AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782807320963
256 pages
Éditeur : De Boeck Sup (30/10/2018)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Si vous êtes comme la plupart des acteurs de ce monde du travail très tendu, hyper-connecté et toujours plus exigeant, ça fait belle lurette que vous n'éprouvez plus aucun plaisir à ce que vous faites. Comme beaucoup, vous passez vos journées épuisé(e), à faire les choses machinalement et à traiter des urgences, sans presque jamais vous sentir vraiment connecté(e) à votre organisation, votre travail ou vos collaborateurs. Et il n'y a pas que votre qualité de vie pro... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
pyrouette
  11 mars 2019
Dès les premières pages j'ai adhéré au concept qui s'adresse plutôt à des chefs d'équipe mais que chaque personne peut s'approprier. Les auteurs font preuve de bon sens en s'appuyant sur des exercices de psychologie positive.
Je suis la première à être connectée ordinateur, téléphone portable, une dizaine d'applications ouvertes dans le cerveau, répondant à un texto, en regardant le planning sur l'ordinateur, le tout en écoutant (ou pas) un collègue me parler. Et si, quand ce collègue vient me parler je posais mon portable, me détournais de l'ordinateur, stoppais mes pensées diverses pour l'écouter réellement en le regardant. Lui accorder quelques minutes, sans rien faire d'autre.
Même en réunion d'équipe, faite pour nous et nos soucis de la semaine, on arrive à faire autre chose, tout en écoutant les cadres et les collègues.
Je me suis dit aussi que la Directrice de l'agence avait : soit lu le livre, soit adopté cette attitude de bon leader grâce à sa personnalité.
Regarder les gens nous parler, les écouter avec attention, les valoriser, reconnaître leurs efforts pour un dossier difficile, est-ce si difficile ?
Les espaces de travail ouverts ressemblant à des boxes ne facilitent pas une compréhension mutuelle et la tolérance. Mais devons-nous abandonner pour autant un minimum de politesse dans cette guerre du travail ?
Plutôt que de subir, les auteurs nous proposent de nous servir de nos points forts pour travailler. Et cela change tout. D'avoir une bonne hygiène de vie et surtout de pouvoir se poser et se reposer après une période de stress. Juste des conseils de bons sens que tout le monde a oublié ou presque.
Alors pour prendre ou reprendre de bonnes habitudes pour vivre et non plus subir sa journée de travail, il faut installer des habitudes, des rituels, comme font les montagnards pour supporter l'hiver et le manque de lumière.
J'ai apprécié ce guide et même si je ne suis pas un leader il va m'aider pour diriger ma vie professionnelle et personnelle de façon beaucoup plus positive.
Merci aux Editions DeBoeckSup et à Masse critique de Babelio.

Lien : http://pyrouette.canalblog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
XS
  13 mars 2019
Le titre original de ce livre, "The Joy of leadership. How positive Psychology Can Maximize Your Impact (And Make You happier) In a Challenging World", est plus explicite que sa traduction française, le bonheur d'être Leader. En effet, le propos embrasse une vision plus large que celle du travail et propose non seulement une réflexion sur le leadership, mais également l'épanouissement à travers le bonheur.
Les auteurs, Tal Ben-Shahar, conférencier reconnu, enseignant à Harvard, déjà auteur de plusieurs bestsellers, et Angus Ridgway, fort d'une expérience de plus de vingt ans chez McKinsey, célèbre cabinet de conseil, sont américains et cofondateurs d'une société spécialisée dans le développement du leadership. Ce qu'ils n'oublient pas de rappeler régulièrement dans ce livre, qui regorge de références à cette société. Il est toujours intéressant de comparer les approches culturelles du développement personnel ; elles sont souvent très pragmatiques et décomplexées de l'autre côté de l'océan, « L'ambition de ce livre est de rendre un grand service au monde, en favorisant l'émergence d'une redéfinition de la formation des dirigeants. » Rien que ça. Rendre un grand service au monde… l'ambition est louable. Voyons voir si, déjà, sa lecture peut avoir un impact sur mon "univers".
Le livre est structuré en plusieurs parties. Les neufs premiers chapitres exposent chacun une thématique développée sur une dizaine de pages, dans lesquelles les auteurs vont accumuler les références bibliographiques et / ou anecdotiques. Cela donne une impression un peu fouillis et parfois indigeste, tant ces références sont nombreuses. Et les thématiques abordées sont assez exhaustives, mais pour la plupart déjà vues par ailleurs dans de nombreuses publications – et je ne fais pas référence ici aux publications de recherche, mais bien à des ouvrages ou articles de vulgarisation.
Les exemples m'ont paru curieusement datés pour une édition de 2017. En particulier pour les leaders célèbres : sont évoqués - encore et toujours – Jack Welch ou encore Steve Jobs. Plus étonnants et appréciables car peu cités par ailleurs, mais pas beaucoup plus récents, des exemples de leadership au féminin : par exemple Anita Roddick, fondatrice de The Body Shop.
Ensuite, une remarque sur la tonalité du livre : les auteurs utilisent ponctuellement leur propre expérience pour illustrer leurs propos, et le font à la troisième personne, ce qui donne une étrange impression, comme un manque d'authenticité.
Les trois derniers chapitres, plus originaux, orientent le lecteur vers l'action plutôt que la réflexion. Ils seraient l'atout de ce livre s'ils ne vantaient pas sans subtilités les apports du programme vendu par Potentialife, la société fondée par les auteurs.
Cet avis est rédigé très rapidement après avoir refermé le livre. Je sais d'expérience que, parfois, les lectures de développement personnel peuvent résonner a posteriori…on verra alors ce qu'il en subsistera, parfois plus, parfois moins que mon impression première. A ce stade, déjà, une certaine idée de gérer son énergie plutôt que son temps, ce qui n'est pas rien.
Merci à Babélio et l'éditeur de Boeck pour cet envoi dans le cadre d'une masse critique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
DocIdoine
  07 mars 2019
NON. Ni dominant ni dominé. Ni exploiteur ni exploité. Ramasse ton darwinisme social à deux balles et tire-toi. Qu'est-ce que tu dis? "Dans le monde actuel, où le changement est constant, seuls pourront survivre et s'épanouir ceux qui cultivent la capacité à s'adapter constamment, à progresser avec leur époque, ou à être en avance sur leur temps." NON. Dans le monde actuel où tout s'effondre, seuls pourront survivre ceux qui cultivent un mental, un moral et une intelligence incorruptibles pour résister à la pourriture néo-libérale qui entraîne après soi toutes les catastrophes écologiques, humanitaires et civilisationnelles. "Adapte"-toi, suivant ta propre recette: le temps des trous du cul est fini.
Commenter  J’apprécie          200

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
pyrouettepyrouette   06 mars 2019
Dans le monde actuel, où le changement est constant, seuls pourront survivre et s'épanouir ceux qui cultivent la capacité à s'adapter constamment, à progresser avec leur époque, ou à être en avance sur leur temps.
Commenter  J’apprécie          150
pyrouettepyrouette   11 mars 2019
Il n’est pas toujours facile d’être soi-même. Vouloir plaire aux autres;, maintenir son autorité, les exigences du poste, les pressions des supérieurs, tout cela peut empêcher d’être authentique.Il faut de l’assurance et du courage pour faire confiance à sa boussole interne.
Commenter  J’apprécie          110
pyrouettepyrouette   04 mars 2019
Pour prospérer dans le monde actuel, chacun - et pas seulement le leader désigné - doit être polyvalent pour naviguer aisément entre différents départements, différentes offres, différents sites géographiques.
Commenter  J’apprécie          140
pyrouettepyrouette   03 mars 2019
Le problème avec la psychologie positive est qu'elle est trop souvent confondue avec la pensée positive. Il faut les distinguer strictement.
(Préface p. 13 Fabrice Midal)
Commenter  J’apprécie          90
pyrouettepyrouette   05 mars 2019
Trouver cette zone idéale où les atouts performance et passion se rejoignent, c'est trouver là où on a le plus de chance de donner tout son potentiel et de se sentir bien.
Commenter  J’apprécie          90

Videos de Tal Ben-shahar (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tal Ben-shahar

Master class Tal Ben Shahar sur le bonheur: le management
Master Class sur le bonheur donnée par Tal Ben Shahar le 21 octobre 2014 à l'Institut Catholique de Paris. Son livre, "Choisir sa vie saisir sa chance" est disponible aux éditions Belfond...
autres livres classés : developpement personnelVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Ecrivain et malade

Marcel Proust écrivit les derniers volumes de La Recherche dans une chambre obscurcie, tapissée de liège, au milieu des fumigations. Il souffrait

d'agoraphobie
de calculs dans le cosinus
d'asthme
de rhumatismes

10 questions
193 lecteurs ont répondu
Thèmes : maladie , écriture , santéCréer un quiz sur ce livre