AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Iboo


Iboo
  02 avril 2016
"Ô hommes du crépuscule ! Je sens que ma pensée se cherche et divague." déclare le premier conteur de la vie d'Ahmed.
Et bien voilà ! C'est bien ce qu'il me semblait... il divague.
Je ne comprends absolument rien à ses envolées, ses métaphores, son délire. Pendant que sa pensée se cherche, moi, je me perds.

Au tiers du livre, un autre conteur prend la place du premier et la narration devient un peu plus claire. Un peu plus claire mais guère plus intéressante. De situations répétitives en redondantes jérémiades existentialistes... on tourne en rond. Avec, malgré tout, quelques percées pour se recentrer sur l'histoire en elle-même afin de ne pas nous perdre totalement en dépit de toutes les invraisemblances dont elle est truffée.

Et les choses ne s'arrangent pas quand, au deuxième tiers, trois ou quatre autres conteurs entrent en scène, chacun y allant de sa version de l'affaire.
On se croirait sur une place de marché où des commères, se donnant des airs de philosophes, surenchérissent à grands renforts de sensationnel, de nébuleux, et de sordide.

J'avais envie de lire une histoire, envie d'être étonnée, de voyager, et je suis restée assise sur le bord du chemin à tenter de rester attentive à la démonstration logorrhéique d'un auteur que je ne connaissais pas et dont j'espérais beaucoup.

Au bénéfice du doute, je lui accorde néanmoins deux étoiles car il se peut que, agacée par l'ensemble, je sois passée à côté de ce roman.
Il me reste à lire "La nuit sacrée" mais je vais attendre un peu... juste le temps qu'il faut pour que ma déception s'estompe.
Commenter  J’apprécie          383



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (23)voir plus