dickinson ou pire, à rien, évitant de le nommer en m’adressant à lui. Je manque de tomber à la renverse quand il ouvre brusquement les yeux. Je reste interdite à ses genoux.
– Je suis désolée de vous réveiller, mais vous seriez mieux dans votre lit, m’excusé-je.
Il a l’air sérieux, presque fâché. Je me redresse et il suit mon geste en me faisant face, parfaitement réveillé. J’esquisse un mouvement de recul, mais je suis coincée entre le meuble et lui et il ne prétend pas me laisser le passage.
– Je suis certain de n’avoir pas rêvé, tu m’as appelé « Matthew ».
Je me mords la lèvre, prise en flagrant délit, je dois assumer.
– J’essayais de vous secouer, Monsieur Dickinson.
– Si tu m’appelles encore une fois « Monsieur Dickinson », je t’étrangle, menace-t-il d’une voix rageuse, mais un éclair de gaieté franche illumine soudain son regard.
– La presse se réjouira.
Il pose ses doigts sur ma bouche, je manque de m’en étrangler toute seule.
– Je ne plaisante qu’à moitié, ajoute-t-il. Je t’écoute.
Je tente de respirer de nouveau. Il fait glisser ses doigts le long de ma mâchoire et laisse retomber sa main.
– Bonne nuit, Matthew, cédé-je, grognon.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Pixie-GirlPixie-Girl   20 août 2013
Les titres ne sont guère élogieux pour la star qualifiée de capricieuse et d'imprévisible malgré sa gueule d'ange, sa coupe de cheveux hirsute, ses yeux noisette irrésistibles et sont physique à rendre jaloux les plus beaux mannequins hommes de cette planète.
Commenter  J’apprécie          30
Aurore-9Aurore-9   16 juillet 2017
Que te faudrait-il comme garantie?

– Je ne peux pas vous empêcher de boire.

– C’est tout! Je m’attendais à ce que tu m’interdises de t’embrasser.

– Parce que c’était un baiser? Ça ressemblait plus à une agression, rétorquai-je, sans humour.

– Dans ce cas, tu as raison, il vaudrait mieux que j’arrête de picoler.
Commenter  J’apprécie          10
Pixie-GirlPixie-Girl   21 août 2013
Si votre maître vous demande la lune, dépêchez-vous de réserver votre billet pour le prochain voyage spatial!
Commenter  J’apprécie          20
sld09sld09   16 juillet 2017
- Les meilleures choses ont une fin, les pires aussi !
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : romanceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3410 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre