AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
4,03

sur 221 notes
Quelques amis se retrouvent dans une belle maison de campagne pour parler du bonheur. ● Décidément, je n'y arrive pas avec les éditions Bamboo, spécialistes de la BD feel-good. Il n'y a aucune histoire, seulement un alignement ahurissant de clichés éculés sur le bonheur proférés par des personnages caricaturaux de boboïtude. ● On ne peut sauver que les dessins, qui sont beaux, mais cela ne suffit pas…
Commenter  J’apprécie          432
Il s'agit du sixième tome de la série "Le jour où..." et comme pour les précédents tomes, j'ai beaucoup aimé les dessins et leurs couleurs douces et chaleureuses qui s'harmonisent si bien avec le message optimiste que veut faire passer la bande-dessinée.
En revanche, le récit est un peu trop didactique à mon goût et il n'y a même pas vraiment d'intrigue dans ce tome. En effet, les personnages des précédents tomes se réunissent pour le week-end chez Antoine et discutent du bonheur : qu'est-ce que c'est, comment l'atteindre, comment ne pas laisser le quotidien empiéter dessus...
Entre petits contes philosophiques et souvenirs personnels, chacun essaye d'apporter sa pierre à l'édifice, mais cela m'a parfois paru un peu redondant par rapport aux précédents tomes.
Commenter  J’apprécie          240
Ce sixième volume est un peu la synthèse des 5 tomes précédents, puisque non seulement tous les personnages rencontrés dans les précédents volumes sont présents, mais on assiste également à une sorte de récapitulatif de tous les conseils permettant à chacun de vivre le mieux possible au quotidien.
Clémentine, Guillaume, Chantal, Naori et quelques autres sont donc rassemblés chez Antoine pour y passer le week-end et cela sera l'occasion pour eux de discuter de leurs vies, de leur quotidien, de leurs espoirs...
Rien de révolutionnaire donc, on nous dit qu'il faut savourer chaque instant de nos vies, que les petits bonheurs consistent à apprécier des moments qui semblent anodins comme lire devant un feu de cheminée, déguster un repas en compagnie de proches, écouter une chanson qu'on aime, se promener en forêt, boire un thé….
Cette série de bandes dessinées intéressera tous ceux qui se passionnent pour le développement personnel et qui n'ont pas envie de lire des essais théoriques.
Pour les autres, cette BD est agréable à lire car les dessins sont doux, les couleurs sont joyeuses et les propos sont optimistes, mais c'est vraiment très léger et assez mièvre dans l'ensemble.
Commenter  J’apprécie          220
J'adore cette série qui nous permet de faire le point sur les choses essentielles de la vie, de prendre un peu de recul et de lâcher prise. Au sortir d'une telle lecture, on voit toujours la vie sous un angle différent, un peu plus léger. Cela fait du bien.

Pour autant, j'arrive à comprendre quand même ses détracteurs qui disent que c'est de la bd pour bobos dans une positive attitude de rigueur. Les protagonistes ont au départ une attitude assez déplaisante constituées de plaintes sur les différentes difficultés de la vie. Ils vont aller à la rencontre d'un couple qui leur donnent des leçons de vie sur le fait de tout oublier et de ne ressentir que le présent.

Quand on a des souci, il faudrait ne pas en parler à ses amis pour ne pas polluer les bons moments de retrouvaille autour d'un repas ou d'un café. Il s'agit d'en profiter au lieu de penser à des choses désagréables. Il s'agit de profiter du présent et de tous les moments de bonheur. On peut oublier sa mauvaise relation de couple, sa mauvaise relation de travail, son deuils et ses pertes économiques. On peut tout oublier, ne pas ruminer son passé et vivre le bonheur de l'instant présent. Oui, c'est plus dure à mettre en pratique que d'essayer à voir le positif dans toute chose de la vie.

On apprendra que le bonheur n'est pas un objectif mais un état. Il ne viendra pas de l'extérieur et des autres mais plutôt de l'intérieur, de soi-même. Parfois, des actions toutes simples peuvent procurer de la joie. Il faut accepter les hauts et les bas de la vie. Il faut toujours se relever quand on tombe bas même si c'est parfois difficile. Il ne faut pas avoir mais être. En faisant tout pour avoir, on oublie d'être. On se perd en chemin. Pour être, il faut s'écarter un peu de la frénésie de la vie, il faut s'écouter et prendre soin de soi. La méditation peut aider. Il faut vivre en adéquation avec soi. Si on n'a pas une bonne relation avec soi-même, on ne pourra pas avoir de bonnes relations avec les autres et connaître le bonheur.

J'avoue que la démonstration qui a été faite m'a plutôt convaincu. Je pense que cela ne peut qu'aider les autres à surmonter leur tristesse et les difficultés de la vie. Il n'y a rien de mal à cela.

Sinon, j'aime toujours ce dessin qui fait la force de cet album. Les planches de toute beauté offre une ambiance excellente dans la douceur. Sitôt la dernière page lue, on a qu'une intense envie de relire. Une pièce maîtresse dans toute bédéthèque à mes yeux.
Commenter  J’apprécie          152
Dans la série "Le jour où", je demande la grand-mère... euh non, la pleine conscience... et le développement personnel, et quelques "belles histoires à larmichette" qui font florès dans les chaumières du XVIè arrondissement, dans un manoir en Sologne ou dans un chalet de Val Thorens.

Chaque tome de cette série de BD peut être alternativement vu comme un compendium de réflexions philosophiques niveau "café de la gare à 3h du mat" ou comme de la vulgarisation topissime de pensées profondes issues de toutes les beaux courants de pensée philo ou religieux. Soit on voit cela comme une sorte de guide spirituel ou comme un ramassis de lieux communs "bobo", émis par des gens qui ont le temps et l"argent de penser à autre chose que mettre du beurre dans les épinards... Il est vrai que si on suit les préceptes de ce tome, l'idée de l'odeur du beurre suffit à apporter le bonheur... point n'est besoin d'en avoir.

Et pour reprendre la "fable" du bocal que l'on remplit successivement de gros fruits, de sucre et d'eau, chaque ingrédient représentant les choses de la vie, de la plus cruciale à la plus futile... il peut arriver pour pas mal de personnes que le goulot du bocal soit trop étroit pour y faire pénétrer le gros fruit qui doit venir en premier...

Une BD fleur bleue, comme toutes les autres de la série. Encore moins convaincante que les autres, car on a juste une succession d'anecdotes façon "des couples se retrouvent pour un weekend cocooning". le seul point positif que je retire, c'est que cette BD apaise (pendant un temps assez court, mais quand même). Je suis sorti de cette BD bien déterminé à arrêter de lire des trucs feel good... preuve que cette BD peut aider au développement personnel...
Commenter  J’apprécie          70
Dernier tome de la série, sorti cet été.
Le dessin et les couleurs sont toujours aussi chaleureux.
Nous retrouvons ici un grand nombre de personnages principaux de la série. Ils se donnaient rendez-vous chez l'un d'en eux.
Le début de l'histoire commence avec de nombreuses réflexions assez négatives. Ce sont des pensées que chacun d'entre nous pouvons avoir facilement dans notre vie au quotidien. Comme quoi, nous pouvons avoir connaissance de certaines notions enseignées par le développement personnel, nous retombons très facilement dans nos travers, nos plaintes...
Et parfois, une personne de notre entourage nous aide à voir la vie autrement en changeant de point de vue.
Un stop bien prononcé a eu ce rôle ici et on découvre alors tout un raisonnement sur le bonheur qui est présent mais que nous sommes aveuglés par mille petites choses.
Evidemment dans cette bande dessinée c'est un condensé, très condensé. Je peux comprendre que cela fasse cliché...
Commenter  J’apprécie          70
Les tomes du "jour où" peuvent (à peu près) se lire indépendamment les uns des autres. En tout cas, pour ma part, j'ai lu les 3 premiers, puis je me suis acheté celui-là en tombant dessus par hasard, et je l'ai offert à une amie qui ne connaissait pas la série, sans aucune crainte que quelque chose lui échappe.
Comme les autres, j'ai beaucoup aimé ce numéro. Ici, on retrouve tous les personnages : Clémentine et Sacha ; Guillaume et Naori ; Chantal. Ils se retrouvent chez Antoine le temps d'un w-e, mais ils ont bien du mal à déconnecter et voir les belles choses. Les voilà qui se mettent autour de la table et le sage Antoine les ramène à l'essentiel : c'est quoi le bonheur ? C'est quand ? C'est où ?
Une belle philosophie, gentillette, mais qui fait du bien. Plutôt réservée aux ados, cette série est sympathique et agréable à lire.
Commenter  J’apprécie          60
J'aime beaucoup cette petite série. C'est peut-être un peu répétitif, mais ce ne sont que des petites bulles de bien être.
Des histoires toutes simples et tellement évidentes que je me demandes toujours pourquoi je n'y pense pas moi même.
C'est une série que j'apprécie de reprendre de temps en temps.
Je trouve juste dommage que la médiathèque n'ait pas tous les tomes en rayon
Commenter  J’apprécie          60
Fan de la série, je retrouve avec une grande impatience Clémentine and co pour ce nouveau tome. Un opus presque indépendant des autres (qui peut être lu séparément) mais qui vient presque faire un bilan.

Au fond que cherche t'on dans la vie ? On aspire au bonheur, ce satané but qu'on a du mal à trouver et que l'on perd à force de le chercher. C'est sur ce constat que nos amis vont échanger pour percer le fameux mystère de la recette du bonheur.

Que dire de plus que sur les cinq précédents tomes ? C'est toujours plein de justesse sans être moralisateur, cette BD nous donne les clés de la réflexion. Chaleureuse et douce, elle apporte un bien-être de lecture assez rare.

Je ne vois rien à redire, je reste conquis par cette série qui reste une magnifique découverte pour moi.
Commenter  J’apprécie          60
Encore un délicieux moment, grâce à Beka, Marko et Maëla. On retrouve avec plaisir les personnages de différents tomes précédents et on les écoute/regarde philosopher sur le bonheur tout en dégustant un repas simple mais goûteux ou en partageant un thé. Je me suis replongée avec délice dans cette ambiance et j'ai apprécié cette invitation à lister nos petits moments de bonheur du quotidien, à réaliser qu'il faut se débarrasser de nos « bagages » et s'ouvrir à l'instant présent et aux autres pour laisser entrer le bonheur ! Les dessins sont toujours aussi doux et poétiques (j'adore la page précédant chaque chapitre, sobre mais si belle : dans ce tome, ce sont les pâtisseries japonaises qui rythment le livre). Encore un coup de coeur !
Commenter  J’apprécie          50




Lecteurs (386) Voir plus



Quiz Voir plus

Les Rugbymen!

Dans les rugbymen on parle de ?

Rallye
foot
rugby

5 questions
28 lecteurs ont répondu
Thème : Les Rugbymen, Tome 1 : On va leur mettre les poings sur les yeux ! de BékaCréer un quiz sur ce livre

{* *}