AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070358534
Éditeur : Gallimard (11/09/2008)

Note moyenne : 3.53/5 (sur 88 notes)
Résumé :
Qui a assassiné Rijk Krijek et Olof Niels, deux des champions les plus en vue du JP Tour, le circuit professionnel du puzzle de vitesse ? Upton Sutter, le tyran qui règne sur le quarteron d’intellectuels de la Société de puzzlologie ? On dit que Sutter, habituellement occupé à disserter sur le découpage de l’espace dans les puzzles de Margaret Richardson, ne peut se résoudre au succès foudroyant du JP Tour. Nicholas Spillsbury, le jeune demeuré doté d’une mémoire vi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (23) Voir plus Ajouter une critique
Kittiwake
  24 octobre 2013
Par son originalité et sa force de persuasion, Antoine Bello prend d'emblée le lecteur dans les mailles de son filet . On est loin du polar classique, et pourtant tout y est , avec une cohérence infaillible : les meurtres en série, «façon puzzle», pour paraphraser Raoul des Tontons Flingueurs, l'enquêteur qui ici prend les traits du lecteur, et pour comble de singularité, sans dévoiler l'issue, la dernière pièce du puzzle met à contribution ce lecteur, baladé depuis le début, à la recherche de la pièce ultime.
C'est si vraisemblable que j'ai du faire quelques recherches pour faire la part de l'historique et de la fiction. C'est clair, tout est faux. Les premiers championnats officiels de puzzle aux Etats -unis ont vu le jour en 1992, année au cours de laquelle Antoine Bello situe le premier crime qui marquera la chute du monde du puzzle. Par conséquent, tout l'historique proposé sous de multiples formes, articles de journaux, rapports de l'association, essai de sociologie ... rien n'y manque, est un pure fiction.
Le puzzle apparaît comme un prétexte : n'importe thème aurait pu servir d'alibi à l'auteur pour construire une fiction qui nous entraine dans un exposé très malin, mettant en lumière le fonctionnement marchand de notre monde moderne avec récupération immédiate de tout désir émergeant, et propagation et renforcement de la tendance pour en faire une valeur mercantile.
Question sentiments, c'est un peu sec, pas d'histoire d'amour, peu de femmes. C'est un puzzle sans parité.
Belle rencontre, belle réussite qui renouvelle le genre polar et contribue à lui attribuer ses lettres de noblesse

Lien : http://kittylamouette.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          331
Corboland78
  22 août 2014
Antoine Bello, né en 1970 à Boston dans le Massachusetts est un écrivain et entrepreneur français, bénéficiant aussi par sa naissance d'un passeport américain et vivant à New York depuis 2002. Arrière-petit neveu de Marcel Aymé, Antoine Bello publie son premier livre, un recueil de nouvelles intitulé Les Funambules, en 1996. Deux ans plus tard, paraît Eloge de la pièce manquante, un roman policier.
Entre mars et septembre 1995, cinq meurtres endeuillent le circuit professionnel américain de puzzle de vitesse. le rituel était le même, la victime qui avait succombé à une injection massive de penthotal était retrouvée amputée d'un membre, toujours différent. Sur son cadavre, l'assassin avait placé un cliché Polaroïd représentant le membre correspondant d'un autre homme.
Excepté ce résumé introductif pour ainsi dire banal pour un polar, rien ne le sera plus jamais dans ce bouquin extrêmement déroutant d'Antoine Bello. Il s'agit du premier roman de cet écrivain que je lis et je tombe de haut ! On nous le vend comme un polar mais à part l'indication de ces meurtres en début de lecture et la désignation du coupable et de son mobile dans le dernier chapitre, il n'y a pas d'enquête proprement dite, ni même de personnage central (policier ou autre) tentant d'en démêler les fils.
Tout le roman ou presque est constitué d'extraits de presse, de transcriptions d'interviews, de rapports, de documents de toutes sortes sur les origines du puzzle, la technique du jeu et son développement en compétitions. Tout est pure invention de l'auteur doté d'une imagination savante hors du commun, mais on jurerait que c'est du vrai, au point que longtemps j'ai pensé que cet ouvrage aurait plus eu sa place dans un Que sais-je ? que dans La Noire de Gallimard ! Certains passages m'ont ennuyé mais d'autres m'ont emballé comme ces transcriptions de commentaires radio d'une compétition de puzzle aussi vivants que s'il s'agissait d'un match de football acharné.
La forme originale du roman ne s'arrête pas là puisque son plan est basé sur un puzzle de quarante-huit pièces, ici des chapitres, présentés sans ordre chronologique. Antoine Bello manie l'humour au second degré, si ce n'est plus, pratique la mise en abyme (voir le superbe chapitre vingt-huit), utilise la métaphore « le joueur et le détective avancent à pas comptés, assemblent peu à peu toutes les pièces d'un tableau dont le motif général leur échappe jusqu'au bout », bref, donne le tournis au lecteur.
Un roman qui m'a stupéfié par sa forme, tant il s'éloigne du polar tel qu'on l'entend, au point que désarçonné j'ai failli l'abandonner. Au final, je n'irai pas jusqu'à dire que je suis conquis mais il m'a assez intrigué pour j'aille jusqu'au bout. Indubitablement intéressant en tout cas, presque une expérience de lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Biname
  13 mai 2012
Un roman à féliciter pour sa prouesse technique: c'est bien un livre puzzle. Nous sommes très très loin d'un roman policier classique et de ses caractéristiques.
Au-delà de sa présentation atypique, il faut avoir un intérêt tout particulier pour le sujet: le puzzle. le roman policier est complètement effacé pour faire place à un roman qui laisse place à tous les genres littéraires: essai, interview, biographie, compte rendu de réunions, journal, ouvrage sociologique ou historique, roman,...
Une construction qui peut réellement troubler. Vous passez d'un style à l'autre et j'ai totalement oublié que je devais chercher un tueur.
J'ai été un peu noyée au début du roman par le nombre important de personnages mais la sensation s'est vite effacée devant ce monde fascinant. Je ne pouvais pas me douter que le jeu que je pratique de temps en temps était si riche de particularités.
Un roman que j'ai dévoré mais qui pourrait dérouter des personnes préférant des schémas plus classiques.
Commenter  J’apprécie          90
Charybde7
  26 avril 2013
1995 - Etats-Unis. le puzzle de vitesse, sport qui existe depuis des lustres, ayant connu son heure de gloire en pleine crise de 29, est devenu immensément populaire depuis la création d'un circuit professionnel et de compétitions internationales, retransmises sur les chaines de télévision aux heures de grande écoute.
«Entre mars et septembre de l'année 1995, cinq meurtres vinrent endeuiller le circuit professionnel américain de puzzle de vitesse. le modus operandi était toujours le même : la victime, qui avait succombé à une injection massive de penthotal, était retrouvée amputée d'un membre, toujours différent. Sur son cadavre, l'assassin avait placé un morceau de cliché Polaroïd représentant le membre correspondant d'un autre homme.»
Dès l'incipit, l'énigme est posée. le livre va maintenant se dérouler à la manière du "mystery puzzle", un genre de Cluedo puzzlique liant une intrigue policière et un puzzle qui permet de trouver la solution de l'intrigue, un genre de puzzle qu'on va rencontrer plus loin dans le livre.
Pendant 48 chapitres - les pièces du puzzle - Antoine Bello nous livre sous des formes très diverses (extraits de thèse, interviews, courriers, comptes-rendus de réunion, etc.) des morceaux de la solution de l'énigme, morceaux difficiles à assembler mais néanmoins palpitants tellement ces fragments et le monde qui gravite autour de ce qui est décrit comme "l'idéal puzzlique" semblent une illustration comique et désabusée des sociétés humaines, de leurs activités collectives, de leurs courants de pensées et du fonctionnement souvent risible ou grotesque de nos institutions, et tellement le fond et la forme de ce roman se mélangent comme les pièces du puzzle, laissant le lecteur fasciné et incertain quant à la forme finale que va prendre cette composition une fois achevée.
Si la fin ne nous donnait pas la clé de l'énigme, « Eloge de la pièce manquante » pourrait s'intituler le livre qui rend fou, une lecture au final prenante et drôle.
« L'avenir du puzzle appartient aux passionnés, indépendamment de leur culture, de leur race ou de leur religion et j'en arrive à mon deuxième motif de contentement, à ces trois nationalités représentées au sein du palmarès : France, Etats-Unis et Japon. La France d'abord, fer de lance de cette vieille Europe ou notre discipline prend ses racines, patrie des Dumarais, Léonceau, Jacquemard, pays de contradictions, qui, le premier, abolit les privilèges mais vend encore aujourd'hui des puzzles à 500 francs la pièce. le Japon, ensuite, terre des samouraïs, qui a intégré les valeurs du confucianisme jusqu'à proclamer la supériorité du puzzle-collectivité sur les pièces-individus qui le composent. Notre pays, enfin, qui démontre une fois de plus sa capacité à vaincre dès lors qu'une place dans le Guinness des records est en jeu. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
sasmira44
  26 septembre 2011
---- Abandon -------
Une amie m'a fait découvrir Antoine Bello : elle me prête 3 romans "Eloge de la pièce manquante", "Les falsificateurs" et "Les éclaireurs".
Je commence par les puzzles... mais je n'accroche pas.
Je tente les 2 autres.... et là je ne décroche plus ! Captivée par l'histoire je n'écoute plus les informations de la même façon, regarde les gens dans le tram en me disant ces personnes sont peut être de l'organisation secrète internationale... Bref j'aime ces 2 romans !
J'essaye alors de reprendre "Eloge de la pièce manquante"... Mais non je ne suis pas motivée. Et comme mon amie me redemande ses livres pour les faire découvrir a une autre personne ' j'abandonne.
Commenter  J’apprécie          60
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Corboland78Corboland78   22 août 2014
Le livre se compose de quarante-huit pièces numérotées et indépendantes, qui toutes traitent à leur manière du thème de la pièce manquante. Certaines occupent deux lignes, la plus longue près de trente pages, toutes contribuent également à l’efficacité de l’ensemble. Tous les genres littéraires sont représentés : essais, nouvelles, chroniques, lettres, bribes de roman, journal. Deux pièces se répondent ou renvoient à une troisième que le lecteur découvre bien plus tard ; des personnages disparaissent soudainement puis resurgissent aussi soudainement deux cents pages plus loin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
aaahhhaaahhh   08 avril 2012
Entre mars et septembre de l’année 1995, cinq meurtres vinrent endeuiller le circuit professionnel américain de puzzle de vitesse. Le modus operandi était toujours le même : la victime, qui avait succombé à une injection massive de penthotal, était retrouvée amputée d’un membre, toujours différent. Sur son cadavre, l’assassin avait placé un morceau de cliché Polaroïd représentant le membre correspondant d’un autre homme...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
BinameBiname   12 mai 2012
Le livre se compose de quarante-huit pièces numérotées et indépendantes, qui toutes traitent à leur manière du thème de la pièce manquante. Certaines occupent deux lignes, la plus longue près de trente pages, toutes contribuent également à l'efficacité de l'ensemble. Tous les genres littéraires sont représentés: essais, nouvelles, chroniques, lettres, bribes de romans, journal.
Commenter  J’apprécie          20
ZalvecZalvec   03 juillet 2015
Les idéalistes postulent aussi que la vie est un puzzle.
Selon eux, l'histoire de tout homme peut s'écrire comme l'imbrication et l'assemblage d'une foule de péripéties insignifiantes.
Commenter  J’apprécie          20
totototo   08 janvier 2016
Que les Bantamolés ont à la fois tort et raison quand ils déclarent que la vérité réside dans la dernière pièce, car la dernière pièce ne manque pas, elle vient par définition juste avant celle qui manque.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Antoine Bello (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Antoine Bello
Une revue de la trilogie d'Antoine Bello (Les Falsificateurs, les Eclaireurs et les Producteurs).
autres livres classés : puzzleVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Découvrez Antoine Bello

Le détective Achille Dunot souffre d’une étrange forme d’amnésie. Depuis un récent accident, sa mémoire ne forme plus de nouveaux souvenirs, si bien qu’il se réveille chaque matin en ayant tout oublié des événements de la veille.

La résurrection d'Emilie Brontë
La disparition d'Emilie Brunet

10 questions
18 lecteurs ont répondu
Thème : Antoine BelloCréer un quiz sur ce livre
. .