AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782365382717
198 pages
Éditeur : Rebelle Editions (12/05/2014)
3.76/5   17 notes
Résumé :
Une victime au comportement absurde…
Un innocent qui s’accuse…
Et un suspect qui prétend détenir le don de percevoir la mort des individus quelques jours avant qu’elle ne se produise…

Qui ment ? Qui manipule qui ? En qui avoir confiance ! Lorsque les faits contredisent la raison, faut-il croire en l’impossible ?
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
3,76

sur 17 notes
5
3 avis
4
6 avis
3
4 avis
2
1 avis
1
0 avis

Yumiko
  30 juin 2014
En fan de thriller je ne pouvais pas passer à côté de ce livre. Tant la couverture, le titre que le synopsis avaient tout pour me plaire, alors ni une ni deux, je me le suis procuré aux Imaginales et je suis plus que ravie de cet achat et d'avoir rencontré l'auteur. Si le sujet de base est somme toute assez classique, l'auteur arrive à nous le servir d'une façon originale et nous prend à contre-pied durant toute notre lecture.
Je suis vraiment épatée par la qualité du texte présenté ici. Les temps morts sont complètement absents alors que les rebondissements sont légions tout comme les révélations. L'auteur réussit à nous faire prêcher le faux pour obtenir le vrai, une vérité qui s'avère inattendue et très intéressante à découvrir d'ailleurs.
Si le rythme effréné est un plus indéniable, cela amène aussi un traitement de l'intrigue un peu rapide sans toutefois qu'elle soit bâclée. C'est juste frustrant de finir le roman si rapidement alors que les idées étaient aussi bonnes. Quelques pages de plus n'auraient pas été de refus et n'auraient en rien gâché l'intrigue.
A vous de vous plonger dans ce roman et de découvrir qui ment et qui dit la vérité. Qui sont les méchants? Qui sont les gentils? Soyez vigilants pour dénouer le vrai du faux et méfiez-vous des apparences, elles sont parfois bien trompeuses.
En bref, je ne peux que vous conseiller de découvrir ce roman palpitant et rythmé de bout en bout. L'auteur nous offre un thriller décoiffant qui saura vous passionner. A lire absolument!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Leyko
  14 avril 2016
Ah depuis le temps que je voulais lire ce roman ! Etant un gros lecteur de thrillers, j'ai été surpris de découvrir, en septembre dernier, que l'un de mes nouveaux professeurs avait écrit un thriller. Malheureusement, j'avais déjà une petite dizaine de romans en attente. Après avoir fini une bonne partie de mes livres, je me suis empressé de lire ce roman d'une traite (que c'est court 200 pages, on en voudrait davantage tellement les pages se tournent vite !).
Cet auteur à la plume simple et efficace nous mène en bateau d'un bout à l'autre du roman. Il fait naître un sentiment de doute permanent chez le lecteur, nous fait basculer d'un avis à un autre.
On remet en question les dires du meurtrier, puis on se met à le croire pour finalement replonger dans le doute. On est sans cesse partagé, sans cesse en train de se demander : « Dois-je le croire ou non ? »
Avant de lire ce roman, ma principale appréhension portait sur la fin. Aujourd'hui, il y a de plus en plus de thrillers qui, malgré leurs qualités, me laissent sur ma faim. On s'attend à un final grandiose alors que ces romans ne font que nous laisser imaginer la suite, sans réellement clore le récit avec une scène finale digne de ce nom. Dans l'auréole des condamnés, il y a ce final que j'attendais tant, à la fois explosif et déroutant. Un peu à l'image de ce roman en somme.
Pour finir, ce roman m'a rappelé une citation, dont je ne me rappelle plus la provenance : « Rien ne dessine plus vite une auréole que la mort. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
PierreF
  26 octobre 2017
Deuxième roman de Lionel Behra, L'auréole des condamnés s'avère une très bonne surprise. A travers une intrigue relativement simple, avec quelques personnages, l'auteur se permet de nous surprendre à chaque chapitre.
Nous sommes le 2 avril, dans les environs de Nancy. Ludovic Bergerac est un professeur de droit pénal à l'université. Avec les nombreux exemples qu'il donne, il arrive à passionner ses élèves. Dans sa classe, on y trouve en particulier Stéphanie Louvière, fille de bonne famille, Aurélie Martin, la meilleure amie de Stéphanie, et Jordan Carnot, un jeune garçon toujours mal habillé mais remarquablement doué, à l'attitude dédaigneuse et hautaine.
Le soir même, Jordan attend dans le froid devant la gigantesque demeure des Louvière. Il se régale à l'avance à l'idée de passer la nuit avec Stéphanie mais attend que les Louvière partent pour une soirée. Jordan est sur qu'elle va avoir du plaisir, qu'elle le veuille ou non. Les parents s'en vont et Jordan pénètre dans la maison par une fenêtre. le lendemain, Stéphanie a disparu.
Laura Maréchal est lieutenant de police. Son travail lui fait faire des cauchemars, qui lui rappelle son passé, et en particulier la mort de son compagnon, tué d'une balle lors d'une affaire. Elle arrive au commissariat et est confrontée aux Louvière qui viennent déclarer la disparition de leur fille. C'est le troisième cas de disparition de jeunes filles en peu de temps. Les deux autres ont été découvertes tuées.
Ce roman se déroule sur 8 jours, qui constituent chacun un chapitre. Et chaque chapitre est décomposé en passages de trois pages maximum. C'est dire que la volonté de l'auteur est d'offrir un livre qui va vite … et ça va vite. Pour autant, j'ai plus eu l'impression de lire un roman policier qu'un thriller. Mais comme je n'aime pas poser des étiquettes, je dirai donc que c'est un polar speedé.
J'ai été franchement emballé par le début du roman. Car, en présentant les personnages principaux de cette intrigue, l'auteur termine chacun de ses passages par une surprise, qui remet en cause toutes nos certitudes. En cela, j'ai retrouvé une volonté proche de certains romans de Hervé Commère, celle de partir d'une intrigue simple, et d'imaginer de nombreux rebondissements. Et c'est bigrement agréable.
La deuxième partie m'a paru plus classique, et on a même droit à l'identité du tueur (ou de la tueuse, je ne vais quand même pas tout vous dire) quelques dizaines de pages avant la fin. Certes, les dernières pages montrent comment il (ou elle) a mené en bateau tout le monde. Sachez juste que, comme le roman fait 200 pages environ, vous aurez vite envie de savoir de quoi il en retourne.
Finalement, pour un deuxième roman, c'est quand même très bon, car l'auteur arrive à tenir son suspense et son mystère jusqu'au bout. Et comme le style est très simple lui aussi, ce roman s'avère un bon divertissement. Par contre, les amateurs de Whodunit seront déçus, ceux qui cherchent du gore aussi. Sachez juste qu'il n'y a pas de violence inutile et que ce livre remplit son rôle de nous proposer une bonne histoire à tiroirs. A vous de déterminer qui ouvre les tiroirs ?
Lien : https://blacknovel1.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
choupinette91
  05 août 2014
Je ne connaissais pas cet auteur dont j'ai fait la connaissance su Facebook.
Je dois dire que j'ai commencé par son deuxième livre car le premier les arcanes du temps étaient déjà lu par plusieurs.
Je ne suis en aucun cas déçue de l'auréole des condamnés.
C'est avec une écriture fluide et un vocabulaire simple que Lionel Behra, nous fait entrer dans un univers psychologique qui déstabilise le lecteur.
Sans révéler le contenu du livre, l'intrigue est passionnante et le suspense est soutenu jusqu'à la fin. Ce n'est pas la dernière séance mais la dernière page en ce qui concerne ce petit chef d'oeuvre de ce thriller psychologique mené à la perfection.
Et on ne s'attend vraiment pas à une telle histoire!
J'ai adoré. Je vais m'attaquer à son second roman qui est d'après les avis de mes ami(e)s est super aussi dans un autre genre.
Commenter  J’apprécie          50
Fanniie
  06 novembre 2016
L'auteur nous emmène dans un drôle de scénario. Commençant par la disparition inquiétante de Stéphanie Louvière, une jeune étudiante. Évidemment, la police est vite mise au courant et les recherches débutent. On a très vite des suspects. Jordan Carnot, un jeune étudiant et Ludovic Bergerac le professeur de droit pénal.
Ce qui me vient à l'esprit en ayant lu ce roman c'est que les personnages sont tous aussi "dérangés" les uns que les autres. Ma première idée était que cette histoire de disparition était un coup monté de toutes pièces mais la réalité est encore plus saugrenue. Les tournures que prend l'histoire sont parfois étonnantes.
Concernant la plume de l'auteur, étant donné que je la découvre grâce à ce livre je ne sais pas comment il a l'habitude de mener ces romans. En tout cas pour celui-ci j'ai trouvé que l'écriture était particulière. Il y avait quelque chose d'intéressant qui me plaisait dans sa manière de nous proposer ce thriller mais le souci c'est que l'auteur nous donne directement des éléments de réponse ce qui atténue le côté suspense. Les seules questions qui restent en suspens c'est "comment ?" et "pourquoi ?".
Donc malgré qu'il y ait quelques points positifs mon avis reste mitigé. le fait que le suspense soit amoindri rend le dénouement de l'histoire moins captivante. On n'est pas vraiment surpris de la fin. Je ne vais pas dire que je suis déçue par ma lecture mais je m'attendais plus prenant.
Ce n'est que mon avis, je vous invite à vous faire le vôtre si vous êtes amateurs de thrillers.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
lionelbehralionelbehra   11 juin 2014
Les deux tombes étaient éloignées de plus d’une centaine de mètres. Elles n’avaient rien en commun.

L’une était ouverte et attendait qu’un long serpent noir vienne déposer dans sa gueule sa nourriture éternelle. Il rampait lentement à travers les allées fleuries. A sa tête, six anonymes silencieux portaient le cercueil. Derrière, une veuve éplorée, maintenue par deux hommes en costume sombre, gémissait de manière ininterrompue. Elle était suivie par une centaine de personnes qui fixaient le bout de leurs chaussures cirées. La plupart par recueillement. Quelques-unes parce qu’elles étaient accablées par la peine. Et d’autres pour ne pas perturber la solennité ambiante.

La seconde tombe était refermée depuis plus de dix ans. Une simple croix de bois, penchée par les vents septentrionaux, veillait sur un parterre de graviers. L’homme qui se tenait debout face à elle n’était jamais venu auparavant. A quoi bon ? Les morts n’entendent pas les prières. Ils ne voient pas les fleurs qui jonchent leur dernière demeure. Ils se contentent de pourrir et de régaler les vers !

S’il avait décidé, malgré tout, de venir aujourd’hui, c’était pour annoncer une nouvelle à la femme couchée sous la terre. Bien sûr, cet acte n’avait aucune pertinence rationnelle. Mais sans pouvoir en comprendre la raison, il lui faisait un bien fou.

Une salve retentit et brisa la quiétude du lieu. L’homme ne tressaillit pas. Il s’était attendu à ce que le flic qu’on enterrait à l’autre bout du cimetière soit honoré par une pétarade ridicule. La connerie humaine revêtait toujours un uniforme quand il s’agissait de tirer en l’air ou d’offrir une putain de médaille au cadavre drapé d’un linceul bleu-blanc-rouge.
Sa mère n’avait eu droit à la présence d’aucun de ces officiels décorés. Et pourquoi seraient-ils venus ? Ces types-là n’étaient pas du genre à reconnaître leurs erreurs et à demander pardon. Si les flics avaient fait leur boulot et entendu ses appels à l’aide, il ne serait certainement pas ici, les baskets baignant dans une flaque boueuse à parler à un fantôme sourd depuis des années.

Jordan Carnot se retourna et cracha un épais mollard dans l’allée du cimetière.

Tu dois être fier de moi, maman, aujourd’hui. Tu peux dormir en paix à présent."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
ricouricou   01 mai 2015
Mais qu'est ce que vous faites ? Vous êtes cinglé ! vociféra la lieutenant de police en arrachant son bras à l'étreinte trop virile.
Je suis désolé Laura. L'implora Ludovic en plongeant dans ses yeux un regard désemparé. Il est là !
Qui ça ? Qui est là ?
Le halo ! Le halo de la mort. Il vous encercle ...
Commenter  J’apprécie          40

autres livres classés : étudiantsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2121 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre