AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Juin


Juin
  18 août 2014
C'est Carmen qui raconte. Elle raconte sa mère, obnubilée par le poids. Toujours au régime, elle en a testé beaucoup. Carmen doit se cacher pour manger... barre de chocolats et hamburgers ce qui la change des portions de sa mère calculées en calories.

"Tu me préviendrais, hein, si j'étais grosse comme ça?"
Je me tourne vers elle, je vois ses os à travers ses vêtements. Je mens :
"Évidemment."

Il y a aussi Brian qui n'est pas son vrai père mais qu'elle adore. Et puis un départ pour un coin d'Angleterre qui ne l'emballe pas : Birmingham. Sa mère très égocentrique décide sans s'occuper des sentiments de sa fille.
Out son faux père. Elle est seule maintenant avec sa mère. Autour d'elle gravitent ses grands-parents, Billy un vieux copain de sa mère et sa tante. Pas facile pour cette ado de trouver sa place dans tout ça.
Un livre étrange où l'anorexie prend une place de plus en plus grande au fur et à mesure que la mère perdra du poids. Carmen sera entrainée dans la tourmente.
Un livre sur le mal-être, les rapports violents entre jeunes filles. Tous les coups sont permis et c'est assez sordide.
Un livre choc sur un sujet souvent traité en littérature. La détresse de Maria, la mère de Carmen frise la folie. Cette femme ne s'intéresse qu'à elle, à son métier et sa fille est souvent " maltraitée" au sens figuré. Injures par rapport au poids, mais on ne sait même pas si Carmen est concernée vraiment par un surpoids. Il ne semble pas...
Carmen est touchante et perdue. Les dialogues sont assez percutants, les descriptions des corps font frémir.
Pas facile pour une ado de se retrouver dans cette situation. Sans concession.
Par contre je n'ai pas compris l'attitude des filles de sa classe et le revirement de situation assez incompréhensible.
Heureusement il y a quelques personnages qui adoucissent cet univers sans beaucoup d'espoir.
La couverture : une balance sur fond noir résume tout le drame de cette histoire.
Commenter  J’apprécie          150



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (11)voir plus