AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Béatrice Vierne (Traducteur)
ISBN : 222105640X
Éditeur : Robert Laffont (14/02/1989)

Note moyenne : 3.92/5 (sur 12 notes)
Résumé :
4° de couverture :
(Edition source : Robert Laffont - 03/1989)


Au cours d'un des règnes les plus longs de l'histoire, l'empereur Hiro-Hito a été le témoin actif de tous les événements qui ont bouleversé le monde depuis la prise de la Mandchourie par le Japon en 1931, la première des crises internationales qui devaient aboutir à la Deuxième Guerre mondiale.

Mais cette vie mouvementée a fait l'objet d'une véritable conspira... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
finitysend
  22 octobre 2013
Je suis très loin d'être spécialiste en histoire contemporaine mais je sais lire , et , je sais également dégager du sens ainsi que quelques formes constructives dans un texte .
Et , sur cette base , je recommande vivement la lecture de ce texte à ceux qui s'intéressent à la capitulation du japon dans le second conflit mondial , ainsi que évidement au personnage d'Hiro Hito , comme à ce qu'il représente au-delà de lui-même .
Sur le Japon de cette époque et même sur la société nipponne en général , je pense aussi au remarquable et totalement indispensable : le sabre et la chrysanthème .
Car c'est un époustouflant texte à la fois de l'ordre du document ( de la source ) et qui fait dans le même temps pleinement partie de l'historiographie sur le sujet .
Sur cet ouvrage , je dirais qu'il a toutes les qualités d'un bon ouvrage d'histoire contemporaine sans en avoir les défauts fréquents .
Le texte est bien écrit sans que ce soit au détriment du fond et de la clarté des raisonnements .
Les mots sont pesés , les extrapolations sont identifiables et clairement argumentées .
Le texte est léger de par ses qualités rédactionnelles , mais il est méticuleux , dense et assez exhaustif .
Le plan est rigoureux et il est scrupuleusement logique et rigoureusement déployé .
Il a tout d'une synthèse même s'il est très opportunément et relativement romancé dans sa structure narrative .
D'abord , le texte cerne bien la personne même de l'empereur , la personnalité et la fonction impériale comme étant une fonction vécue . Il met aussi la fonction impériale comme ressentie par les japonais en évidence .
Les détails abondent et montrent à quel point l'empereur est sacré jusque dans son quotidien .
Il y a les rites , les symboles . Un ensemble de nécessités autour de la personne impériale qui en font un être divin plus encore qu'un symbole .
L'empereur apparaît par exemple comme désorienté ( presque inadapté ) dès lors qu'il est contraint de fonctionner dans un cadre plus conventionnel et notamment au moment de la capitulation lors d‘entretiens privés avec l'état-major américain par exemple .
Ce qui fait la qualité de l'approche de l'auteur , c'est qu'il sort de l'anecdotique tout en le mobilisant énormément , pour mettre le doigt sur des formes , qui transcendent la réalité et qui sont aussi réelles et agissantes que : immatérielles .
Une simple réalité qui se résume à , l'empereur n'est pas un monarque constitutionnel , il n'est pas un dictateur , il n'est pas simplement au sommet d'un système bipyramidal ( du type Shogunat ) .
Il est littéralement le Japon et il y a également du divin en lui . Il est effectivement un symbole , mais il est infiniment plus qu'un symbole , qu'un empereur ou même éventuellement un meuble décoratif , voir même qu'un simple outils dans une perspective opératoire ...
Cette approche rigoureuse permet transcender , d'enrichir l'anecdotique et d'atteindre le sens profond des institutions en abordant également d'ailleurs , le champs des mentalités et celui de leurs conséquences si on les analyse dans leurs capacités à façonner du réel .
La prise de contrôle du Japon et le maintien de la fonction impériale ont étés accompagnées de considérations qui relèvent du brouillage politique ambigu après la guerre .
Il fallait en effet maintenir l'empereur , pour restructurer le Japon et en faire une société à même de contribuer à endiguer l'expansion communiste en Asie . C'est pourquoi d'ailleurs bien des questions furent alors gelées , plus que réglées , certaines de ces questions ont manifestement clairement à voir avec cette notion « d'empereur outil « de la puissance occupante ...
L'historiographie aura beaucoup de mal à rétablir une approche analytique réaliste et en conformité avec les sources documentaires , sur le sujet impérial .
L'effacement de l'empereur après-guerre fut en fait proportionnellement contraire à son pouvoir politique réel et donc à ses responsabilités avant-guerre et pendant le second conflit mondial . Son occupation effective du trône avant-guerre , son pouvoir presque incontesté et sa volonté agissante ont marqués le déroulement du conflit dans le grand pacifique . Les termes et le moment de la capitulation du Japon furent possibles prématurément uniquement du fait de sa décision personnelle .
L'exercice de la fonction impériale sortira modifiée par la capitulation mais pas sa nature . l'empereur parait être véritablement affaibli et effacé , et si c'est bien le cas , il reste pourtant le socle absolu de toute légalité .
Il est le principal facteur qui permet d'expliquer l'acceptation par les japonais de la défaite , de l'imposition de nouvelles institutions , et également du renoncement à l'empire , au sens de domination politique de territoires à l'extérieur de l'archipel nippon ...
Cette étude s'attache aussi à élucider , de manière franche et synthétique les conséquences destructrices découlant des choix et des décisions du Téno et donc de poser et d'analyser une des questions de fond qui est celle de sa responsabilité personnelle dans les aspects souvent horribles et tragiques qui découlèrent des agissements des japonais et qui pourrissent encore allègrement les rapports du Japon avec certains de ces voisins , actuellement et quelquefois spectaculairement .
Ces questions de l'immédiat après-guerre sont donc encore un facteur géopolitique actif et majeur en mer de Chine aujourd'hui , et personnellement je les qualifierais sans l'ombre d'un doute de volcanisme géopolitique ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          410
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
finitysendfinitysend   15 octobre 2012
1945,
Trois mois plus tard , dans sa proclamation du Nouvel An au peuple japonais , Hiro-Hito renonça officiellement à sa " divinité " par un texte soigneusement préparé , qu'il avait ruminé pendant longtemps .
Commenter  J’apprécie          140
Video de Edward Behr (4) Voir plusAjouter une vidéo

Plateau Raconter la guerre
Le journaliste, correspondant de guerre et le cinéaste face à la guerre : pbs d'éthique. Discussion principalement basée sur l'exemple concret du conflit libanais. Avec la participation de John RANDALL grand reporter à WASHINGTON, Raymond DEPARDON photographe. Hervé CHABALIER (jou au matin), Freddy EYTAN jou israélien, Jocelyne SAAB jou Libanaise, Michel HONORIN jou tf1, Edward BEHR jou...
>Histoire, géographie, sciences auxiliaires de l'histoire>Biographie générale et généalogie>Politiciens, économistes, juristes, enseignants (844)
autres livres classés : seconde guerre mondialeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
693 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre