AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de beatriceferon


beatriceferon
  08 décembre 2020
Clémentine a invité Chantal à dédicacer son nouveau livre dans sa librairie. Pas de chance, un véritable blizzard s'abat sur Paris et les transports sont bloqués. Quelques lecteurs s'empressent de rentrer chez eux, mais un petit groupe choisit de rester et de passer la nuit à la bougie autour d'une table. Chacune se présente, commence à raconter sa vie et surtout son enfance, ses relations avec ses parents.
J'avais déjà lu les trois premiers tomes de cette série, mais le troisième m'avait déçue et je m'étais promis d'arrêter là...
Lorsque j'ai vu que dans ce volume les personnages étaient coincés dans une librairie, évidemment, j'ai eu envie de les rejoindre.
Les auteurs vont faire sortir les prisonniers du cocon créé par le froid et la nuit en permettant aux membres du groupe de s'exprimer. Lorsque chacun replonge dans ses souvenirs, ce sera, pour le dessinateur, l'occasion de varier les moments, les saisons, les décors. Toute une galerie de portraits défile, mettant en scène divers types d'éducation. Il y a les parents qui veulent un monde parfait, dans lequel leurs enfants deviendront, sans nul doute, des prix Nobel. Mais il y a aussi ceux qui ont peur de tout ou, au contraire, sont insouciants et puérils, dont les petits sont livrés à eux-mêmes, et bien d'autres encore.
Le père hyper protecteur m'a fait sourire, qui ressemblait un peu au mien. Même quand j'étais adulte, il me laissait cinquante messages s'il avait entendu à la radio qu'un accident s'était produit sur une route que je fréquentais. Et que dire de cette visite où il faisait office de guide pour mes élèves ? Ma honte quand il s'est exclamé, devant eux : « Ma petite fille, tu devrais fermer ton manteau pour ne pas prendre froid ! »
Les couleurs utilisées dans cet album sont assez douces et apaisantes.Elles offrent un grand contraste entre la tempête de neige qui fait rage au dehors et le cercle intime des amis qui se rapprochent et s'encouragent, formant une bulle chaude et protectrice.
Le découpage classique s'interrompt souvent pour laisser place à des images originales, telles une planche où se dessine un chemin sur lequel avance un personnage qui grandit à chaque tournant et devant lequel on coupe toutes les routes de traverse, les images en noir et blanc avec des traits épais à l'encre de Chine, figurant une sorte d'entité effrayante, et plusieurs pages dans lesquelles les cases et le décor ont disparu.
Même si les leçons qui se dégagent de cette histoire sont assez convenues, voire simplistes, l'album m'a plu.
Commenter  J’apprécie          60



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (6)voir plus