AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782330116408
180 pages
Éditeur : Actes Sud (03/10/2018)

Note moyenne : 3.43/5 (sur 7 notes)
Résumé :
40 % des oeuvres du Metropolitan Museum de New York sont des faux. C'est du moins l'opinion de son ancien directeur, Thomas Hoving. Après enquête, on se demande s'il n'est pas en-deçà de la vérité. Huit scandales mettant en scène de tristement célèbres faussaires sont racontés ici, pour lutter contre deux idées : non, il n'existe pas de "génie" du faux (sauf ceux qu'on n'a pas attrapés) ; oui, il y en a partout, et ils sont très difficilement détectables...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Mimimelie
  23 décembre 2018
«Camille Corot a peint trois mille tableaux, dont cinq mille sont aux États-Unis !»
La boutade est fameuse dans le milieu de l'art dès qu'il s'agit d'évoquer les faux. de sa plume mordante et espiègle, Harry Bellet nous régale avec quelques-unes des plus croustillantes histoires de faussaires.
Du sculpteur grec antique Pasitélès qui vendait aux Romains des statues quatre fois centenaires qu'il avait réalisées la veille, jusqu'au peintre allemand Wolfgang Beltracchi qui a défrayé la chronique en 2010 pour avoir écoulé des tableaux supposés de grands maîtres pendant trois décennies, l'auteur s'amuse de ces arnaques comme autant de pieds de nez aux indécences du marché de l'art. Jubilatoire.
(Beaux-Arts Janvier 2019)
Commenter  J’apprécie          120
Dossier-de-l-Art
  28 juin 2019
Les faussaires ont toujours été une source de fascination. Il y a ceux qui espèrent les démasquer ; ceux qui sont résolus (en secret) à profiter de leur génie ; et ceux enfin qui, à travers leurs agissements, ont l'ambition de comprendre les structures du marché de l'art, l'organisation des institutions patrimoniales et surtout les ressorts profonds du désir de possession de l'oeuvre. Harry Bellet fait sans conteste partie du dernier groupe : son ouvrage se présente à la fois comme une histoire des faux en Europe, mais aussi comme une analyse des étapes de leur création dans des contextes et des pays différents. Les deux premiers chapitres récapitulent l'évolution de la notion d'authenticité au cours du temps ; ils montrent bien qu'à la Renaissance, la réplique ou l'invention parfaite d'un faux « moderne » était le gage de la dextérité et de la perfection. Michel-Ange lui-même imagina des Antiques qui trompèrent les collectionneurs les plus aguerris : il en retira gloire et admiration de tous, notamment de son biographe Vasari. Ses imitations étaient du reste si parfaites qu'aujourd'hui plusieurs historiens de l'art s'interrogent sur la paternité du célèbre Laocoon, suspect d'être un bricolage du XVIe siècle dû au sculpteur de la Piéta de Saint-Pierre-de-Rome... Les chapitres suivants sont des études de cas, écrites avec beaucoup de verve et d'humour. On y retrouve la fausse tiare de Saïtapharnès, qui gît encore dans les réserves du Louvre, les Vermeer d'Han van Meegeren, qui trompèrent Göring et qui font un peu rire aujourd'hui, le faune si « original » de Gauguin, dont la bizarrerie s'explique parfaitement, puisqu'il fut inventé de toutes pièces un siècle après la mort de l'artiste... Il est dommage qu'aucune illustration ne vienne étayer le texte ; mais ce dernier se suffit néanmoins parfaitement à lui-même grâce aux habiles descriptions de l'auteur.
Par Christine Gouzi, critique parue dans L'Objet d'Art 552, janvier 2019
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
MonCharivariLitteraire
  26 mars 2019


Un nouvel très bon opus pour Harry Bellet.
J'ai été heureuse de retrouver son style plein d'humour et d'ironie. Dans ce livre ils s'intéresse aux faussaires, à ceux qui se sont fait prendre bien sur mais que l'histoire a reconnu comme les plus talentueux. Certains sont célèbres, d'autres moins mais tous méritent d'être étudiés. le livre se termine d'ailleurs par un petit guide destiné aux faussaires. ce livre fait aussi craindre le marché de l'art si facilement manipulé. le constat est édifiant.
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (1)
Lexpress   08 octobre 2018
De l'escroc à la Rolls Fernand Legros, qui entretenait une armée de faussaires, au génie allemand Beltracchi, dont certaines toiles ornent apparemment encore quelques grands musées européens, tous les portraits joyeusement troussés par Harry Bellet sont un régal.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
MonCharivariLitteraireMonCharivariLitteraire   26 mars 2019
faire preuve d'un minimum de créativité: créer comme le fit Beltracci, un nouveau tableau d'un maitre est plus sur que d'en réaliser un composite à partir de motifs préexistants, ce qui fut fatal aux faux Basquiat de 1994.
Commenter  J’apprécie          10
MonCharivariLitteraireMonCharivariLitteraire   26 mars 2019
les historiens d'art ne sont pas si inutiles, après tout. S'ils n'existaient pas, qui pourrait expliquer, lorsque nous sommes morts, que nos mauvais tableaux sont des faux.
Commenter  J’apprécie          10
MonCharivariLitteraireMonCharivariLitteraire   26 mars 2019
que les malfrats légitimement choqués par de telles pratiques contraires aux usages du métier se rassurent, la proportion d'oeuvre authentique était très mince.
Commenter  J’apprécie          10
MonCharivariLitteraireMonCharivariLitteraire   26 mars 2019
C'était le refrain de Legros, qui le répéta tout au long de ses douze années de procédure: "je ne vends pas de faux tableaux, je vend de vrais certificats!".
Commenter  J’apprécie          10
MonCharivariLitteraireMonCharivariLitteraire   26 mars 2019
adepte de la cuisson lente, il ne dépasse pas 50 degrés pour les vieillir artificiellement: il appelle cela "la pizza Bruegel".
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Harry Bellet (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Harry Bellet
Sylvie Steinberg nous parle de la sexualité pour la revue "Au fait : Huit regards sur le Sexe" de Xavier Delacroix.
Sylvie Steinberg est une historienne. Elle est directrice de recherches à l'EHESS et a dirigé le volume collectif "Une histoire des sexualités" (PUF, 2018).
"Huit Regards sur le Sexe" avec la participation de Sylvie Steinberg, Philippe Combessie, Nathalie Bajos, Harry Bellet, Laurie Laufer, Brigitte Lahaie, Jean-Marc Souvira, Anne Tomiche, Pierre Zoberman et Agnès Giard, disponible aux Editions Cent Mille Milliards.
Photos de Alain Mandel.
Retrouvez l'intégralité des livres édités sur notre site: https://centmillemilliards.com/wp/
+ Lire la suite
autres livres classés : faussairesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Prénoms de grands peintres : trouvez leurs noms ! (3)

Je suis né à Paris en 1848. Chef de file de l'Ecole de Pont-Aven, inspirateur du mouvement nabi, j'ai vécu de nombreuses années en Polynésie où je suis décédé en 1903. Je suis Paul...

Gauguin
Cézanne
Signac

12 questions
633 lecteurs ont répondu
Thèmes : peinture , peintre , art , Peintres paysagistes , Peintres français , peinture moderne , peinture espagnole , Impressionnistes , culture générale , peinture belge , peinture romantique , peinture américaineCréer un quiz sur ce livre