AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782221098097
198 pages
Robert Laffont (01/04/2003)
2.4/5   5 notes
Résumé :

" Moi, je sais très bien ce que je ferai quand j'arriverai au ciel et que je verrai le Bon Dieu. Je me planterai devant lui et je lui flanquerai une bonne gifle. Ensuite, je m'en irai prendre ma place dans les nuages, bien sagement, bien fièrement, sans rien dire, sans même me retourner pour voir la tête qu'il fera.

S'il vient me voir et me demande pourquoi je l'ai giflé, je lui répondrai :

premièrement, vous savez très bien... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Verdorie
  29 janvier 2014
D'origine sénégalaise, Diarra Dop, bientôt 14 ans, vit depuis trois ans à Atlanta avec son père diplomate musulman, sa mère chrétienne pratiquante et ses deux petits frères.
Diarra est fâchée avec le Bon Dieu et dans son journal, elle écrit tout le "bien" qu'elle pense de lui : "Moi, je sais très bien ce que je ferai quand j'arriverai au ciel et que je verrai le Bon Dieu. Je me planterai devant lui et je lui flanquerai une bonne gifle [...], je lui répondrai : [...] on ne peut pas créer un monde aussi mal fait et espérer ensuite que les gens viennent vous remercier".
Son journal raconte aussi sa nostalgie pour le Sénégal, le "tâtonnement" d'une adolescente qui, tiraillée entre deux religions, essaie de trouver sa propre voie...
Et enfin et surtout, Diarra observe avec un regard d'une simplicité sincère mais critique cette société américaine de Bush junior et "nous" confie son analyse réaliste, infiniment ironique et giflante.
(Livre lu en 2003)
Commenter  J’apprécie          592

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
VerdorieVerdorie   29 janvier 2014
Le nouveau président [Bush jr] a eu une idée qui n'est pas de lui. Pour que l'économie ne ralentisse pas, il faut que les gens consomment des choses. Donc il faut qu'ils paient moins d'impôts et que l'état dépense moins d'argent [...] Si l'état arrête de s'occuper des pauvres, il va faire de sérieuses économies. Mais le nouveau président des Etats-Unis est un gentil chrétien qui a beaucoup de coeur.[...] Il tient donc à ce que quelqu'un s'occupe des pauvres dans son pays. C'est la raison pour laquelle il a demandé aux églises de nourrir les nécessiteux, de blanchir les pouilleux et de loger les gueux, pendant que l'état s'en lave les mains.

(Extrait du journal de Diarra Dop, 14 ans)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          302

Videos de Félix de Belloy (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Félix de Belloy
Envie de livre - Félix de Belloy .
autres livres classés : couple mixteVoir plus





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
18435 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre