AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782358722223
280 pages
La Fabrique éditions (05/11/2021)
4.75/5   2 notes
Résumé :
Le Code civil, le Conseil d’État, la Légion d’Honneur, les préfets, les lycées…ces institutions familières ont en commun d'avoir été créées, refondées ou redéfinies sous le Consulat, le régime qui est issu du coup d’État de Bonaparte (1799) et auquel succède l'Empire (1804).
Alors que le pouvoir législatif était le cœur de la Révolution française, il est laminé en 1799 et remplacé par un pouvoir exécutif omnipotent, concentré dans les mains d’un homme qui en... >Voir plus
Que lire après Le Consulat de BonaparteVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Un excellent ouvrage sur la période du Consulat : 1799-1804.

Le plan de l'ouvrage :
- Introduction
- Survol chronologique
- La confiscation de la souveraineté au profit d'un seul
- La centralisation administrative et le gouvernement des experts
- La hiérarchisation de la société propriétaire
- La dépolitisation de l'espace public, la surveillance policière et le gouvernement des esprits
- La construction de l'hégémonie en Europe et la réaction coloniale
- de la célébration du héros à l'avènement de l'Empereur
- Conclusion
- chronologie, bibliographie, notes et index

Par un ouvrage simple, les auteurs nous décrivent la période de Consulat de manière chronologique et par thème pour nous démontrer comment un seul homme, appuyé par des financiers et des politiques a capté la souveraineté et a contrôlé toute la France en quelques années.
Bonaparte et ses "associés" se sont servis des travaux effectués sur les périodes précédentes (code pénal, organisation administrative (représentants en mission)) pour asseoir ses réformes.

Des mentions spéciales pour les études complètes et compréhensives :
- au plan juridique du projet de Constitution de Sieyès et celle de l'an VIII, complète et instructive.
- du système fiscal
- du régime de surveillance policière
- du Concordat
- du rétablissement de l'esclavage.

Un livre complet, relativement court (245 pages), clair et pédagogique que je recommande pour tous ceux qui veulent connaitre ou approfondir leurs connaissances sur cette période historique..
Commenter  J’apprécie          205


critiques presse (1)
NonFiction
17 août 2022
De Bonaparte à Napoléon III, du Premier Consul au premier président de la République, en passant par d'autres figures de chefs charriés par des révolutions : l'invention moderne du pouvoir d'un seul.
Lire la critique sur le site : NonFiction
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
Le coup d'Etat du 18 Brumaire et la nouvelle Constitution sur laquelle il débouche n'ont pas pris au dépourvu les milieux proches du pouvoir. La réforme des institutions de l'an III était dans l'air du temps. Depuis 1797, avec le coup d'Etat du 18 fructidor (lorsque les élections sont casses à la suite d'une victoire royaliste), la question est abordée dans les salons où on débat politique, dans la presse (Roederer), dans les ministères (Talleyrand), au sein des Conseils (Boulay de la Meurthe, Chazal, Villetard, Baudin des Ardennes) et à l'Institut, en particulier autour des idéologues (Cabanis, Daunou, Garat)...
Commenter  J’apprécie          10
Le régime semblant se stabiliser, des opposants républicains et surtout royalistes sont tentés de recourir à l'assassinat du Premier consul pour changer la donne politique. Une "conspiration des poignards" (peut-être encouragée par la police) implique des jacobins et des militaires, ils sont arrêtés et emprisonnés. Mais c'est surtout l'attentat de la rue Saint-Nicaise le 24 décembre 1800 qui marque l'opinion. Organisé par des royalistes, il fait de nombreuses victimes mais pas Bonaparte qui y échappe de justesse.
Commenter  J’apprécie          10
Contrairement à un autre cliché, la centralisation administrative n'est pas "jacobine", les jacobins ayant au contraire mis en œuvre une politique que nous nommerions aujourd'hui "décentralisatrice".
Commenter  J’apprécie          10
Avec la victoire de Marengo, le gouvernement consulaire est quelque peu raffermi. En septembre, Bonaparte répond alors à une lettre que Louis XVIII lui avait envoyée auparavant : le Premier consul coupe court aux aspirations des royalistes qui espéraient une restauration. La victoire de Moreau à Hohenlinden le 3 décembre ouvre la perspective d'une paix continentale avec l'Autriche.
Commenter  J’apprécie          00
L'organisation des pouvoirs - deux organes législatifs (le tribunat et le Corps législatif), un Conseil d'Etat (divisé en cinq sections) et un gouvernement confié à trois consuls - n'offre qu'une apparence de continuité avec les principes de la séparation des pouvoirs.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : centralisationVoir plus
Les plus populaires : Non-fiction Voir plus


Lecteurs (12) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
874 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre

{* *}