AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Nouvelles sous ecstasy (44)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
araucaria
  14 juillet 2012
Je ne peux pas accorder d'étoile à ce livre. Il est tellement insipide, mauvais, sans intérêt qu'il ne mérite qu'un ZERO pointé! Je ne décolère pas d'avoir perdu mon temps à cette lecture.
Lien : http://araucaria.20six.fr/
Commenter  J’apprécie          370
Jean-Daniel
  22 janvier 2018
De nombreux écrivains, ou artistes, sous l'influence de drogues (alcool, héroïne, …), ont cherché plus ou moins volontairement à ouvrir la porte à une nouvelle expérience ou une autre conscience. La plupart ont été oubliés, d'autres au contraire ont été transcendés par l'effacement des barrières de l'inhibition. Qu'en sera-t-il pour Beigbeder ?

Ce petit livre m'a laissé perplexe. Frédéric Beigbeder veut nous faire croire qu'il a écrit ces nouvelles sous l'emprise de l'ecstasy ; est-ce pour se faire pardonner d'écrire un livre donc le contenu est aussi insignifiant et séduisant qu'une boite de comprimés vide ? Rien n'est épargné au lecteur et cette compilation de fonds de tiroirs expose des pratiques sexuelles douteuses et des hallucinations malsaines sans aucun intérêt. Beigbeder donne libre cours à ses fantasmes et à ses jérémiades existentielles. Il n'a aucune limite dans ce qu'il décrit, n'hésitant pas, la plupart du temps, à utiliser une vulgarité qui peut choquer. Le style oscille ente le vide et le néant.
Que dire de plus ? Ce livre est un des plus mauvais qu'il m'ait été donné de lire ces dernières années.

Nouvelles trouvées dans une boite à livres, elles vont rapidement y retourner.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          321
MissSherlock
  21 mars 2017
Je pense que pour apprécier ces nouvelles, c'est moi qui aurait dû prendre de l'ecstasy. Sans blague, ce recueil est imbuvable.

J'ai eu le sentiment que Frédéric Beigbeder écrivait ses petites histoires dans l'unique but de choquer. Et choquer pour choquer, moi je trouve ça bien couillon.

Les histoires sont creuses, totalement vides. Il n'y a aucune réflexion. Je me fiche pas mal que ça soit cru tant que le texte est intelligent. Mais là, c'est superficiel.

Je pense que je vais en rester là avec cet auteur. Je garderai en mémoire Windows on the World, le reste je le jette aux oubliettes.
Commenter  J’apprécie          170
saigneurdeguerre
  27 septembre 2018
Je vais faire très court en empruntant à l'auteur une de ses pensées quand il parle de lui-même : " Ma vie n'est qu'une merde". C'est exactement ce que je pense de ce recueil qu'il a pondu, chié devrais-je dire...
Faut-il être ou s'être drogué pour apprécier ce recueil ? Sans doute. N'ayant jamais essayé, il ne m'inspire que pitié pour ce pauvre homme riche qui a su tellement souffrir à force de chercher les ennuis pour tromper une vie sans intérêt si ce n'est celui des paradis artificiels.
Commenter  J’apprécie          145
Elana
  10 janvier 2015
Ce deuxième essaie Beigbeder ne s'est malheureusement pas transformer. J'ai trouvé ce recueil de nouvelles particulièrement fastidieux, vulgaire et gratuit. J'espère que tous les fans de Beigbeder vont se cotiser, parce qu'il a impérativement besoin d'une cure de désintox...
Commenter  J’apprécie          90
acoispel
  07 juin 2016
Bon, je vais faire vite, de même que l'auteur.
Premier point : le livre se lit vite et bien, les histoires sont drôles et originales. ça vaut déjà une étoile.
Deuxio, et on va passer au réquisitoire : un style pompeux qui se veut à la fois lyrique et vulgaire, une apologie de tous les vices (sexe, drogue et j'en passe ...) fond de ce livre une "oeuvre" profondément affligeante consternante et blasphématoire (je précise que je ne suis pas religieux, loin de la, mais le gars chie clairement sur ce qui fait d'un grand homme un grand homme, à savoir respect de soi, exemplarité (surtout quand on est un auteur "populaire" au sens de vulgarisé (et vulgaire), ou encore réfléchit et intelligent, entre autres. Parce que l'instruction est un chose (que Fred n'oublie jamais de mettre en avant avec ses références à deux balles toutes les deux lignes (sans mauvais jeu de mots), mais l'intelligence en est une autre et je crois que ce mec en est totalement dépourvu.
Tout ça pour dire que Beigbeder c'est un peu le type né avec une cuillière en or dans le cul qui a trouvé un sens à sa vie en se shootant la gueule h24 et en sautant des putains dans les coins les plus malfamés du monde. le gars a juste percé dans l'écriture parce qu'il avait un nom (comme tant d'autres "artistes" enfants de stars), et sa rhétorique est à l'image de sa bêtise.
Bon allez j'ajoute une deuxième étoile parce que j'ai un peu d'empathie pour le type et qu'il aura eu le mérite de me faire marrer même si je me demande parfois si j'aurai pas mieux fait de pleurer ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Judithbou
  04 février 2018
Le publiciste que fut Frédéric Beigbeder a bien réussi son coup. le titre de son bouquin est aguicheur comme une belle réclame... On a envie de savoir ... on écrit quoi sous ecstasy ? de la merde, ma bonne dame...de la merde.
Tu refermes le bouquin ... et t'imagines bien le dandy parisien en train de se dire... bon j'ai écrit quatre cinq nouvelles bien pourries... il va falloir les vendre maintenant... Alors comment qu'je fais... Bon ben ? "La bouse de dernière minute"( le truc est éventé depuis 99 francs ) ... Je sous-entends que je les ai écrit défoncé ... écrivain + drogue... c'est le sujet qui a toujours fasciné les gens ça... le vin, l'absinthe, l'opium... c'est déjà pris... Owiiiii owiiiii je prends l'ecstasy ! Les gens vont se l'arracher... et au pire s' ils disent que c'est dla merde... ils auront qu'à se référer au titre... pourront pas dire que je les avais pas prévenu...
Beigbeder, ce génie marketing !
Commenter  J’apprécie          54
Ciely
  29 août 2016
Dans ce recueil Frédéric Beighbeder nous livre quatorze nouvelles écrites entre 1990 et 1999, "sous ecstasy".
Ces nouvelles sont courtes, se lisent aisément, l'écriture est fluide, des histoires plutôt salaces sans trop de mots crus, un mélange de burlesque et de pathétique...
Personnellement, mes représentations sur cette drogue aidant, même si l'ensemble est plutôt délirant je m'attendais à quelque chose de plus "psychédélique", à voyager, hors la plupart de ces nouvelles m'ont plus fait penser à des sortes de rêves, des introspections un peu morbides, des fantasmes, des divagations... un peu décue donc mais par curiosité je lirais volontiers un autre roman du même auteur.
Commenter  J’apprécie          50
NormanBates
  08 octobre 2014
BOF
Commenter  J’apprécie          50
Gwenaweb
  07 août 2013
C'est cinglant, mordant, un peu dég. Mais tellement jouissif. Un mini Trainspotting à la française et un peu plus bourge. MIAM.
Commenter  J’apprécie          50


Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Frédéric Beigbeder

Frédéric Beigbeder est d'origine béarnaise. Que signifie son nom de famille en béarnais ?

Horizon lointain
Bord de mer
Belle vue
Littoral calme

12 questions
179 lecteurs ont répondu
Thème : Frédéric BeigbederCréer un quiz sur ce livre
.. ..