AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782844200860
112 pages
Éditeur : Thierry Magnier (19/09/2000)

Note moyenne : 4.03/5 (sur 56 notes)
Résumé :
Seuls dans les couloirs d'un hôpital, un frère et une soeur s'inventent des jeux dérisoires pour passer le temps, alors que leur mère est au chevet de leur père.

Dans l'enceinte d'un hôpital, Céline et Mathieu espèrent le réveil de leur père, plongé dans le coma. Pour fuir les murs exigus et tromper l'attente, ils s'inventent un univers imaginaire où leur père devient " Grand Aigle ", un héros immortel. D'une écriture magistrale, Jeanne Benameur ne s... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
domisylzen
  06 février 2017
Grand Aigle survole les plaines, les sommets enneigés. Il tournoie sans savoir ou se poser. La lumière décline progressivement, les contours sont de plus en plus flous. Là-bas, tout en bas, Petite Montagne et Aigle Brun essaye de l'apercevoir, font des signes désespérés pour se faire remarquer. Mais le vol de Grand Aigle devient chaotique, décrochant parfois. Petite Plume, elle ne voir rien, mais se doute bien que Grand Aigle ne bat plus que d'une seule aile.
La douceur des mots, terribles et bouleversants nous entrainent dans le monde des enfants qui constatent, impuissants que le roc indestructible qu'est leur papa est en train de fissurer. Adrien, alpiniste, a fait une chute en montagne, le verdict est sans appel : Coma, l'issue ne peut être que fatale. Dominique, sa femme, perd complètement pieds, les enfants, Céline et Mathieu sont livrés à eux-mêmes, s'inventent une histoire pour continuer à croire, essayent de fuir plus en avant. Au sous-sol Mathieu rencontrera Issaïa, un balayeur qui connait les sentiments.
Un sujet fort grave avec des mots tous simples, des mots d'enfants qui vous bouleversent, vous remuent la tripaille. Pas pu résister : une larme à chaque page, j'suis vraiment une poire !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          653
urusezel
  14 décembre 2012
Comment deux enfants peuvent faire face au chagrin ?
Un père dans le coma . Une maman déboussolée par la soudaineté d'un malheur accablant . Avec des mots simples, Jeanne Benameur nous met dans la confidence de deux enfants qui, dans la tempête du quotidien, vont apprendre à faire face à la vie...
Commenter  J’apprécie          50
saphoo
  22 mai 2011
Ce petit roman met en exergue, la difficulté d'aborder une fatalité brutale et inattendue. Comment vivre ces moments si particuliers, comment expliquer à ses enfants que leur papa ne reviendra pas quand soi-même on ne peut le croire, ni même l'imaginer.
C'est avec délicatesse que Jeanne Benameur, s'attache à nous conter cet instant de perte en donnant la parole aux enfants qui affrontent cet inconnu qui est le deuil. Ils s'inventent un autre monde où leur père serait “Grand aigle”. Ils accompagnent leur mère au quotidien à l'hôpital, bientôt Mathieu ne s'imagine plus l'avant et fabule dans son histoire en y entraînant sa soeur. Une façon de traverser cette passerelle de l'avant à l'autre aujourd'hui sans papa. Durant leurs errances dans les couloirs de l'hôpital, ils rencontrent Issaïa, qui à sa manière leur faire comprendre que tout à une fin mais que jamais l'amour ne meurt. Ce passage donne une fabuleuse dimension à cette histoire, de la sagesse. Grâce aux parole d'Issaïa, Mathieu accepter la réalité et laisse aller sa douleur.
Malgré la gravité du sujet, j'ai apprécié cette lecture tout en finesse.

Lien : http://lesmotsdepascale.cana..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
agnesrobert
  09 août 2016
Une histoire délicate traitant avec habileté d'un sujet difficile. Comment vivre, lorsque son père est à l'hôpital, plongé dans un profond coma dont il ne se réveillera pas ? Pour lui et pour sa soeur Céline, Mathieu invente une histoire, celle de son père, Grand Aigle, qu'ils doivent aider à revivre.
Commenter  J’apprécie          30
zazimuth
  13 janvier 2017
J'ai découvert l'écriture de Jeanne Benameur en littérature jeunesse avant de lire des romans "pour adultes".
J'ai le souvenir ici d'un récit autour de la maladie et de la mort où des enfants errent dans un hôpital en quête d'espoir pour leur père.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
domisylzendomisylzen   21 mai 2017
C'est terrible cette histoire !
Comme à chaque fois, Mathilde.
Oui mais il est tellement jeune, cet homme, quel gâchis !
L'âge, l'âge Mathilde … Quand j'annonce la même chose à une vieille dame ou à un très vieux monsieur, c'est pareil … vous savez, pareil … l'âge, ce n'est rien.
Commenter  J’apprécie          190
domisylzendomisylzen   16 février 2017
L'infirmière avance lentement dans la douleur de cette femme. Elle essaie à voix douce de frayer un chemin aux questions pratiques, celle qui remettent la vie à sa place. Parmi les vivants.
Commenter  J’apprécie          201
AproposdelivresAproposdelivres   18 février 2020
L'infirmière de garde vient de passer à nouveau. A nouveau elle s'est sentie saisie à la vue des deux enfants. Pris en bloc. Dans quelque chose qu'elle a du mal à nommer. Non, ce n'est pas du chagrin. Elle préférerait. Le chagrin, elle connaît. Elle en voit des gens de toutes sortes, de tous milieux, faire connaissance brutalement avec le chagrin.

Ça effondre. Ça pulvérise à l'intérieur. Comme une falaise rongée par des années de vagues et qui, tout à coup, laisse partir un gros bloc de rocher ; et puis un autre, et un autre encore. La falaise se ruine. Un nuage de poussière, de calcaire, dans un grand fracas. Elle s'écroule. Il a suffit d'une tempête : coups de vent plus forts, vagues plus mordantes.

C'est ça les chagrins qu'elle reconnaît ici, Paula. Elle voit venir la fissure chez ces gens qui attendent, qui attendent de savoir ce que la vie décide dans le corps de ceux qu'ils chérissent.

Parfois, le soir ou le matin, quand elle rentre chez elle, elle se sent ravinée elle aussi par toutes ces vagues de souffrance qu'elle a vues à l'œuvre. Et elle pense alors qu'elle fait un drôle de métier.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
mireille.lefustecmireille.lefustec   07 février 2013
Coma.Le mot est entré dans les murs de la maison.Ils ont appris tous les trois à le faire résonner dans leurs gorges,sous leurs palais. Le mot a pris sa place dans leurs bouches,comme dans le corps d'Adrien.
Un mot qui isole du monde.
Commenter  J’apprécie          80
AproposdelivresAproposdelivres   18 février 2020
Mais chez ces deux enfants, il n'y a rien de tel. Ils sont dressés dans une autre attente. Comme tenus de l'intérieur. Et tout entiers pris là-dedans. Elle se demande s'ils l'entendent vraiment, s'ils la voient. Plusieurs fois, elle leur a proposé un chocolat chaud de la machine, tout près. La petite fille secoue la tête. Le garçon articule « Non merci, madame », d'une voix très nette et lointaine à la fois. L'infirmière se sent de trop auprès d'eux. D'habitude, on aime sa présence. Elle rassure.

Elle retourne à sa petite salle de garde, se refait un café, jette un coup d'œil sur ses fiches. Leur père ne s'en sortira pas. Ou tellement diminué. Elle revoit leur mère avançant à pas pressés, maladroits, à côté du chariot, les yeux rivés aux paupières closes de son époux, la main effleurant l'autre main, n'osant presque plus toucher. Elle prend un magazine qu'elle feuillette, n'arrive pas à lire.

Les deux enfants sont là, dans la salle d'attente. Elle ne sait pas quoi faire. C'est elle qui a le cœur gros tout à coup. Fichu métier !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Jeanne Benameur (27) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jeanne Benameur
Le jury de la 12e édition du Prix Orange du livre 2020 a récompensé le roman "Avant la longue flamme rouge" de Guillaume Sire (éditions Calmann-Lévy). Voici la réaction de Guillaume Sire à l'annonce de cette récompense. .
Retrouvez toute l'actualité du prix Orange du Livre sur https://www.lecteurs.com/prix-orange-du-livre
.
Le Jury est composé cette année de 6 auteurs, dont son président Jean-Christophe Rufin : Nathacha Appanah, Jeanne Benameur, Miguel Bonnefoy, Clarisse Gorokhoff et Jean-Baptiste Maudet (lauréat 2019) ; de 2 libraires : Grégoire Courtois (Obliques à Auxerre) et Pierre Morize (LiraGif à Gif-sur-Yvette) et 7 lecteurs : Aurélien Rizzon, Géraldine Fiorini, Marc Heim, Christine Poussineau, Marie-Gabrielle Peaucelle, Hanaë Said et Bernard Letellier.
+ Lire la suite
autres livres classés : mortVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

des filles et des garçons

Dans "Pour Samia",quelle est la promesse que le père de Samia a faite à son oncle lors du séjour en Algérie?

Il a promis d'envoyer de l'argent pour son cousin
Il a promis de marier sa fille au cousin de sa femme
Il a promis de marier sa fille à un vieux cousin

5 questions
7 lecteurs ont répondu
Thème : Des filles et des garçons de Jeanne BenameurCréer un quiz sur ce livre