AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Gaëtane Barben (Collaborateur)
EAN : 9782253112136
501 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (05/01/2005)
3.5/5   33 notes
Résumé :

40 histoires où la médecine passe du meilleur au pire. Les médecins s'appellent docteur Fleming - l'inventeur de la pénicilline - ou docteur Adams, le célèbre "tueur de vieilles dames". Le cadre de ces histoires haletantes peut être l'hôpital, bien sûr, mais aussi le pôle Sud ou un village perdu d'Australie. Quoi qu'il en soit, qu'il s'agisse de cet homme mordu par un crotale en Région parisienne, de cet enfant atteint de la maladie des os de verre, ou de ce... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
clauclau28
  29 décembre 2015
Pierre Bellemare est bien connu pour ses histoires extraordinaires ou ses histoires de meurtres; il l'est moins pour ses histoires sur la médecine, ses "Destins sur ordonnance". L'idée est bonne et les histoires variées, et pourtant, j'ai cru à des redîtes, j'ai eu l'impression de lire le même récit encore et encore.
C'est que Bellemare a une façon bien à lui, une façon très marquée de raconter ses histoires, qui sont vrais par ailleurs, que les faits proprement dits passent au second plan. Il exagère tellement chaque fait, chaque détail en utilisant des superlatifs, des adjectifs qui mettent l'emphase sur le groupe du nom.S'il s'agit d'une maladie, c'est"la plus terrifiante de toutes", ou s'il s'agit de qualifier une ambiance, un ton, ce sera "un ton tragique, un résultat d'examens, il sera "terrible", et j'en passe et des meilleurs. Vous ajoutez à cela une bonne dose de suspense créé par de grosses ficelles et vous obtenez la recette des histoires racontées par Bellemare...
Alors vous en lisez une ou deux d'affilées ; vous dîtes : " ouah! quel suspense! quelle histoire!" Mais le livre en contient quarante ; j'ai lu jusqu'à la 21ème en lisant 2 ou 3 histoires par-ci par-là. A chaque fois le même résultat : trop, c'est trop !!! J'ai plusieurs livres de Pierre Bellemare ; je sens que je vais les laisser encore longtemps dans le fond de mes placards. Il me soule.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
pegase-shiatsu
  19 mai 2021
D'accord, Mr Bellemare n'a pas la science d'un Dr Charlier, mais quand même, le livre en vaux la peine de le lire, ne serait-ce que pour connaître l'affreux destins du Dr Semmelweis, qui s'est tant battu pour que les femmes accouchent en Autriche, avec des étudiants se lavant les mains après avoir diséqué des cadavres... Des histoires sur des médecins coupables ou chercheurs confrontés à des découvertes ou de nous cas, une cuisière proteuse de germes sans le savoir... Oui, même si c'est un peu léger au niveau scientifique, c'est quand même un très bon livre... Que tous pourront lire.
Commenter  J’apprécie          40
Lalivrophile
  26 décembre 2012
Une fois encore, Pierre Bellemare a su choisir des histoires qui ne pourront que marquer le lecteur. Certaines montrent l'absurdité de la bureaucratie, l'iniquité de la justice, la bêtise et l'inhumanité de l'homme. Mais d'autres font la part belle à la solidarité, à la générosité, au courage. Elles sont à l'image de la vie.
Je connaissais Florence Nightingale, mais je ne savais pas vraiment comment elle en était arrivée là, ni tout ce qu'elle avait fait. Pierre Bellemare évoque également l'histoire de Jerri Nielsen.
Je connaissais depuis peu celle de Mary Malone. À ce propos, une question me taraude: comment était-il possible que les mains de Mary soient porteuses du germe de la maladie? J'aurais aimé que ce soit approfondi.
Sont également évoqués des gens qui firent de grandes découvertes, comme Flemming. J'ai aimé lire l'historique de leurs recherches. Pourtant, en général, je préfère les faits divers aux faits devenus historiques. Cependant, le talent de conteur de Pierre Bellemare rend tout cela passionnant.
[...]
Lire la suite sur:
Lien : http://www.lalivrophile.net/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
bookaddict02
  17 mai 2019
De belles histoires qui se laissent facilement lire et ou on decouvre de belles découvertes médicales.
Commenter  J’apprécie          30
CamillouChou
  05 janvier 2018
Infirmière, férue d'histoire en lien avec le domaine médical, appréciant la narration de Pierre Bellemare, j'ai dévoré ce livre.
Parce que l'on y découvre des histoires parfois tragiques, parfois magnifiques. Parce que j'ai découvert une histoire sur un hôpital lyonnais dans lequel j'ai travaillé.
Parce que, désormais professeure en école d'infirmier(e)s, j'essaye de leur transmettre les règles élémentaires d'hygiène et que (par passion sans doute), l'histoire relative à Semmelweis m'a tiré des larmes.
Ces petits récits sont courts, distrayants... Mon seul regret, que le livre soit déjà terminé !
Lien : http://live-a-sunny-life.com/
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
gee37gee37   23 décembre 2012
Aujourd'hui, ainsi qu'il a été dit, le souvenir de la peste de Marseille n'est pas effacé et les principaux protagonistes se sont vu récompensés par une rue dans la ville: le cour Belsunce est une des plus belles artères de la cité, Nicolas Roze y a sa rue et même Daviel, l'homme du Nord, n'a pas été oublié. Mais le plus extraordinaire, c'est qu'il y a aussi une rue Estelle à Marseille, en plein centre-ville, non-loin de la Canebière ! Certes, la chose a dû se faire peu après la peste, au moment où on ignorait ses responsabilités exactes, mais il n'est venu à l'idée d'aucune des équipes municipales qui se sont succédé depuis près de trois siècles de débaptiser la rue Estelle. Si vous allez sur place, vous pourrez le vérifier par vous-même: Estelle, ce criminel, qui n'a pas hésité à sacrifier à l'appât du gain quarante-cinq mille personnes placées sous son autorité et sa protection, continue d'être honoré par ses victimes !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
CamillouChouCamillouChou   05 janvier 2018
Changer la nature... Le petit Philippe Ignace Semmelweis qui vient en cet instant précis de trouver sa vocation, ne peut évidemment pas se rendre compte de l'immensité du problème.
Commenter  J’apprécie          20

Video de Pierre Bellemare (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pierre Bellemare
Pierre Bellemare se raconte sur Livesque du Noir à propos de "Ils ont vu l'au-delà"
>Sciences médicales, médecine>Sciences médicales. Médecine>Histoire, géographie, biographies (41)
autres livres classés : médecineVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Ecrivain et malade

Marcel Proust écrivit les derniers volumes de La Recherche dans une chambre obscurcie, tapissée de liège, au milieu des fumigations. Il souffrait

d'agoraphobie
de calculs dans le cosinus
d'asthme
de rhumatismes

10 questions
213 lecteurs ont répondu
Thèmes : maladie , écriture , santéCréer un quiz sur ce livre