AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782020638876
336 pages
Éditeur : Seuil (09/03/2004)

Note moyenne : 3.65/5 (sur 53 notes)
Résumé :

Des amants tentant de concrétiser par l’usage de gri-gri un amour qui leur échappe, un homme de science contraint de faire appel à la sorcellerie pour se protéger des mauvais sorts, et pour récupérer une partie de son disque dur parti en explosion de pixels, les poisons concoctés par les belles-mères pour tuer l’amour et rendre les fils, ou bien un employé de la compagnie d’électricité qui promet la lumière aux habitant d’un village lointain et en profite po... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
bdelhausse
  24 janvier 2019
De Tahar Ben Jelloun, je n'avais lu que l'Islam expliqué à ma fille. Ici, on le retrouve dans un exercice qui lui convient sans doute mieux, mais qui m'a moins convaincu.
L'amour, les amours... Tahar Ben Jelloun en fait (plus ou moins) le tour en 20 nouvelles réparties en 4 sections. L'idée d'un recueil "thématique" me plaît assez. C'est plus homogène, cohérent, souvent. le risque est alors de tourner un peu en rond en ressassant les mêmes choses, mais le savoir-faire de l'auteur est largement suffisant pour éviter cet écueil, dans ce cas-ci.
Les parties sont: amours sorcières, amours contrariées, trahison et amitié. Il y est beaucoup question de magie, d'envoûtements, d'ensorcèlements, pour capter l'amour, pour le garder, pour s'en débarrasser... mais on sent Tahar Ben Jelloun sceptique et respectueux, tout à la fois, des traditions, de ses racines, de son peuple. Il y ajoute la science, l'humour, la dérision, la distance...
Alors, pourquoi n'ai-je pas été convaincu? Convaincu est bien le mot. Car j'ai pris du plaisir à lire Ben Jelloun. C'est très bien écrit. Trop... et voilà ! J'aurais sans doute aimé quelque chose de plus brut, de plus viscéral. D'ailleurs, cela démarre sur ce mode puis cela se calme. Dans le propos et dans le style.
Mention toute particulière pour quelques textes, sur le terrorisme, sur l'islam, sur l'amitié (le dernier est féministe et très fort). Pantoufles ou Hammam laissent aussi planer un peu de surréalisme, incursion vers Borgès. Je ne regrette pas cette découverte, vu que je n'en attendais rien de spécial.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Realita18
  01 janvier 2019
J'ai d'habitude beaucoup de mal à lire des recueils de nouvelles. Mais là quel plaisir ! A l'instar des contes traditionnels, Tahar Ben Jelloun nous raconte l'intimité d'hommes et de femmes, leurs amours, leurs détresses, leurs peines et leurs trahisons.
A travers ses nouvelles, c'est tout le Maroc qui nous est dévoilé, de ses villes à ses campagnes, de ses milieux aisés à ses milieux pauvres. C'est toute une société, une politique, une Histoire qui nous est narrée. On découvre les us et coutumes des marocains concernant le mariage, les relations amoureuses. J'ai beaucoup aimé les nouvelles où l'on voyait la sorcellerie à l'état pure influencée les relations.
L'auteur emploie un ton cynique et très critique pour exposer son pays d'origine, sa société, son peuple. Il n'épargne personne, il critique, expose tout le monde mais ses textes restent rempli d'espoir. Les grandes envolées philosophiques sont toujours présentes dans ses textes et on a l'impression en refermant ce livre que l'on en est ressorti grandi.
Gros coup de coeur pour trois nouvelles en particulier : "Naïma et Habiba", "Hammam" et "L'enfant trahi".
Lien : http://labullederealita.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
vayhair
  28 juin 2008
'ai beaucoup aimé ce livre de Tahar Ben Jelloun. Il s'agit d'un recueil de 20 nouvelles que l'écrivain marocain a réparties en quatre chapitres : « Amours sorcières », « Amours contrariées », « Trahison » et « Amitié ». À travers ces nouvelles, l'auteur de la nuit sacrée nous montre comment les femmes et les hommes essayent de ne pas tomber dans les pièges du destin, les coups de foudre de l'amour, et d'éviter les mauvaises ondes envoyées par les ennemis. Au contraire de l'occidental qui va consulter son « psy », l'oriental fait plutôt appel au mage, au sorcier pour échapper aux influences du Malin, du Diable dans leurs relations conjugales. Tahar Ben Jelloun excelle dans l'art du conte - tradition orientale - et nous révèle l'intrusion du sort, les contradictions du quotidien. La morale, la règle de vie qui ressort de ces nouvelles, c'est qu'il faut accepter l'improbable de l'existence.
Commenter  J’apprécie          20
ju-s-tine
  28 octobre 2015
J'ai commencé ma lecture à reculons (avant de lire, je me suis même demandé ce qui m'avait poussé à l'acheter..).. et puis.. au final, c'était pas si mal que ça. le fait que ce soit de petites histoires permet de changer assez régulièrement de thèmes et du coup, ça se lis plutôt bien. Je ne le relirais pas une seconde fois, mais c'est une bonne surprise.
Commenter  J’apprécie          00
myriampele
  25 janvier 2012
Vingt histoires de femmes et d'hommes, écrites par la plume toute poétique de Tahar ben Jelloun
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
myriampelemyriampele   25 janvier 2012
Au moment de fermer l'atelier, une femme voilée de la tête aux pieds s'est présentée. J'avoue que je n'apprécie pas beaucoup ce genre de déguisement sous prétexte que nous sommes des musulmanes. Ce cache-femme noir n'appartient pas à nos traditions.Je me demande d'où ça vient. On m'a dit que ce sont des femmes d'intégristes qui sont passés par le Pakistan ou le Yémen.
Elle me dit en arabe classique:
"Je viens chercher ma robe."
Je lui ai répondu que je ne me souvenais pas avoir eu sa commande ni ses mesures. Elle s'est étonnée puis a ajouté:
" Souvenez-vous, une robe blanche en soie avec des papillons rares tissés sur le côté par des petites mains..."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui   10 juillet 2012
J’ai besoin de poésie, cette magie qui brûle la pesanteur des mots, qui éveille les émotions et leur donne des couleurs nouvelles.
Commenter  J’apprécie          110
VanitateVanitate   02 mars 2018
Dans notre bonne société, on se laisse de plus en plus aller à la médisance. C’est facile de masquer ainsi ses propres incompétences. Les gens s’ennuient et passent le temps à juger les autres, dressant des potences et répandant des rumeurs.
Commenter  J’apprécie          30
Realita18Realita18   01 janvier 2019
La dépression ça arrive, ça ne prévient pas, c'est comme la passion, c'est comme une maison qui s'écroule sur vous et vous ne bougez pas, vous n'essayez pas de vous dégager, de repousser les grosses pierres qui vous font mal, de sortir la tête de dessous les décombres pour respirer et vous sauver.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   09 juin 2012
L’amour est si rare que, lorsqu’il nous atteint, il ne faut pas s’économiser, il faut s’y donner corps et âme.
Commenter  J’apprécie          70

Videos de Tahar Ben Jelloun (43) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tahar Ben Jelloun
Tahar Ben Jelloun nous explique la genèse de son nouveau livre, un conte philosophique pour expliquer les grands concepts de la philosophie aux collégiens, avec l'environnement pour fil conducteur.
autres livres classés : littérature marocaineVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Tahar Ben Jelloun

De quelle nationalité est Tahar Ben Jelloun?

Tunisienne
Marocaine
Algérienne
Egyptienne

10 questions
110 lecteurs ont répondu
Thème : Tahar Ben JellounCréer un quiz sur ce livre