AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de Verdure35


Verdure35
  02 février 2021
A la mort de sa mère en 2018, l'autrice vacille, elle est sidérée par cet évènement douloureux
et écrit une longue lettre à celle qui lui a donné la vie.
Elle se souvient de son enfance ; les repas étaient ponctués de conversations relatives à la cardiologie, père et mère étant d'éminents représentants de cette spécialité.
Les enfants et leurs petits tourments étaient à peine écoutés et pas entendus :des patients les attendaient à l'hôpital. L.Benaïm se souvient de cela avec un peu d'humour et beaucoup de mélancolie.
Elle revient sur l'enfance de cette mère tant aimée, née d'une famille juive qui a connu les grands tourments du siècle dernier, la famille exterminée, cette tristesse intérieure toujours à fleur de peau. Elle relate sa longue agonie et le transfert de responsabilité enfants-parents maintenant.
Elle raconte la lente déchéance de son père , qui , médecin reconnu , ne trouve pas sa place en EPHAD.
Quelques réflexions sur la jeune génération, et sur le temps présent.Quel décalage en si peu de temps. Elle dénonce les slogans de tribunal populaire qui remettent en cause l'idée même de tout ce qui nous a construit.
Beaucoup de pudeur et de lucidité dans cet ouvrage écrit avec le coeur.

Commenter  J’apprécie          232



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (23)voir plus