AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782258169302
320 pages
Éditeur : Les Presses De La Cite (13/02/2020)

Note moyenne : 3.65/5 (sur 27 notes)
Résumé :
A la suite d'un burn-out qui l'empêche de jouer, Baptiste, musicien de jazz d'un certain renom, se lance dans le pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle. Sur l'insistance de ses filles, il a accepté de se prêter à ce qu'elles espèrent être une thérapie efficace. Au tout début de son voyage, il rencontre à Sainte-Anne-d'Auray Ludivine Kirchner, une fille plutôt étrange, bohème, fantasque, touchante, qui exerce un métier étonnant. S'ensuit un road trip cocasse, dér... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (24) Voir plus Ajouter une critique
Ladybirdy
  22 mars 2020
A ses poignets, des bracelets de pacotille de toutes les couleurs, un tatouage sur sa peau dorée, ses cheveux font la course au soleil, c'est elle, Lulu.
Ludivine, elle est sans tabou, sans complexe. Elle parle comme elle pense.
Ludivine elle frotte ses semelles sur la terre française pour prier à la place de ceux qui n'ont pas le temps. Elle est quéreur de pardon, un pèlerin professionnel qui gagne sa croute en marchant pour les autres.
Baptiste lui, n'est plus tout jeune. Déprimé, il décide de tout lâcher direction Compostelle mais même ce pèlerinage n'a aucun sens pour lui.
Ce jour là, Baptiste est resté des heures devant son sandwich. Lulu est arrivée, affamée, elle s'est jetée sur le sandwich de Baptiste.
C'est avec Lulu que la vie lui semblera plus belle. À eux-d'eux, ils arpentent les routes au petit bonheur la chance. Baptiste préfère marcher dans la lumière de Lulu que dans l'ombre de sa vie en solitaire.
Un roman bien lumineux où cette Lulu tient son plus beau rôle, celui d'une femme affranchie, libre et sauvage qu'on aurait envie de suivre jusqu'au bout du monde car Lulu c'est la lumière dans la nuit, c'est un papillon qui chatouille le nez, c'est une funambule perchée sur le fil de la vie.
C'est elle, Lulu tout simplement.
Merci Les Presses de la cité et Babelio pour l'envoi de ce roman dans le cadre d'une masse critique privilégiée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          9014
Cannetille
  28 mars 2020
Après un burn-out, le narrateur Baptiste Kerdéniel, trompettiste de jazz professionnel, se lance depuis la Bretagne sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle. Sa route croise celle de Ludivine Kirchner, une fille fantasque et marginale aux allures de SDF, que son étonnant métier fait inlassablement sillonner les chemins de Bretagne, de sanctuaires en lieux saints. Cette improbable rencontre entre deux personnages aussi assortis que l'huile et l'eau va s'avérer autant décisive que tragique.

Avec humour et en parsemant son récit d'anecdotes instructives et malicieuses sur l'univers des pèlerinages et les multiples lieux saints qui parsèment notamment la Bretagne, l'auteur nous entraîne dans un road trip qui ne quittera finalement quasiment pas le territoire breton. Pourtant indécrottablement rationnel et sceptique, le narrateur va peu à peu découvrir, par l'intermédiaire de Ludivine, une série de personnages a priori plutôt « illuminés » mais dont l'humanité va néanmoins lui aller droit au coeur et lui faire plus de bien qu'il n'était prêt à l'envisager.

L'on prend plaisir à imiter Baptiste et à se laisser emporter avec curiosité, intrigué par la libre extravagance de l'indomptable et solaire Ludivine, toute entière investie dans l'instant présent et l'accomplissement de ce qui lui semble les vrais essentiels de son existence. Avec elle, pas de demie mesure ni de faux semblants : la vérité la plus brute s'assume sans fard ni hypocrisie, voire avec une certaine brutalité, en tous les cas, avec une spontanéité et une authenticité réconfortantes, et un seul mot d'ordre : s'accepter et être soi-même.

Voici au final un livre drôle et attachant à rapprocher de la littérature feel good, pour un agréable voyage en terre d'Armorique en compagnie de personnages hauts en couleurs, et, peut-être, une petite réflexion sur ce qui est le véritable moteur de notre existence.

Merci à Babelio et aux Presses de la Cité pour cette jolie découverte.
Lien : https://leslecturesdecanneti..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          812
cardabelle
  29 mars 2020
.
Hervé Bellec , très belle plume bretonne .
Avec " Lulu tout simplement " , il invite cette fois encore à partir sur le mythique Chemin de Saint-Jacques -de-Compostel ; je m'attendais à un revenez-y après l'excellent " Garce d'étoile " , mais bien vite , on va virer de cap .
Cette fois , c'est une fiction , l'histoire d'une rencontre des plus surprenantes et d'un périple hors normes , improbable , avec au menu des situations cocasses , de l'aventure pimentée de tendresse , de délicatesse , d'amour , d'humour mais aussi de coups de gueule : au départ , Baptiste , le musicien et Lulu la baroudeuse ne semblent pas faits du même bois . Et pourtant ...

C'est aussi un regard sur le monde , sur les difficultés existentielles , sur les croyances , à la fois critique et tolérant , anticonformiste et un brin provocateur , déjanté parfois . Rebelle quand même et souvent drôle .
Mais tout cela cache mal une grande sensibilité et une infinie compassion pour les plus malchanceux , ceux qui restent au bord de la route ...
Et , j'ai envie de dire qu'ici encore , l'esprit d'Hervé Bellec , transparaît une fois de plus au coeur de ce roman : un subtil mélange de dérision , de poésie et d'humanisme .
Bon , vous l'aurez compris , je suis une fidèle lectrice , tout lu .Ce dernier roman a aussi quelque chose de l'âme de " La Nuit blanche ", un récit inoubliable , magnifique sur le deuil .
Et, pour terminer sur une note agréable , j'ai envie de souligner la très belle présentation de cet ouvrage ; une couverture signée Paul Bloas , un peintre brestois qui habille les murs de Brest , de France et de Navarre de géants éphémères qui s'effacent avec le temps . Grand artiste reconnu qui , lui aussi met son art au service du plus humble . Belle association donc .
Un très bon moment de lecture que je dois aux éditions " Les Presses de la Cité " et à l'équipe de Masse Critique privilégiée . Je les en remercie grandement .

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          7010
Kittiwake
  08 avril 2020
Trompettiste las, la soixantaine, le narrateur décide comme tous les bobos d'effectuer ce pseudo- pèlerinage à la « recherche de soi-même » . mais peu après son départ de Brest, Baptiste croise sur son chemin une drôle de citoyenne, la dégaine d'une vagabonde, le verbe haut et des liquidités d'origine douteuse dans ses sacs. On apprendra plus tard de quelle activité originale proviennent ses subsides. Et cette fille un peu pommée, libre dans sa tête et totalement indifférente aux regards qui se posent sur elle, va terriblement modifier la trajectoire de Baptiste, au propre comme au figuré. le bout de chemin qu'ils vont accomplir ensemble, qui n'est pas strictement celui préconisé pour attendre Saint Jacques de Compostelle, sera malgré tout une sorte de voyage initiatique, de quoi revoir ses préjugés et ses idées.
Le roman est construit de telle sorte, qu'outre le plaisir de côtoyer Ludivine dans ses excentricités, parée de ses bijoux de pacotille et ne manquant pas une occasion de réciter des prières à des icônes de la foi catholique, on reste perplexe et impatient de savoir ce qui a bien pu se passer pour que l'on fasse connaissance de Baptiste, dans le premier chapitre alors qu'il se rend sur la tombe de la jeune femme.

C'est un roman émouvant, tant pour la richesse des personnages que pour la force des liens qui se créent entre les deux protagonistes, qui étaient faits pour ne pas de rencontrer.
Beaucoup de charme émane de ces pages et c'est une excellent moment d lecture

Merci à Babelio et aux éditions Presses de la cité pour leur confiance .

Lien : https://kittylamouette.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          680
Jeanfrancoislemoine
  20 mars 2020
Avant toute chose, merci .Merci aux éditions des Presses de la Cité qui , par l'intermédiaire de Babelio , m'ont permis de lire un ouvrage qui m'a vraiment beaucoup plu .Ce livre , c'est d'abord une très belle couverture , élégante, aérienne, suggestive , qui prend tout son sens au moment où l'on tourne la dernière page .
Lui , c'est Baptiste , le narrateur , un peu paumé dans sa vie , pas encore vieux , certes , plus très jeune non plus......Pour se ressourcer, le voilà parti sur le chemin de Compostelle à la quête de......
Elle c'est Ludivine , Lulu .Et Lulu , ça "déménage ", comme on dit ....Pas froid aux yeux la gamine...La preuve , c'est leur premiere rencontre , à la terrasse d'un café , lui , morose , elle affamée...Et l'inimaginable se produit ....elle dévore le sandwich que Baptiste ......Dès lors, l'alchimie entre les personnages va se construire . Baptiste va mettre ses pas dans ceux de cet incroyable "lutin" à la profession aussi rare qu'étrange .
Lulu , c'est un électron libre , pleine de contradictions , une fille pas vraiment jolie , osant tout avec malice mais ...respect.Une fille au passé douloureux en quête, elle aussi , d'une sorte de Graal qu'on verra se dessiner au fur et à mesure , une fille prompte à " taper l'incruste " ...
Ces deux personnages seront les seuls qu'on va suivre en permanence , les autres , les filles de Baptiste ou les amies de Lulu n'apparaissant que pour compléter un tableau des plus étranges et disparates ....
On va les suivre , partager , marcher , squatter , et jamais on ne se lassera . C'est une histoire touchante , déroutante, une belle histoire d'amour entre deux êtres que tout ou presque oppose , l'âge , le caractère, les motivations....
C'est qu'elle est vraiment " attachiante ", la Lulu....Faut la supporter ...et en même temps.....
La force de ce roman, c'est l' alternance de gravité et de franche rigolade , car il y en a des situations cocasses ou dramatiques . L'auteur est vraiment très fort pour dépeindre les situations , les montrer avec pudeur et sans fioritures inutiles .De plus je trouve que le style est assez aérien, parfois poétique, très agréable pour raconter une histoire plus complexe qu'il n'y paraît au premier abord , ne perdons pas de vue combien les thèmes approchés sont graves et pas forcément simples ...
Après , chacun sa route ...Lui , c'est Baptiste , elle c'est "Lulu , tout simplement ..." Un sacré numéro tout de même.
J'ai beaucoup aimé ce roman , sorte " d'intrus fort sympathique" dans mes lectures habituelles . C'est , comment pourrais- je dire ? Ben , oui , c'est ça, c'est comme " Lulu",tiens ," tout simplement "....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          599

Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
iris29iris29   22 mars 2020
S'isoler, se retirer du monde, sarcler ses poireaux, fuir les IKEA, les Carrefour, les Auchan, les H&M, les Leclerc, les McDo, Burger King, Amazon, Google, Facebook et toute la clique, échapper au journal télévisé de 20 heures et aux Instagram de la voisine d'en face, c'était une façon aussi respectable qu'une autre d'envisager son existence.
Commenter  J’apprécie          250
LadybirdyLadybirdy   22 mars 2020
Le confort, c’est en soi qu’on le trouve, pas dans les hôtels. Le confort, c’est la paix de l’âme. Tout le reste n’est qu’artifice et mensonges.
Commenter  J’apprécie          457
iris29iris29   21 mars 2020
C'est ainsi à chaque fois que le cerveau a du mal à réagir, à comprendre ce qui lui arrive, c'est le ventre qui encaisse, tout le monde sait ça. Tantôt, ce sont les papillons qui virevoltent joyeusement à travers les intestins, tantôt ce sont de grosses araignées toutes velues qui grimpent aux parois abdominales.
Commenter  J’apprécie          192
jeunejanejeunejane   28 mars 2020
SDF, j'ai horreur de ce mot. D'ailleurs, c'est pas un mot, c'est un sigle, une insulte, un crachat, un truc administratif pour nous caser dans un de leurs fichiers qu'on n'ouvre jamais. Appelle-moi clocharde, fille de la rue, vagabonde, nomade ou tout ce que tu voudras mais s'il te plaît, pas SDF.
Commenter  J’apprécie          202
mosaique92mosaique92   14 avril 2020
(Ludivine n'aime pas les restaurants)

... elle s'y ennuyait à mourir et puis tout ce faux luxe, tout cet étalage, cette abondance, ce superflu alors que tant d'enfant souffraient de la faim à travers le monde et parfois même à notre porte, qu'est-ce que j'en pensais ?
Je n'en pensais rien. Je lisais les journaux comme tout le monde, je regardais les images navrantes à la télé, j'abandonnais de temps à autre quelques paquets de spaghettis ou de café quand le Secours populaire faisait sa collecte annuelle à la sortie des hypermarchés et j'oubliais. Comme tout le monde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90

Videos de Hervé Bellec (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Hervé Bellec
https://www.editions-dialogues.fr/livre/K-B/ Rencontre avec Hervé Bellec et Alain Goutal qui nous présentent leur livre "K.B. Kreiz-Breizh, voyage au c?ur de la Bretagne" aux éditions Dialogues. Questions posées par Élise le Fourn. Réalisation : Ronan Loup.
autres livres classés : road tripVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Musique et littérature

Quel grand philosophe des Lumières s'est essayé à la musique, sans succès ?

Voltaire
Jean-Jacques Rousseau
Denis Diderot
D'Alembert

10 questions
330 lecteurs ont répondu
Thèmes : musiqueCréer un quiz sur ce livre

.. ..