AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782020126434
297 pages
Éditeur : Seuil (03/01/1991)
3.43/5   82 notes
Résumé :

Les Yeux baissés. Dans l'âpre dénuement d'un village berbère du Sud marocain, une petite fille - la narratrice - s'affronte à sa tante, incarnation du mal, découvre la cruauté, rêve à son père parti travailler en France et porte en elle un indicible secret, laissé par l'arrière-grand-père : celui du trésor enfoui clans la montagne et qu'elle seule, au nom du village, pourra découvr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
TiboLexie
  22 juillet 2020
Les yeux baissés ? Pour quelle raison et pour combien de temps ? Ce geste symbolique qui est une marque de respect et même de soumission envers l'autorité incarnée, devient une subtile agression interne.
Alors, la petite Fathma va apprendre à lever la tête, à avoir les yeux ouverts pour se découvrir et affronter certaines réalités familiales et locales.
Quand elle rejoindra son père en France, cette quête épousera d'autres réalités. Cela tombe bien car ici, dans la ville de la Seine, avoir les yeux baissés est une marque d'insolence.
Récit d'émancipation et d'apprentissage d'une jeune fille qui depuis son sud-marocain natal ne veut plus subir et s'octroie le droit d'imaginer un autre avenir et que celui vers lequel elle est destinée.
Commenter  J’apprécie          230
Boyjoness
  05 mai 2015
Tahar Ben Jelloun, dans ce roman comme dans d'autres d'ailleurs, donne une fausse image sur la religion musulmane; un non-musulman va croire en lisant l'histoire de la jeune bergère que c'est ça l'islam: Haj Brahim épouse deux soeurs selon les lois islamiques; le vieux se rappelle qu'il a couché pendant sa jeunesse avec sa patronne chrétienne et a le remord de ne pas la convertir à l'Islam....
Par ailleurs, Tahar met en exergue l'écart qui existe entre l'Islam et la pratique de l'Islam en décrivant les pratiques traditionnelles marocaines héritées de génération en génération, ce sont les maladies de la société: Haj ami du père de la narratrice était pédophile - La narratrice avait du mal à jeûner le Ramadan... c'est une façon de dénoncer un faux musulman pratiquant aux autres et ça risque de renforcer leurs fausses représentations sur l'Islam.
Commenter  J’apprécie          70
Elise_lb
  01 juillet 2018
J'ai beaucoup aimé ce roman qui s'attache à retranscrire le ressenti d'un enfant dans sa situation d'immigré.
Une fillette et ses parents quittent leur village marocain, ravagé par la sécheresse et la pauvreté, et s'installent en banlieue parisienne. Tout leur quotidien est chamboulé, mais ce n'est pas pour déplaire à cette petite fille : apprendre à lire est une révolution pour elle qui passait autrefois ses journées à garder des chèvre.
Tout au long du récit, elle sera tiraillée entre sa propre volonté d'évoluer et le désir de ses parents de retrouver leurs terres d'origine, dont elle ne garde que de mauvais souvenirs. Elle ne veut pas y retourner, mais elle découvrira que son destin est lié à son village par une étrange malédiction.
Commenter  J’apprécie          50
Arthur409
  13 décembre 2016
Sur la forme, c'est vrai que ce n'est pas un livre facile à lire, car on passe sans transition de la réalité au rêve et inversement... La même histoire, la mort du petit frère, est racontée plusieurs fois, de manière différente.
Mais ce roman traduit bien la difficulté de passer d'une culture à une autre : la narratrice est attirée et fascinée par la vie à l'européenne, mais ses racines restent dans son pays malgré tout.
Commenter  J’apprécie          40
sylvie2
  31 juillet 2013
Elle est llà, coincée entre deux cultures, à la recherche d'elle-même, à la recherche de l'amour, à la recherche de ses racines.

J'aime la plupart des livres de Tahar Ben Jelloun, mais celui-ci n'est peut-être pas mon préféré. Un peu trop mélangé sans doute...
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
naj_beenaj_bee   14 juillet 2013
Je viens de l'achever aujourd'hui,franchement je m'attendais à un style beaucoup plus fluide,agile,plus acceptable,vu la réputation de monsieur tahar benjelloun,j'etais en quelque sorte frustrée. tout le roman manque de coherence,il sautille de la realité au rêve sans nous envoûter,le style est un peu enfantin,les histoires ne sont pas soigneusement relatées et consignées. mais c'est quand même une bonne initiative pour déceler les états d'esprit marocains,l'insalubrité et les diffucultés que confrontent les gens des villages marocains. la seule chose que je peux confirmer,dans tout ce qu'il a raconté c'est l'histoire de déracinement:la fille se trouve face à des sacrilèges,un monde si different du sien. et j'avais bien aimé une phrase qu'il avait dit: Paris est une ville où même les grands se perdent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
doupdoup   30 juin 2011
Tes yeux seront le lieu où chaque nuit que tu auras traversée laissera un morceau de tes rêves...
Commenter  J’apprécie          50
sylvie2sylvie2   31 juillet 2013
Mais le temps, dès qu'il rentre dans cet appartement, devient lourd et gluant.
Commenter  J’apprécie          40
TiboLexieTiboLexie   08 juin 2020
Sache que pour certains il est des vertus sans lesquelles la vie n'a pas de sens, pas de dignité.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Tahar Ben Jelloun (43) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tahar Ben Jelloun
Avec Arthur H, Rim Battal, Seyhmus Dagtekin, Maud Joiret, Sophie Loizeau, Guillaume Marie, Emmanuel Moses, Anne Mulpas, Suzanne Rault-Balet, Milène Tournier, Pierre Vinclair & les musiciens Mathias Bourre (piano) et Gaël Ascal (contrebasse) Soirée présentée par Jean-Yves Reuzeau & Alexandre Bord
Cette anthologie reflète la vitalité impressionnante de la poésie francophone contemporaine. Quatre générations partagent des textes pour la plupart inédits. La plus jeune a 17 ans, les plus âgés sont nonagénaires. Ils sont ainsi 94 à croiser leurs poèmes sur la thématique du désir, un mot aussi simple que subversif.

ADONIS – ARTHURH – Olivier Barbarant – Linda MARIA BAROS Joël BASTARD – Rim BATTAL – Claude BEAUSOLEIL – Tahar BEN JELLOUN – Zoé BESMOND DESENNEVILLE – Zéno BIANU – Carole BIJOU – Alexandre BONNET-TERRILE – Alain BORER – Katia BOUCHOUEVA – Julien BOUTREUX – Nicole BROSSARD – Tom BURON – Tristan Cabral – CALI – Rémi Checchetto – William CLIFF – François de CORNIÈRE – Cécile COULON – Charlélie COUTURE – Laetitia CUVELIER – Seyhmus DAGTEKIN – Jacques DARRAS – Michel DEGUY – Chloé DELAUME – René Depestre – Thomas DESLOGIS – Ariane DREYFUS – Renaud EGO – Michèle FINCK – Brigitte FONTAINE – Albane GELLÉ – Guy GOFFETTE – Cécile GUIVARCH – Cécile A. HOLDBAN – Philippe JAFFEUX – Maud JOIRET – Charles JULIET – Vénus KHOURY-GHATA – Anise KOLTZ – Petr KrÁL – Abdellatif LAÂBI – Hélène LANSCOTTE – Jean LEBOËL – Yvon LE MEN – Perrine LEQUERREC – Jérôme LEROY – Hervé LETELLIER – Sophie LOIZEAU – Lisette LOMBé – Mathias MALZIEU – Guillaume MARIE – Sophie MARTIN – Jean-Yves MASSON – Edouard J.MAUNICK –
+ Lire la suite
autres livres classés : marocVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Tahar Ben Jelloun

De quelle nationalité est Tahar Ben Jelloun?

Tunisienne
Marocaine
Algérienne
Egyptienne

10 questions
115 lecteurs ont répondu
Thème : Tahar Ben JellounCréer un quiz sur ce livre