AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782020475334
188 pages
Éditeur : Seuil (21/10/2000)

Note moyenne : /5 (sur 0 notes)
Résumé :
Taoufik Ben Brik, symbole de la lutte pour la liberté d'expression, a encore frappé ! Après ses Une si douce dictature, Chroniques tunisiennes, voilà le récit de sa grève de la faim d'avril 2000, au retentissement médiatique international. Oubliés la langue de bois et le politiquement correct. Le journaliste-écrivain passe en revue humanitaires bien pensants, soutiens intéressés, pouvoir politique, système judiciaire et intellectuels. Sans complaisance pour personne... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   13 avril 2013
Ma mère est de ces femmes qui dépensent sans compter pour s’entendre dire qu’elle est la plus belle d’entre les belles, la plus généreuse, la plus aimée, que sa mort sera pleurée… Semblable à ces califes de Bagdad, elle a besoin de ces poètes errants pour chanter sa beauté flétrie, sa générosité, son courage, l’avenir radieux de ses enfants. C’est son élixir de jouvence. On l’appelle El imbratora, l’impératrice.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   13 avril 2013
N’importe quel flic peut réduire n’importe lequel d’entre nous à la servitude. Il débarque dans le métier, maigrichon, maladroit, guindé, puis peu à peu il se rend compte que l’uniforme donne bien des privilèges. Il se fabrique un double arrière-train, il apprend les manières des notables de villages, le langage ordurier des ventrus. Il épouse une gamine de bonne famille. On le sollicite pour être membre honorifique de l’association des supporters de l’équipe de football locale, être le parrain des nouveau-nés. Il est invité à toutes les fêtes. Ainsi vont les Tunisiens, fascinés par l’uniforme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   13 avril 2013
Elle se sert de petites phrases assassines pour décrire cette machine aveugle, et elle diffuse aux quatre coins du monde ses lettres talmud. Elle sait faire mal rien que par le mot, la parole. Il n’est pas une caméra, une radio qui passe à Tunis sans s’arrêter sur ce visage, cette voix qui sait dire avec des mots simples le vécu de braise des Tunisiens – torture, prise d’otage, filature, pauvreté, corruption.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   13 avril 2013
Les anciens m’ont enseigné que le verbe enceint de songes, de contes, de vécu fait d’heurs et de malheurs, peut fondre le plomb. La divine Schéhérazade n’a-t-elle pas prolongé de mille et une nuits sa vie en meublant les insomnies du Grand Roi Shâhriyâr ?
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   13 avril 2013
En plus, j’ai la phobie des foules, ce serpent à mille têtes qui t’insuffle des sentiments inconnus, dévastateurs, cette rivière en crue qui t’impose son diktat, qui t’entraîne de gré ou de force là où elle se jette. Elle se nourrit toujours de spectacles, de tragédies. Elle a besoin de victoires pour acclamer les vainqueurs du jour. Elle demande toujours plus de sacrifices sur son autel. La foule est de ces femmes qui ne sucent que la bite des conquérants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Video de Taoufik Ben Brik (2) Voir plusAjouter une vidéo

Sonore retour reporters sans frontières
Tunisie / Lors d'une visite de journalistes français et de représentant de Reporters sans Frontière au journaliste tunisien Taoufik BEN BRIK, actuellement en grève de la faim, les autorités tunisiennes ont fait preuve de graves violences à leur encontre.
autres livres classés : biographieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1138 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre