AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782733882559
Éditeur : Auzou Editions (27/08/2020)

Note moyenne : 3.6/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Solal fait le mur pour rejoindre Adèle dans une soirée.
Lionel, SDF, vole un couple pour avoir de quoi survivre.
Alessandro, petit dealer de quartier, se rend à une fête et jette son dévolu sur une jeune fille.
Arno part à la recherche d’un de ses anciens associés qui arnaque son patron.

Les destins de ces personnages vont se croiser, révélant peu à peu les liens improbables qui les unissent et les motivations qui les animent… Et ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Mamzellegazelle
  13 juillet 2020
*** Quand tout bascule en une nuit***

Merci aux Editions Auzou pour l'envoi de ce roman (Epreuves non corrigées) après une sélection Masse Critique Mai/juin.

Il va être difficile de faire cette critique sans révéler quoi que ce soit de l'histoire, parce que chaque chapitre, chaque page relatifs aux personnages sont très importants, et c'est ce qui fait le charme de cet excellent roman, qu'on ne peut pas lâcher.
Cette histoire est complètement tordue, elle file à cent à l'heure, tellement tordue qu'elle pourrait arriver à n'importe qui d'entre nous ...
Un huit-clos de quatre personnages qui ne se connaissent pas, qui ne se sont jamais rencontrés auparavant ; leur rencontre va faire un effet domino, chute après chute, les uns après les autres.
Voici comment tout peut basculer en une nuit :

Solal, après une dispute avec sa mère fait le mur pour se rendre à la soirée de Maëva. Cette soirée est très importante pour lui puisqu'il va retrouver Adèle, et ce soir ce sera le Grand soir pour tous les deux.
Alessandro, petit dealer de quartier, arrive chez Maëva, bonne cliente, afin de la livrer pour que la soirée soit réussie. Avant de repartir sur son scooter rouge pompier, Alessandro, repère une fille qui semble attendre quelqu'un. Il l'a branche, et tous les deux restent pour la fête et faire connaissance.
Lionel est SDF depuis que Madeleine l'a plaqué. Ce soir il a faim, très faim. Il se rend au Kébab où si il arrive à temps il pourra peut-être trouver quelque chose dans les poubelles du restaurant, mais un couple d'amoureux va changer ses plans. Ce couple d'amoureux va changer sa vie.
Arno et son acolyte sont les hommes de main de Monsieur David, patron du Casino le Royal, où Lionel, le SDF a travaillé. Monsieur David ne supporte pas que ses "employés" actuels le vole lors des transactions pour lesquels ils sont mandatés. Arno doit retrouver ce type qui vole son patron et qui se déplace en scooter rouge pompier.
Ainsi : Solal arrive chez Maëva, Allessandro s'envoie en l'air avec une inconnue sur le canapé de Maëva, Lionel le SDF joue les voyeurs avec un couple d'amoureux tout en ayant
son ventre qui crie famine, Arno cherche un scooter rouge et surtout le type qui le conduit ...
Je ne peux pas vous en dire plus !! Mais la suite vaut franchement le détour ...
Ce roman jeunesse est tout simplement addictif, je l'ai lu en une après-midi.
Seule critique pour l'auteur : dommage qu'il n'y a pas une vraie fin concernant Alessandro, qu'on perd de vue très rapidement ... personnellement j'aurais eu un scénario cousu de fil blanc le concernant ...
J'ai passé un très bon moment dans cette nuit écarlate.
Merci à Babelio.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
DreamBookeuse
  11 octobre 2020
Le roman de Hubert Ben Kemoun est comme une course poursuite, ou bien un mini film d'horreur, ou encore un récit comme une flèche. de la première à la dernière page il nous entraîne dans une histoire haletante, surréaliste et effrayante où le destin s'amuse au dépens des héros. Plein de « et si », comme si le récit ne s'était construit que sur une série de probabilité (et si Lionel n'avait pas agressé le jeune couple du parc, et si Alessandro n'était pas allé à cette soirée, et si Solal n'avait pas fait le mur…). Cela rend l'ensemble un brin « too much », mais très bien réussi.
On y suit différents personnages à travers leurs points de vue respectifs, du détestable Alessandro, à la fragile (et défoncée) Adèle, en passant par Solal et Lionel. le personnage de Lionel m'a beaucoup touchée. Il s'agit d'un SDF, ayant tout perdu dans un enchaînement catastrophique : son boulot, sa copine Madeleine, puis son appartement. Sa vie se résume désormais à fouiller les poubelles du McDonald et du restaurant del Arte, faire du ménage dans un gymnase contre l'accès aux vestiaires pour un semblant de propreté. Et puis il « bascule ». Il bascule dans la violence, le vol, une illusion de pouvoir et de puissance alors qu'il n'aspire au fond qu'à en finir. Il m'a fait penser à Aurélien dans A coeurs battants de Charlotte Bousquet. Je trouve que c'est toujours intéressant d'intégrer le point de vue des sans domicile fixe aux romans destinés à la jeunesse, j'ai trop souvent entendu des parents dire « ne donne rien il va tout mettre dans la bière » ou bien « y en a qui ne savent plus quoi faire de leur vie », que cela me semble bien que la littérature jeunesse s'empare de ses hommes et de ses femmes pour rendre compte de ce qu'iels sont : des personnages qui ont tout perdu et qui ne savent plus comment s'en sortir.
Malheureusement, le roman est beaucoup trop court pour que l'on puisse s'attacher réellement aux personnages. J'ai eu également un peu de mal avec le traitement de celui d'Adèle qui se laisse tomber dans les bras d'Alessandro mais dont les actes de celui-ci n'ont aucune conséquences, elle subit sans que personne ne semble rien remarquer et même si c'est ce qui arrive régulièrement à de trop nombreuses filles j'ai trouvé ça dommage que l'auteur ne donne pas voix à un autre personnage, une autre fille pourquoi pas, pour l'aider ou la soutenir, même si le destin s'en chargera. Néanmoins l'auteur donne un réel avertissement sur les dangers de la drogue et de l'alcool qui enlève souvent toute place au libre arbitre.
Pour le reste je ne peux pas trop vous en dire, après tout il ‘agit d'un thriller sur seulement 180 pages qui passent à une vitesse folle grâce au choix de l'auteur et au rythme des chapitres. Ceux en italique viennent apporter une vraie touche de tension et de drame à ce récit déjà catastrophique.
EN RESUME
Bien que conquise par la plume de Hubert Ben Kemoun et le traitement de la narration, Par une nuit écarlate ne m'a pas totalement convaincue. Certains retournements de situation trop faciles, des évidences trop simples m'ont empêchée de me laisser totalement portée. Malgré tout cela reste une chouette lecture, endiablée, dans une nuit faite de violence et de jeux. Une belle entrée en matière dans le monde des thrillers pour les jeunes de 15 ans et plus !
Lien : https://lesdreamdreamdunebou..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Corwin
  25 juillet 2020
En lisant ce livre, cela m'a rapidement fait penser aux films de Guy Ritchie (Arnaques, Crimes et Botanique ou Snatch), avec son lot de personnages et d'histoires sans lien apparent. Et puis les personnes se croisent, les histoires se recoupent, pour finalement s'imbriquer complètement.
Avec certains chapitres façon réflexion intérieure d'un personnage, on pourrait les comparer à des passages en voix-off. Bref, fan de ce genre d'ambiance, j'ai bien accroché le livre.
L'écriture est simple mais adaptée pour ce type de récit. Cela aurait pu être un petit peu plus étoffé, pour passer un peu plus de temps avec les personnages, mais le livre semble destiné à un public adolescent (ce qui m'échappe un peu, par rapport à certaines scènes (drogue, violence) - rien de bien méchant, mais pas pour des trop jeunes ados tout de même).
Bon moment de lecture, comme un bon petit film, sans prétention mais dont on ressort avec un sourire de contentement.
Commenter  J’apprécie          20
pommerouge
  14 août 2020
Je remercie les Éditions Auzou pour cette lecture. Je ne suis pas fan de thriller, sauf quand c'est lié à de la jeunesse ou du YA. Ici, c'était le cas et c'est une histoire très angoissante et haletante que j'ai découverte !
Solal est un adolescent comme bien d'autres, il n'a qu'une envie, aller à une soirée, pour retrouver Adèle. Sauf que sa mère ne lui en donne pas l'autorisation. Enfin, bon, ce n'est pas grave, il fera le mur une fois qu'elle sera couchée.
Lionel, lui, est une SDF qui a tout perdu. Il ne sait plus comment faire pour vivre chaque jour. Il essaye, mais c'est difficile. Pourtant, le hasard va le mettre sur le chemin d'un couple. Il les volera, lui qui pourtant n'était pas un homme malhonnête de base, mais il a si faim…
Alessandro est un jeune homme de dix-huit ans. Plus exactement, c'est le dealer du quartier. Il va se rendre à une fête, afin de vendre. C'est ici qu'il rencontrera une jolie fille, avec qui il a bien envie d'aller plus loin.
Arno fait ce que son patron lui a demandé. Quelqu'un arnaque ce dernier et il a ordonné à Arno de le retrouver. Quitte à y passer toute la nuit.
Ces quatre personnages, qui vivent dans la même ville, mais qui ont pourtant l'air d'avoir des vies bien différentes les unes des autres, vont se croiser. Ou plus exactement, c'est leur destin qui va se croiser. C'était une soirée comme les autres, mais cette dernière va vite tourner au drame…
J'ai vraiment adoré suivre cette histoire. Premièrement, on a plusieurs points de vue. On suit chacun des personnages, chapitre après chapitre. On les découvre, on s'y attache, mais surtout, on fait petit à petit le lien. On voit les fils se construire entre les personnages, entre leur destin.
Ensuite, j'ai adoré la tension qui règne dans cette histoire. Il y a des passages en italique dans l'histoire qui m'ont donnée des petits frissons de plaisir. C'était des passages remplis d'émotion et qui en même temps, augmentait la tension qu'on ressentait en lisant cette histoire.
En bref, je ne suis pas une grande adepte des thrillers, mais ce petit thriller jeunesse a fait un petit effet bien sympathique sur moi. C'est une histoire qui m'a vraiment donné des frissons et de petites angoisses. J'ai adoré découvrir chacun de ces personnages !
Lien : https://lapommequirougit.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
mutinelle
  09 août 2020
J'ai reçu ce lire dans le cadre de la masse critique Babelio. le résumé m'avait intrigué et comme je suis faible, j'ai cédé et je l'ai demandé 🙂 Je me suis également dit que ce serait le moyen de découvrir l'auteur qui écrit pas mal de romans jeunesses.
Quand une nuit fait se croiser le destin d'inconnus qui n'auraient jamais dû ce croiser, plus pour le pire que le meilleur.
J'ai commencé ce livre sans apriori mais j'ai eu beaucoup de mal au final pour le lire. Il y a beaucoup de personnages et aucun n'a réussi à déclencher chez moi de l'empathie. Je n'ai réussi à m'attacher à aucun d'eux. Peut-être parce que se sont tous des hommes, même si d'habitude ça ne me dérange pas. Difficile dans ces cas là de s'intéresser à l'histoire.
L'intrigue est plutôt bien trouvée pourtant. Comment avec un enchainement d'événements la vie de quatre personnes peu changer en une nuit. Même si ce n'est pas nouveau. Mais cela n'a pas matché avec moi. Pourtant la différence entre bien et mal est nuancée, rien n'est évident, c'est bien connu, la nuit tous les chats sont gris, et l'on doute beaucoup mais ces atouts n'ont pas été suffisants pour moi.
C'est un court roman efficace mais qui n'aura pas réussi à me séduire, peut-être est-il à réserver à un public plus jeune.
Lien : https://mutietseslivres.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (1)
Ricochet   06 octobre 2020
On sort de cette lecture avec le vertige des situations qui nous échappent et le plaisir d'une histoire pleine de surprises qui tient le lecteur en haleine du début jusqu'à la fin.

Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
pommerougepommerouge   10 août 2020
Solal n'est plus capable d'évaluer exactement où il a mal, t out simplement parce qu'il est lui-même devenu une douleur incandescente.
Commenter  J’apprécie          00
pommerougepommerouge   10 août 2020
Il y avait autant d'étoiles dans le regard de l'adolescente que dans le ciel au-dessus des arbres.
Commenter  J’apprécie          00
pommerougepommerouge   10 août 2020
- Bien sûr, qu'on joue. Tout le monde joue.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Hubert Ben Kemoun (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Hubert  Ben Kemoun
Hubert Ben Kemoun, attendu dans les classes pour cette édition spéciale Lire en Poche 2020, nous adresse un "petit mot" au sujet de la thématique "Du rire aux larmes"
autres livres classés : argent saleVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fille seule dans le vestiaire des garçons

Quel est le prénom du garçon qui la harcèle?

Enzo
Barnabé
Jean-jaques
Hugo

5 questions
42 lecteurs ont répondu
Thème : La fille seule dans le vestiaire des garçons de Hubert Ben KemounCréer un quiz sur ce livre