AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782259229524
713 pages
Éditeur : Plon (04/09/2014)

Note moyenne : 4/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Un livre qui se veut pédagogique avec humour, mais qui est au bout du compte l'histoire d'une passion qui ne demande qu'à être partagée. C'est le livre d'une vie entière consacrée aux mystères du plus paradoxal, du plus essentiel, et du plus solitaire des instruments de musique. Des premiers sons grêles et chantants entendus dans le ventre de ma mère à mes premières gammes sur le Pleyel familial. Des milliers d'heures à écouter des disques pour tenter de comprendre... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
GODON
  03 mars 2016
Livre savoureux et de bon jugement.
Je pense qu'Olivier Bellamy évite le dictionnaire pour initiés. Ce florilège de petits textes sur les grands pianistes passé, présent, futur est bien enlevé.
En fait c'est toujours la même trame qui se rejoue dans tous les tons et tous les modes, dans ces vies d'artistes :
Premier trait commun de ces pianistes, ils naissent véritablement avec le don, chaque histoire révèle une incroyable précocité, une incroyable facilité. Bien sûr le don est travaillé parfois avec fanatisme, mais au départ c'est comme déjà là.
Deuxième constante, de vivre cette vie vouée au piano… Ils ont tous un petit grain! C'est souvent drôle et émouvant.
Ces deux caractéristiques donnent une quantité de récits et d'anecdotes remarquables.
Deux petits exemples :
A onze ans, Yves Nat joue les deux livres du clavecin bien tempéré de Bach : 96 pièces dont 48 fugues d'une complexité conceptuelle et pianistique immense!
Glenn Gould, l'inénarrable pianiste canadien, arrive pour son premier enregistrement au studio Columbia : « C'était une étouffante journée de juin, mais Gould arrive affublé de manteau, casquette, écharpe et gants. En plus de ses partitions, il portait une pile de serviettes, deux grandes bouteilles d'eau, cinq petits flacons de comprimés et sa chaise très spéciale!»
On ne peut pas s'empêcher de penser que c'est la belle vie, être doué et pouvoir laisser libre cours à sa folie, trop bien! On voit pourtant, que derrière cela, presque tous ont mis leurs vies en enjeu pour atteindre une perfection quasi métaphysique et communiquer magiquement d'esprit à esprit.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
pasiondelalectura
  21 janvier 2015
Voici un pavé de 700 pages que j'ai lu en mode dégustation, sur un peu plus de six mois.
J'ai appris beaucoup de choses et notamment qu'il joue du piano, il juge donc en honnête "connoisseur".
Je suis une fidèle de Radio Classique et de "Passion Classique", quand je suis disponible, généralement en conduisant. Son émission permet souvent d'oublier nos bouchons et autres mignardises réservées aux malheureux parisiens que nous sommes.
C'est un livre intéressant qui véhicule énormément d'informations;
le ton est souvent assez drôle ce qui rend la lecture plaisante.
Le piano est le seul instrument qui me permet de cumuler une lecture avec du bruit. Et le summum du plaisir est d'avoir un bon livre en main, du piano en sourdine et une tasse de the en saison froide...
C'est un dictionnaire, donc on ne peut pas tout citer. Il a fait des choix et assez souvent je suis d'accord avec lui. J'ai apprécié ce qu'il a écrit sur Schumann par exemple.
J'ai beaucoup appris sur des interpretes mal connus de moi et la tablette numérique a été d'un grand secours pour visualiser un visage ou écouter une interprétation particulière. Quel merveilleux progrès et quelle fabuleuse audiothèque que celle de Youtube.

Lien : https://pasiondelalectura.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
GODONGODON   23 janvier 2016
Sigmund Freud reçoit un jour la visite d’un homme très déprimé. «Je suis en Autriche pour deux jours seulement. Pouvez-vous me guérir?» Le père de la psychanalyse lui répond qu’il ne peut pas faire de miracles. Comme son visiteur lui paraît sympathique, il lui conseille d’aller voir Grock, le célèbre clown «français» (en fait suisse) qui est de passage à Vienne. Peut-être parviendra-t-il au moins à le dérider. L’homme soupire, au bord des larmes : «Mais c’est moi, Grock!» L’anecdote est authentique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110

Lire un extrait
Videos de Olivier Bellamy (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Olivier Bellamy
Vidéo de Olivier Bellamy
autres livres classés : pianoVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Musique et littérature

Quel grand philosophe des Lumières s'est essayé à la musique, sans succès ?

Voltaire
Jean-Jacques Rousseau
Denis Diderot
D'Alembert

10 questions
325 lecteurs ont répondu
Thèmes : musiqueCréer un quiz sur ce livre