AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782072836183
144 pages
Gallimard (14/02/2019)
3.86/5   7 notes
Résumé :
« C'est arrivé hier, en pleine nuit, alors que je retournais chez une amie. Quand je lui ai montré les bleus sur mes cuisses, elle m'a conseillée de consulter. J'ai hésité. J'habite à huit cent mètres mais j'ai hésité à venir parce que j'ai peur de sortir. Et maintenant que je suis ici, j'ai peur de rentrer. ».

De mémoire raconte une femme, Alya, qu'une tentative de viol réduit à l'immobilité et à la peur. Les insomnies et les cauchemars, la tristess... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Shabanou
  14 août 2019
"De mémoire " de Yamina Benahmed Daho (138p).
Ed. L'arbalète( Gallimard)
Bonjour les fous de lectures...
31 décembre, fin du réveillon, Alya va se faire agresser dans le hall d'un immeuble par un inconnu.
Elle ne sera pas violée, l'individu prend la fuite la laissant traumatisée pour de nombreuses années.
Alya va se refermer sur elle-même, perdre le sommeil, vivre dans la terreur mais aussi se plonger dans l'histoire de sa famille et ses souvenirs d'enfance.
A travers différents interlocuteurs( médicaux ou judiciaires), Alya exprime sa souffrance et sa volonté pour essayer d'effacer ce traumatisme.
Sans cesse Alya ( la narratrice ) répète son histoire comme un mantra avec l'espoir de se retrouver femme libre comme avant cette nuit du 31 décembre et non femme prisonnière de ses démons.
Ce récit s'appuie sur des faits personnellement vécus par l'auteur.
Histoire d'une reconstruction, des rôles traditionnels dévolus aux femmes dans la société, histoire de solidarité.
Intéressant, un peu court cependant . L'histoire familiale aurait eu le mérite d'être plus développée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
kikibaba
  25 mai 2019
Alya est une jeune femme comme toutes les autres jusqu'à cette nuit du 31 décembre, où elle se fait agresser dans le hall de l'immeuble de son amie. Commence alors un long chemin semé d'embûches, d'angoisses qui l'empêchent de sortir, de travailler et finalement de vivre. Un roman rythmé par les lettres adressées aux policiers ou aux médecins qui la suivent pendant l'enquête ou son traitement, on assiste alors à ce lent processus de reconstruction propre à chaque victime. Un roman bouleversant.
Commenter  J’apprécie          20
Cassette
  30 août 2019
Roman à la dimension politique intéressante.
La structure du récit adressé est très originale.
À la fois analyse psychologique, enquête policière, histoires familiale et sociale. Tout est abordé avec pudeur et intelligence.
https://diacritik.com/2019/02/26/yamina-benahmed-daho-ecrire-cetait-comme-etudier-un-organe-en-souffrance/
Lien : https://diacritik.com/2019/0..
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
NanouAnne25NanouAnne25   28 décembre 2020
Je sais que rien ne m'interdit d'aller seule dans un café. Mais la réalité c'est qu'on jettera toujours un étrange regard sur une femme qui en poussera la porte, parce qu'on se demandera ce qu'elle peut bien faire seule dans ce genre d'endroit. Et si elle y entre à 2 heures du matin, on ne la lâchera pas du regard, on ne se gênera pas pour lui montrer qu'on se demande ce qu'elle fait là. Est-ce qu'elle veut être draguée ? Est-ce qu'elle attend quelqu'un ?
La solitude d'une femme dans l'espace public est toujours interprétée comme une sollicitation. Parce qu'il n'est pas également, égalitairement, partagé entre les hommes et les femmes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          72

Video de Yamina Benahmed Daho (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Yamina Benahmed Daho
Au début du XIXe siècle, Barthélemy Thimonnier, tailleur, met au point le premier métier à coudre. Destinée à alléger le travail des ouvriers, cette machine provoque parmi eux les plus vives controverses avant d'être récupérée par la concurrence. le destin de cet inventeur aujourd'hui oublié sert de trame à Yamina Benahmed Daho pour raconter les bouleversements de la révolution industrielle, les espoirs qu'elle a suscités et déçus et les premiers mouvements de révolte ouvrière, dont celui des canuts lyonnais.
L'autrice intègre à son récit des fragments de ses souvenirs d'enfance rythmés par le bruit de la Singer, l'un des rares objets que sa mère a conservé en quittant l'Algérie pour s'exiler en France. La machine à coudre devient ainsi un objet littéraire, une invention qui passe symboliquement des fabriques aux foyers et habite la mémoire de nombreuses familles.
Yamina Benahmed Daho est écrivaine et enseignante. La pratique du football féminin a alimenté ses récits sportifs qui se situent à la frontière entre la fiction et le documentaire. À la machine est son quatrième roman.
Retrouvez notre dossier "Effractions 2021" sur notre webmagazine Balises : https://balises.bpi.fr/dossier/effractions-2021/ Retrouvez toute la programmation du festival sur le site d'Effractions : https://effractions.bpi.fr/
Suivre la bibliothèque : SITE http://www.bpi.fr/bpi BALISES http://balises.bpi.fr FACEBOOK https://www.facebook.com/bpi.pompidou TWITTER https://twitter.com/bpi_pompidou
+ Lire la suite
autres livres classés : littérature françaiseVoir plus






Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
3065 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre