AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de beatriceferon


beatriceferon
  09 février 2019
Eh bien, non. Clémentine n'est pas encore totalement satisfaite de sa nouvelle vie. Elle confie la librairie à Sacha, son compagnon, et part en randonnée avec Antoine. A l'aube, ils se dirigent vers les Pyrénées. Non pas sur un GR, mais des CM. « Des CM ? Qu'est-ce que c'est ? - Des chemins de moutons ! » le but ? S'éloigner des « aimanteurs » qui « détournent tes pensées pour que tu te focalises sur eux. »
C'est pourquoi les deux amis ne feront pas la route de Compostelle qui attire tant de gens parce qu'elle est à la mode.
La première planche nous montre des rochers dans un jardin zen. Autour d'eux, les vagues artistiquement tracées par le ratissage. Mais la vieille dame, qui les contemple avec Antoine, lui fait remarquer qu'elles « ne sont pas les mêmes que dans les autres temples (…) Sais-tu ce qu'elle signifient ? » On tourne la page. Et là, surprise ! Clémentine est en train de boucler son sac pour cette grande randonnée initiatique. Il faudra donc attendre la fin de l'histoire pour avoir la réponse à cette question.
Dans ce troisième volume, le lecteur, confortablement installé dans son canapé, pourra traverser avec nos héros les paysages grandioses des Pyrénées. Ce n'est pas toujours une sinécure. Dormir sous la tente, c'est bien, mais « j'ai eu froid ! Je sentais un caillou sous mon dos ! Une chouette a hululé pendant des heures... » Au moment où nos amis vont pouvoir profiter du spectacle qui s'offre à eux sous la forme d'une magnifique cascade, arrivent d'autres grimpeurs, bien bruyants et envahissants. le chemin, si paisible, est plus fréquenté qu'une autoroute à l'heure de pointe. le lendemain, voilà la pluie, ou plutôt le déluge ! Pourtant, il faudra essayer de voir le bon côté de chaque chose. Cet affreux temps permettra à nos valeureux routards d'être accueillis dans une cabane de berger et d'ajouter une belle rencontre à la liste de leurs amis.
Comme dans les autres aventures, le récit est entrecoupé de contes qu'Antoine soumet à la réflexion de Clémentine. L'histoire du roi dont les sujets deviennent fous est illustrée de vignettes inspirées par les toiles de Brueghel, celle du gouverneur Zhao se déroule dans des paysages montagneux, semblables à ceux que traversent nos marcheurs, sinon que bambous et pins chinois remplacent gentianes et chênes.
Ici, les bols qui séparaient les chapitres se sont transformés en pierres d'un jardin minéral.
Je suppose que ce volume sera le dernier des aventures de Clémentine. Il me semble que l'on a fait le tour de la question. En tout cas, pour moi, l'aventure s'arrêtera ici. J'ai trouvé cet épisode trop bavard voire verbeux et, à certains moments, je me suis ennuyée.
Ce que j'ai envie de retenir ? le moment où Chantal et Clémentine discutent des ouvrages qu'elle ont envie de conseiller, ceux « qui donnent véritablement du plaisir quel que soit le genre. Ils nous étonnent, nous font rêver ou frissonner, nous troublent... Ce sont des livres qu'on a envie de partager sans aucune arrière-pensée, et surtout pas pour se faire valoir. » Cela m'a touchée, car c'est exactement ce que je pense. Je me sens réconfortée. Il m'arrive souvent de lire des critiques dithyrambiques d'oeuvres que j'ai envie d'envoyer sur orbite. Je suis soulagée d'entendre Clémentine affirmer souhaiter « que chacun lise ce qu'il a envie. Pas forcément les livres dont il est bien vu de parler... » La leçon personnelle que je retiendrai de cette bande dessinée sera donc que j'essaierai de me sentir moins seule et de ne plus avoir honte de moi la prochaine fois que je constaterai que je nage à contre-courant de la masse.
Commenter  J’apprécie          20



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (2)voir plus