AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2020984512
Éditeur : Seuil (25/03/2010)

Note moyenne : 4.33/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Sale gueule », « gonzesse », « torgnole » ou « thune »… autant de termes relégués au registre familier, voire grossier, mais qui se trouvaient déjà sous la plume des plus grands auteurs : Montaigne, Racine, Hugo, Zola et bien d’autres avaient un vocabulaire beaucoup moins châtié que ce que l’on imagine.Cet ouvrage, écrit par un spécialiste de la littérature française, retrace donc l’histoire surprenante de nombreuses expressions proscrites…Les « couillons », « lèche... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
blandine5674
  20 juillet 2014
Ce glossaire résume l'origine des mots d'argot, populaires et grossiers. L'auteur a ajouté des extraits de textes De Balzac, Goncourt, Hugo, Molière, Montaigne, Rabelais, Voltaire, Zola, etc.
J'ai été surprise que certains mots existent et ont été écrits depuis si longtemps. On trouve le mot racaille (LOL) en 1347, bouquiner 1624, connard 1425, couille 1542, schlinguer 1868, etc. Détente et rire pour ce petit livre facile à trimbaler (mot écrit par G. Sand en 1836).
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
michel.carlier15michel.carlier15   05 juillet 2013
Tante , n.f.
"Homme qui a des goûts de femmes " ( Vidocq , Les Voleurs , 1836 )
"Pour donner une vague idée du personnage qu'on appelle une tante , il suffira de rapporter ce mot magnifique du directeur d'une maison centrale à feu lord Durham qui visita toutes les prisons pendant son séjour à Paris . Le directeur , après avoir montré toute la prison , désigne du doigt un local en faisant un geste de dégoût : - Je ne mène pas là Votre Seigneurie , dit-il , car c'est là le quartier des tantes . Hao ! fit lord Durham , et qu'est-ce ? - C'est le troisième sexe , milord ."
( H. de Balzac , Splendeurs et misères des courtisanes , 1847 )
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
michel.carlier15michel.carlier15   05 juillet 2013
Racaille , n.f.
Population ou personne méprisable . Dérivé d'un emprunt au verbe latin rasicare , raser .
"Au reste , ceux qui inventent une nouvelle manière de chrétienté n'ont nulle apparence en leur erreur et folie .
Je parle de plusieurs anabaptistes , et principalement de ceux qui appètent être dits spirituels , et telle racaille comme sont les Jésuites et autres sectes ."
( J. Calvin , Institution de la religion chrétienne , 1559 )
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
michel.carlier15michel.carlier15   05 juillet 2013
Torgnole , n.f.
Gifle . Dérivé de l'ancien et du moyen français TORNOIIER , variante de TOURNOYER . Aussi la torgnole est-elle susceptible de faire tourner sur place celui qui la reçoit .

"Gervaise veillait , tâchait d'intervenir , dès qu'elle entendait le père Bijard monter l'escalier . Mais , la plupart du temps , elle attrapait simplement quelque torgnole pour sa part" . ( E. Zola , l'Assommoir , 1977 )
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
blandine5674blandine5674   19 juillet 2014
Bout
sexe masculin.
Ceste pauvrette se lève, et va à lui, qui avait troussé sa chemise et levé fort haut le bras; - Prends-moi la main, je te prie. Elle tâtonnait, et trouva son bout - Hélas, se dit-elle, que vous avez les doigts gros ! (Le moyen de parvenir de Fr Béroalde de Verville 1610).
Commenter  J’apprécie          10
blandine5674blandine5674   19 juillet 2014
Dégueuler,
Vomir. dérivé de gueule.
Il a dégueulé dans les jambes de tout le monde. Il a pissé sur les robes des femmes, sur la tête du conducteur, sur le dos de son maître. C'est une véritable infamie q'un chien pareil. (Correspondance de G. Sand de 1832)
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : vocabulaireVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox