AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2283026679
Éditeur : Buchet-Chastel (30/11/-1)

Note moyenne : 3.13/5 (sur 35 notes)
Résumé :
Le livreEn 1936, commence l'une des purges staliniennes les plus sanglantes de l'histoire bolchévique. C'est le moment que choisit Serge Prokofiev pour revenir en URSS et s'y installer avec sa famille. C'est le moment aussi où il écrit et compose Pierre et le Loup, son célèbre conte musical pour enfants. Le Mozart russe s'est jeté "dans la gueule du loup". Il n'en sortira plus jamais jusqu'à sa mort.Dans ce roman drôle et cruel, l'auteur imagine les circonstances et... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
Sanchan
  09 août 2013
C'est un roman qui se lit très vite, et que ne demande pas d'avoir de connaissances en musique classique pour apprécier le ton et le thème. D'ailleurs hormis Pierre et le Loup, je suis totalement inculte en Prokofiev! Mais tout au long du roman on a envie d'accompagner sa lecture de ses morceaux. Pourtant je ne l'ai pas fait. Pourquoi? Et bien parce que le texte en lui même est très rythmé, très enlevé, il est lui même très musical. Ce roman est un peu écrit comme une pièce de théâtre. Les personnages de Prokofiev et de sa femme Lina (ancienne chanteuse d'opéra qui a mit un terme à sa carrière pour son mari et ses enfants), sont grandiloquents et théâtraux. Ils parlent avec emphase, rendant les scènes vivantes.
Pour l'intégralité de la critique je vous laisse faire un tour par là
Lien : http://110livres.blogspot.fr..
Commenter  J’apprécie          110
mjaubrycoin
  23 février 2016
On connait Olivier Bellamy pour ses talents d'animateur à Radio Classique. Quand il a choisi d'enfiler la casquette du romancier,il ne pouvait que choisir un musicien comme personnage principal et son choix, pour ce court roman, s'est porté sur Prokofiev.
Alors que celui-ci coule en France des jours heureux avec sa femme la cantatrice Lina qui a renoncé à la scène pour se consacrer à son mari et à leurs deux fils, il choisit de retourner dans l'URSS de Staline malgré la dictature sanglante qui y sévit, pensant que sa musique y sera davantage appréciée qu'en Europe et qu'il pourra donner libre cours à son talent sans contrainte.
Mais ce ne sont que des déceptions qui l'attendent, sa famille vole en éclats quand sa femme est exilée en Sibérie et que son fils le renie. Son art est placé sous tutelle et même sa personne est menacée.
A travers un récit en plusieurs tableaux qui adopte volontairement un parti pris théatral, la vie du musicien défile devant le lecteur et Prokifiev y est présenté avec son égoisme forcené, son orgueil démesuré mais aussi sa passion pour la musique qui transcende tout le reste.
L'ironie est toujours présente alors que les mélodies de "Pierre et le loup" le conte musical qui a fait sa célébrité, rythment l'ouvrage et accompagnent sa progression.
Dans la gueule du loup, c'est bien sûr l'aveuglement du génie qui vient se mettre à la merci d'un régime dictatorial qui cherche à le briser mais c'est aussi le petit Pierre qui échappe au danger et finit par triompher du loup cruel. Finalement Prokofiev a bien des choses en commun avec Pierre, sa musique n'a pas pris une ride et continuera encore à enchanter des générations d'enfants. Quel fantastique pied de nez à l'establishment soviétique !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Noctenbule
  31 décembre 2016
Après un pavé, j'avais envie d'un petit livre pour me changer les idées. Voilà que chez un de mes dealers de ligne, il y avait ce petit livre au coup de coeur du libraire. Ni une, ni deux, je ne regarde pas la quatrième de couverture, je le prends pour aller en caisse. Puis très vite, il s'est laissé glissé dans mon sac à main. Une fois ouvert, je n'ai pu le refermer qu'une fois terminer.
Olivier Bellamy a décidé de nous livrer en quelques pages la vie de Serge Prokofiev. de ce compositeur, je ne connais que Pierre et le Loup. D'ailleurs, c'est sur l'enregistrement de la voie de Lina Prokofiev sur ce morceau que l'histoire débute. Puis on va dans l'intimité de la famille, au coeur de leur logement où il y deux garçons. Les voisins les détestent car ils entendent tous le temps du piano et des va et viens de vélos.
Par chance, Serge Prokofiev est rappeler par sa mère patrie de la Russie. Il ne croit pas ce qu'il se dit aux Etats-Unis sur ce qu'il se passe là-bas. Pour lui, ce n'est que de la propagande. Mais en 1936 commence l'une des purges staliniennes les plus sanglantes de l'histoire bolchevique. Sur place, petit à petit, il va se rendre compte qu'on lui restreint sa créativité. En plus, il va quitter sa femme qui ira dans un goulag jusqu'en 1956.
Pendant cette période, il écrira tout de même Pierre et le Loup qui restera comme un de ces plus grands chef d'oeuvre. Tous le monde connaît au moins une de ces mélodies sans même le savoir.
Ce livre est très passionnant car on se rapproche d'un génie et de sa créativité. Il déteste tous le monde, ne prend des gants avec personne, pas plus son épouse que les journalistes. La musique est ce qu'il y a de plus important et de plus capital dans sa vie. Il dénigre tous le monde même son propre pays qui ne reconnaît plus son talent. Difficile d'apprécier un tel homme qui n'a jamais vraiment quelqu'un à part lui même. Mais sa musique à traverser le temps et l'espace. Son nom raisonne dans les esprits des plus jeune. Il a réussi son objectif en marquant les esprits.
Ce livre m'a plongé au plus prêt de la création et d'une femme qui a toujours aimé son mari malgré son égoïsme. A lire avec de la musique pour être encore plus proche des notes.
Lien : https://22h05ruedesdames.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
MediathequeDeMer41
  05 février 2015
Olivier Bellamy, journaliste musical, auteur de plusieurs livres sur la musique classique, signe-là son premier roman. Dans la gueule du loup nous propose de plonger au coeur de la vie de Serge Prokofiev, compositeur russe de génie, malmené par les soubresauts politiques du XXème siècle. Doit-il accepter la proposition de Staline qui lui demande de revenir en Russie pour recevoir tous les honneurs dus à un musicien et ainsi glorifier la mère-patrie par son talent ? N'est-ce pas une manière pour Staline de surveiller les artistes russes et d'utiliser leur art comme il l'entend ? Dans ce roman construit comme une succession de tableaux, de discussions entre les personnages, Olivier Bellamy nous raconte les mésaventures d'un artiste qui devra choisir entre son désir d'être reconnu et le confort de sa vie familiale, avec en toile de fond les dérives du régime stalinien.
Commenter  J’apprécie          30
emmyne
  31 août 2013
Autant l'écrire tout de suite, déçue, déçue. J'en attendais trop, c'est évident, j'envisageais même, lorsque j'ai eu ce livre entre les mains, de par son sujet, de garder ce billet au chaud pour mon prochain mois thématique russe, c'est dire si j'y croyais. C'est le problème avec les romans d'inspiration biographique, c'est quitte ou double, là, nous resterons quitte. Avec l'envie de lire une biographie d'autant que l'auteur, Olivier Bellamy, est un journaliste radio qui maîtrise le grand monde de la musique classique, déjà auteur de biographies et d'entretiens, il pouvait y prétendre.
Pour tenter d'expliquer la déconvenue à cette lecture au titre si tentant, je dirai que l'écriture m'a paru à la fois trop lisse et trop appuyée. Elle est relevée par les tirades prêtées à S. Prokofiev – son orgueil, son intransigeance, son humour froid -, par ses échanges, certes savoureux, avec sa cantatrice d'épouse, au caractère tout aussi fort. Tout cela, ces dialogues en joutes, la narration en scènes, est très théâtral, très passionné, de l'opéra oui, sur un décor de carton pâte. le contexte parisien et/ou soviétique n'apparaît pas autrement que dans ces diatribes. le style en est très déclamatoire sur ce récit en ellipses temporelles. du théâtre en cinq actes : Paris 1932 – Moscou 1938 – Moscou 1941 – Moscou 1946 – Moscou 1948.
La relation complexe du compositeur à sa famille, particulièrement à ses fils, est soulignée, mise en scène certes, sans pour autant qu'elle soit réellement approfondie. le propos de ce récit semble être d'éclairer les raisons qui l'ont entraîné à retourner en URSS en 1936, l'éclairage portant sur la foi de S. Prokofief en son art et son talent, en ses compatriotes et sa culture malgré le désaccord idéologique, son illusion de la supériorité que lui offre la musique pour se détourner du contrôle du pouvoir, de le dépasser par cette musique.
Une lecture facile, je l'espère sans prétention, rapide, trop rapide.
Lien : http://www.lire-et-merveille..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
SanchanSanchan   30 juin 2013
-La musique, toujours la musique! explose Sviatoslav. Tu ne peux pas voir la réalité sans te cacher derrière Mozart ou Beethoven?
-Mais la réalité n'est pas intéressante, répond Prokofiev d'un ton neutre. On la subit, c'est tout.
Commenter  J’apprécie          40
SanchanSanchan   30 juin 2013
-Je n'ai eu qu'un amour, qu'un seul Graal et qu'un Dieu.
Toi, Musique, qui seule as fait pleurer mes yeux,
Commenter  J’apprécie          50
sapphirasapphira   01 septembre 2013
Le portrait de l'homme qui se cache derrière le musicien, génie autoritaire mais qui défend jusqu'au bout ses choix et ses convictions. Les dialogues sont drôles et le roman bien écrit.
Commenter  J’apprécie          20
SanchanSanchan   30 juin 2013
-Vous ne croyez donc en rien?
-Non. Mais j'y crois dur comme fer.
Commenter  J’apprécie          40
cvd64cvd64   10 avril 2018
Faites un bon voyage camarade Prokofiev. Nous nous occuperons de votre femme et de vos enfants.
Trop aimable, camarade directeur de l'Union des compositeurs. Je vous ramènerai un Mickey Mouse à qui vous pourrez à loisir réciter les discours de notre camarade Lénine. Vous en ferez un bon petit révolutionnaire.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Olivier Bellamy (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Olivier Bellamy
Vidéo de Olivier Bellamy
autres livres classés : musiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1571 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre
.. ..