AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1092700048
Éditeur : Editions Le Grimoire (17/03/2015)

Note moyenne : 3.71/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Le Prix Mille Saisons inaugure avec La Cour des Miracles la première collection interactive des littératures de l’imaginaire. Nous vous proposons de choisir l'univers, l'auteur et l'illustrateur de nos prochaines publications. La Cour des miracles présente vingt nouvelles, chacune illustrée par un élève de l'école Jean Trubert. A l’intérieur de ce recueil, vous trouverez un code vous permettant de voter pour l'un des auteurs et illustrateurs. Le Prix Mille Saisons s... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
selena_974
  22 avril 2015
J'ai acheté ce recueil de nouvelles à l'occasion du Salon du Livre cette année, car j'ai trouvé le concept original et sympathique. Cet ouvrage regroupe une 20e de nouvelles placées sous le signe des littératures de l'imaginaire, toutes ayant un rapport avec le thème très général de la Cour des miracles. À la fin de sa lecture, le lecteur est invité à voter pour sa nouvelle préférée. L'auteur gagnant aura la possibilité de publier un roman issu de la nouvelle. J'ai eu la chance au Salon de pouvoir rencontrer quelques uns de ces auteurs, et deux illustratrices, qui ont tous rendu mon exemplaire unique en son genre. Très sympathiques, enjoués, motivés et passionnés, je leur souhaite à tous bonne chance dans ce concours !
J'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir ces nouvelles. Si certaines m'ont semblé trop faciles, plusieurs m'ont intéressée et intriguée. J'ai un peu hésité pour mon vote, car deux nouvelles très différentes m'ont beaucoup plu, Les enfants du rêve, de Jonathan Millet et le tyran malgré lui, de Jean-Michel Mengoli.
Dans Les enfants du rêve, un capitaine arrête une jeune femme aveugle et pleine d'étranges tatouages, et nous suivons son procès. Nous découvrons donc à travers ses aveux son crime, ses motivations, mais également, et surtout, le monde dans lequel elle vit. C'est principalement cet univers créé par l'auteur qui m'a séduite, certes classique, mais avec une pointe de magie et beaucoup d'originalité. La plume également m'a beaucoup touchée, et m'a donné envie de découvrir plus en profondeur cet auteur. Une nouvelle toute en émotion, donc...
L'intrigue que l'on découvre dans le tyran malgré lui est d'un genre littéraire très différent. Dans un monde où on a la possibilité de voir des bribes de son futur, le jeune Lysandre se voit devenir un véritable tyran qui asservit toutes les nations. Afin d'éviter de devenir ce monstre qu'il a entraperçu, Lysandre se fait enfermer dans une prison de haute sécurité. Plusieurs années plus tard, Christopher Solary le fait libérer, car il pense avoir trouvé le moyen de détourner les visions, en les déguisant pour qu'elles se réalisent sous forme de mascarade... J'ai trouvé ce sujet très original, et l'intrigue très bien menée, même si j'ai eu des soupçons dans les nombreuses hypothèses que mon esprit (rarement au repos dans ce genre de lecture) a envisagé.
Si beaucoup de nouvelles m'ont plu, Les enfant du rêve et le tyran malgré lui sont les seules à m'avoir réellement donné envie de lire le roman de l'auteur (qui, selon les règles du concours, doit se passer dans le même univers). Mais ces deux nouvelles sont tellement différentes qu'il a été très difficile de les départager. Après de longues tergiversations, j'ai décidé de voter pour Les enfants du rêve, qui a été mon premier coup de coeur.
Concernant les illustrations, je laisse le choix de la meilleure à mon amoureux, c'est plus son domaine que le mien. Et puis les dédicaces nous sont dédiées à tous les deux, faut bien qu'il participe aussi au vote ! ^_^
Merci aux Mille Saisons pour ce concours qui m'a bien amusée ! Et si vous êtes intéressés, sachez que les votes sont ouverts jusqu'à la fin de l'année (chaque livre possède en 3e de couverture un code unique permettant un vote unique).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Philippe-Aurele
  15 juin 2015
Je ne vais pas évaluer cet ouvrage, en étant l'un des auteurs. N'ayant par contre pas d'actions chez mon éditeur, je me permets de faire un peu de pub à sa collection "Mille Saisons", la première collection dirigée ... par ses lecteurs !
Chaque année l'éditeur lance un appel à texte sur un thème qu'il choisi. Les 20 meilleurs textes, choisis par un comité de lecture, sont publiés dans un recueil. Chaque nouvelle dépeint un univers susceptible de servir de cadre à un roman. Les lecteurs peuvent alors voter pour l'univers qui les a le plus convaincu.
L'année suivante le roman choisi par les lecteurs est publié et l'éditeur lance un nouvel appel à texte. Au fur et à mesure des années les lecteurs se constituent une collection qui leur ressemble.
Pour tous les auteurs qui cherchent à se faire connaître, c'est également un formidable tremplin. Cerise sur le gâteau, les collaborateurs de l'éditeur sont vraiment sympas et passionnés par la littérature de l'imaginaire.
Bien sûr je suis partie prenante, mais je trouve ce concept vraiment intéressant et novateur (dans le monde de l'édition tout du moins).
J'ai fait une évaluation des 20 nouvelles de l'ouvrage (enfin des 19, je ne me suis pas auto-évalué), à découvrir sur mon blog : http://www.philippe-aurele.fr/2015/08/20/ivre-de-livres/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          34
BabaLoe
  16 mai 2016
L'anthologie regroupe différents genres de l'imaginaire, à savoir le fantastique, la fantasy, la science-fiction ou encore le space-opera. de l'Antiquité à un futur bien éloigné, les auteurs interprètent et réinventent cette Cour des miracles que nous pensons tous connaître. Classique ou audacieuse, la Cour n'a de cesse d'interpeller et de questionner le lecteur. Les estropiés le sont-ils vraiment ? de qui se cache la Cour ? Ne faisons-nous pas tous partie d'une Cour, même s'il ne s'agit que de celle de notre cave ? Comment survivre en son sein ? Comment lui échapper ?
Les personnages tentent de répondre à ces questions, parfois bien malgré eux. Qu'ils fassent partie de la Cour, souhaitent l'intégrer ou au contraire la détruire, chacun d'entre eux utilise tous les moyens à sa disposition pour parvenir à son but. Même si cela inclut de se mettre à dos tous ses amis, de faire croire qu'on est riche ou de boire de l'eau de pluie.
Chaque nouvelle exploite un univers particulièrement riche, que ce soit d'un point de vue historique, esthétique ou technologique. La plupart des lecteurs peuvent se retrouver dans l'un d'eux grâce à la multitude de pays et d'époques explorés. D'ailleurs, l'auteur sélectionné devrait écrire un roman sur ce même univers.
Certaines nouvelles se démarquent fortement des autres grâce au style de l'auteur qui affirme son originalité et utilise la psychologie de ses personnages pour proposer un langage étonnant, parfois familier, parfois poétique.
On peut seulement regretter que toutes les nouvelles ne comportent pas de véritable chute.
Lien : http://voulezvoustourner.blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
gloubik
  23 mars 2016
Comme d'habitude quand je chronique une anthologie je vais les commenter au fur et à mesure de la lecture. Comme d'habitude avec les antho., il y a des textes que le lecteur va trouver plus ou moins réussis, plus ou moins à son goût.Retour ligne automatique
Comme à mon habitude, je suis tenté de ne pas commenter le graphisme. Mais ici, il fait également l'objet d'un concours dont les lecteurs sont invités à être le jury. Je vais donc me fendre d'un petit laïus sur le sujet.
Lien : http://livres.gloubik.info/s..
Commenter  J’apprécie          11
Madame_Love
  05 octobre 2015
Des nouvelles très sympas, à découvrir pour pouvoir voter.
De la qualité dans les textes et des thèmes pour tous les goûts.
Lien : http://unlivrepeutencacherun..
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Philippe-AurelePhilippe-Aurele   15 juin 2015
Au petit matin, un aigle royal survole les alpes rhétiques dans un ciel d’azur glacial. Le manteau blanc de la neige recouvre presque uniformément vallées, cols et sommets. L’aigle n’a donc aucun mal à repérer la colonne de fumée qui s’échappe de la construction humaine installée sur un petit plateau. Des étendards d’un rouge sanglant y battent au vent, frappés d’un aigle impérial doré, proclamant à qui peut les voir qu’ici aussi l’Empire de Rome impose sa paix. Au pied de l’un de ces étendards le tribun Marcus Aurelius Celsus observe l’aigle en retour. Sa mâchoire est entourée d’une bande de tissu maculée de sang. Comme presque tous les jours, il envie le vol libre de l’oiseau et sacrifierait volontiers sa solde pour pouvoir quitter le camp fortifié de Mons Cæli et la demi-cohorte qui l’occupe en quelques battements d’ailes. Ce qui s’y passe ne lui plait pas et moins encore les missions que le medicus castrorum Petrus Moriatus Ludovicus lui confie. Lui, un médecin ? Un boucher, plutôt ! Un être amoral, d’une insensibilité glaçante, dont les expériences magiques contre nature défient l’entendement. Les hommes du tribun, des légionnaires aguerris qui ont connu maints carnages sur les champs de bataille, participé à des pillages et à des exactions condamnées par les Dieux, regimbent depuis quelque temps à lui fournir de nouveaux prisonniers. Le tribun s’en est ouvert par écrit au légat de la troisième légion. Le légat lui a assuré en retour avoir transmis son courrier à Rome.
La réaction de Rome s’est avérée particulièrement rapide et surtout d’envergure, cela n’a pas laissé d’interpeller le tribun : L’Imperator Cæsar Lucius Ælius Aurelius Commodus est attendu sous peu au fort de Mons Cæli. L’Empereur Commode lui-même !
(Philippe-Aurèle Leroux, Atrium Miraculorum)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
selena_974selena_974   13 avril 2015
Si tu dois faire quelque chose de pas bien catholique, mais pas trop quand même, fais-le. Les remords s'effacent un jour ou l'autre, la misère laisse des cicatrices qui ne se referment pas.
(La vie des gueux amadouée en proverbes, Jean-Pierre Misset)
Commenter  J’apprécie          50
selena_974selena_974   13 avril 2015
Drak concentrait les problèmes : il s'agissait tout de même du genre de lieu où, lors d'un cas avéré de nécrophilie, la première étape était de savoir si la victime était consentante au moment des faits. (Debout les morts !, Mélaine Legrand)
Commenter  J’apprécie          31
selena_974selena_974   20 avril 2015
- Il est gentil, ce prêtre... Un peu alcoolique mais on peut pas lui en vouloir. La voix du Christ ne peut pas venir toute seule.
(La valse des miracles, Ethel Karskens)
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : anthologiesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2839 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre