AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2367601453
Éditeur : Erick Bonnier (12/07/2018)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Mauvaise nouvelle pour nous les femmes : les meilleures coaches en développement personnel sont toutes mortes !
Mais, bonne nouvelle, elles sont encore là pour nous inspirer...
Qui a réussi à séduire l'Ogre de l'Europe ? Joséphine de Beauharnais. Qui a réussi à devenir le « Victor Hugo » féminin alors qu'elle était une mère célibataire et pauvre au XIVe siècle ? Christine de Pisan. Qui, bien avant Yves Saint-Laurent, a eu la bonne idée de porter le c... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
verobleue
  25 octobre 2018
Quel chouette bouquin j'ai lu grace à Masse Critique et aux Éditions Erick Bonnier, je les en remercie.
Edith de Belleville en est l'auteur. Belleville n'est pas son véritable nom mais celui du quartier de Paris où elle est née. Elle est guide-conférencière et possède un site internet (https://www.edithdebelleville.com/) où elle propose de faire découvrir Paris, sous différents thèmes.
Dans son livre " Belles et Rebelles", Edith de Belleville nous fait découvrir avec chaque fois, une touche personnelle, des femmes talentueuses au destin incroyable. Mais elle raconte également leurs mondes, leurs passions, leurs amours.
Ce livre est un vrai plaisir à lire, l'auteur aime partager son savoir et le fait d'une façon talentueuse et pleine d'humour. Je trouve également que sa couverture est attrayante.
Un petit plus pour Christine de Pisan, une parfaite inconnue pour moi. L'auteur la surnomme la wonderwomen médiévale !
A découvrir !
Commenter  J’apprécie          122
red_inblue
  04 novembre 2018
Une agréable surprise et éducative en prime.
Je n'aurais jamais pensé que ce premier roman d'une auteure française me plaise autant. Je l'ai choisi dans la Masse critique surtout pour sa couverture flashy et fun (les chaussures à talons rouges avec la Tour Eiffel en fond).
........
Voici le portrait de 5 femmes françaises venues tout droit de l'Histoire. Celle de notre cher pays.
Sur les 5, j'en connais 2 car en cours d'histoire on en a parlé. Vaguement en fait. Car voyez-vous, l'histoire a été majoritairement écrite par des hommes. Les masculins.
Et les femmes? Bon, il y a Jeanne d'Arc, Marie de Médicis, Marie-Antoinette, la reine Margot. Bien sûr, de grandes femmes qui ont changé le monde.
Et il y a Christine de Pisan, Joséphine de Beauharnais, George Sand, Madame de Montespan et Sarah Bernhardt.
Ces cinq femmes vont être disséquées et décortiquées par l'auteure. Avec beaucoup d'humour et de finesse. Un genre de biographie que j'aurais aimé avoir dans mes cours d'école en fait :)
Elles ont toutes un point commun: Belles ET rebelles.
Je les adore toutes. Elles ont chacune une personnalité qu'elles assument haut et fort. Des guerrières qui traversent les aléas de leur vie.
Ce sont des femmes fortes et NON soumises aux hommes. Ce sont elles qui ont ouvert la porte au féminisme.
.......
Mes amies les femmes, vous devriez lire ce petit recueil, il est éducatif , bien écrit avec une plume humoristique mais aussi autobiographique (car l'auteure a mis ses expériences personnelles en regard de ce qu'elle a appris de ces guerrières).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          62
Poniel
  03 novembre 2018
Avant tout, merci à Babelio et à l'éditeur pour cet exemplaire.
Je voulais terminer le livre avant de faire ma critique, mais rien à faire, je bloque totalement sur cette lecture.
Je pense que le problème, c'est que l'autrice a écrit son livre en s'adressant aux personnes qui n'ont pas forcément l'habitude de lire des biographies, et qui plus est, des biographies historiques. Or, c'est un peu mon dada, surtout ces derniers temps.
Donc pour moi, le style un peu "léger" avec toutes les comparaisons à des situations ou des personnes actuelles, ça a plutôt tendance à m'énerver et à me rebuter qu'à m'amuser.
Du coup, je n'avance pas, car je n'ai pas envie de me replonger dans ma lecture.
Mais franchement, je comprends l'angle choisit par l'autrice, et je dis "pourquoi pas ?". Après tout cela change et pourra convaincre des lecteurs pas forcément habitués à ce style. Mais pour moi ça ne passe pas, désolée.
Si on ajoute à cela que la description était un peu trompeuse, et que je m'attendais à ce que le livre soit davantage tourné vers le conseil et le développement personnel, pour justement changer un peu de style de lecture... et bien c'est raté. Je ne m'attendais pas à tomber sur des biographies de personnages de l'Histoire que l'on interprète et compare à nos difficultés actuelles.
J'ai horreur de ne pas terminer un livre, mais cela fait un mois que j'arrête et je reprends, et j'arrête et je reprends de nouveau, etc, etc. A voir si dans quelques temps j'arrive à me replonger dedans.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
verobleueverobleue   25 octobre 2018
Quand on ne va pas bien il faut surtout se faire plaisir. Etre bienveillant avec soi-même. Prendre un bain chaud, manger du chocolat (pas toute la tablette quand même). Aller au musée aussi c'est efficace. S'entourer de beauté c''est très important. L'esthétique comme gymnastique. Finalement notre premier ennemi, c'est nous-mêmes. Par manque de confiance en soi, on se limite.
Commenter  J’apprécie          100
verobleueverobleue   11 octobre 2018
Le livre est votre meilleur ami. Il ne vous décevra jamais. Il ne veut que votre bien, il vous tirera vers le haut, et vous remontera le moral où que vous soyez.
Commenter  J’apprécie          120
verobleueverobleue   25 octobre 2018
La robe empêche à la femme d'avoir la moindre liberté de mouvement. Plus la robe est compliquée, mieux c'est, car la femme sera engoncée et étouffée dans sa prison de tissu. Elle n'aura pas l'idée saugrenue d'aller dans la rue seule et à pied. Comment courir quand votre robe vous entrave et vous empêche de faire des grands pas? Et les chaussures? Essayez de parcourir un kilomètre avec des chaussures dont les fines semelles ne supportent ni la pluie, ni la boue, ni les longues marches dans des rues qui ne sont pas toutes pourvues de trottoir. Georges Sand écrit qu'au bout de cinq jours elle devait changer ses escarpins tellement ils étaient fragiles. La robe a donc une fonction sociale. C'est un instrument de coercition pour la femme. Et c'est très bien comme ça. La femme est une petite chose précieuse qui se regarde et qui se désire. C'est un objet de luxe.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : féminismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
815 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre