AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782075110853
320 pages
Gallimard Jeunesse (29/11/2018)
3.67/5   148 notes
Résumé :
Dans le monde de Norman, chacun possède un don spécial: vision nocturne, télépathie, respiration sous l'eau, invisibilité ... Or ce matin, au collège, Norman doit passer le test qui révèlera à la terre entière qu'il n'a aucun pouvoir. Pour échapper à cette humiliation, une seule solution: tricher! Avec ses amis Agathe, Franck et Jibril, il monte un plan des plus périlleux ...
Norman n'a pas de super-pouvoir est une parodie inventive et bourrée d'humour qui m... >Voir plus
Que lire après Norman n'a pas de super-pouvoirVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (90) Voir plus Ajouter une critique
3,67

sur 148 notes
Imaginez une société en tout point identique à la nôtre. À ceci près que le sort doterait chacun d'un pouvoir spécial, donnant aux plus chanceux le don de se mouvoir dans les airs, de décrypter les pensées d'autrui, de décupler ses forces ou encore de passer à travers les murs. Si vous aviez moins de chance, vous pourriez par exemple réaliser des origami par la simple force de votre pensée. Ou hériter d'une faculté plus futile encore, voire franchement pénible – je laisse votre imagination concevoir l'ampleur des possibles ! Tout cela aurait beau se résumer à une grande loterie, cela n'en déterminerait pas moins grandement la reconnaissance sociale et le statut de tous. Dans ce monde où chacun serait spécial, le comble de la malchance, ce serait quand même d'être le SEUL à être normal jusqu'au bout des ongles. Et que cette vérité mortifiante soit sur le point d'être révélée à la terre entière par le test que doivent passer ceux dont le pouvoir ne s'est pas révélé spontanément…

En voilà une belle intrigue ! Dès les premières pages, la tension est à son comble. Mon aîné (de dix ans et demi) n'a pas mis deux jours à lire ces 322 pages, attendant ensuite avec impatience que son petit frère et moi l'ayons terminé aussi (à voix haute, donc un peu plus lentement !) pour pouvoir en parler…

Kamel Benaouda construit son roman avec brio, brossant peu à peu les portraits (sûrs d'eux, généreux, complexés, anxieux, ambitieux…) de l'entourage de Norman autour d'une trame addictive. L'univers du roman nous a immédiatement séduits par son originalité, la façon dont il s'incarne sous la plume pétillante de l'auteur, son côté décalé qui nous interroge et une élégante parcimonie – puisqu'il est si semblable à notre société après tout. On réalise à quel point cette petite histoire de pouvoirs, parfaitement plausible, change radicalement la donne. L'histoire de Norman est une parabole qui nous interroge sur le hasard, le poids des normes et inégalités sociales, mais aussi sur le pouvoir de la volonté et de l'entraide pour déjouer les déterminismes. Une parabole qui m'a fait un peu repenser au beau film Bienvenue à Gattaca, avec aussi évidemment des clins d'oeil malicieux aux histoires de super-héros.

Seules réserves : l'histoire d'amour, qui ne nous a pas passionnés, et le dénouement que nous avons trouvé un peu rapide !

Un roman généreux de rebondissements, d'humour et de sagesse, qui donne envie d'apprécier les différences – et de s'accepter tel que l'on est. Parce qu'il peut y avoir une vie en dehors des prouesses des super-héros.
Lien : https://ileauxtresors.blog/2..
Commenter  J’apprécie          300
Petit tour en librairie jeunesse, je passe, et repasse dans les rayons, comme une âme en peine, quand un bandeau "Prix du premier roman jeunesse" attire mon regard. Ayant lu les deux premiers prix (La passe-miroir et Les mystères de Larispem), j'ai donc jeté un oeil sur celui-ci et je suis repartie avec :)

Ma libraire m'a dit qu'il marchait bien, je suis donc presque étonnée de ne découvrir que 2 avis sur Babelio.

A la lecture du résumé, je n'ai pas pu m'empêcher de pensé à la trilogie "Power Club", puisque il est également question de super héros où tout du moins de pouvoir (plus ou moins intéressant).

Du côté de l'écriture, quelques maladresses stylistiques et des phrases un peu longues ont gêné ma lecture au début.

A part cela, l'histoire est prenante, les personnages attachants. Et la réflexion autour de l'amitié, du dépassement de soi, de la différence (puisque, nous le savons dès le début, Norman n'a pas de super pouvoir) m'ont fait passer un bon moment.

Commenter  J’apprécie          240
Une agréable lecture.
Je ne suis absolument pas fan de super héros ni de comic, mais malgré le titre, j'ai plus pensé à une histoire de vie quotidienne quand je l'ai emprunté. Comme d'habitude, je n'ai pas lu la 4e de couv' de crainte d'en apprendre trop. J'ai bien fait, je ne l'aurais sans doute pas lu ! Et ça aurait été dommage, il se lit très agréablement.
Et même s'il est vraiment question de super pouvoirs, et de fantastique, c'est tout de même un roman qui nous renvoie à la vie de tous les jours, difficulté de s'intégrer au collège, mépris des différences, amitiés, amours naissantes ...

Norman vit dans un monde qui ressemble fort au nôtre, sauf que ... depuis l'épidémie "de fièvre bleue" chacun a un super-pouvoir.
Ce qui est surprenant, c'est que ce pouvoir peut être génial, très moyennement intéressant, voire dangereux ou très ennuyeux, et souvent sujet à moquerie.
L'auteur a d'ailleurs fait preuve d'une grande inventivité sur ces divers pouvoirs.
En classe de 5e, ceux dont le pouvoir ne s'est pas encore révélé sont testés pour savoir de quoi ils vont être capables.
Et Norman voit arriver cet examen avec une immense inquiétude, car lui, il sait qu'il n'a aucun pouvoir.
Inquiétude multiple : qu'on se moque de lui, à l'âge où l'avis des autres compte tellement. Qu'on le transforme en cobaye, pour comprendre pourquoi.
Mais il aurait peut-être pu envisager de subir tout cela si son père avait été capable de l'accepter. Un père qui se dit toujours déçu par son fils, rien de tel pour accumuler les bêtises.
Norman va donc s'enfoncer dans le mensonge, avec l'aide de ses meilleurs amis.
À partir de là, les aventures vont s'accélérer.
D'un roman assez intimiste, on passe à un moment à un amusant thriller, danger, course poursuite, tout s'accélère.
Même si on devine par avance pas mal de choses, c'est une lecture bien agréable, avec une belle "morale" finalement.

Je pense que les deux côtés plairont aux lecteurs, le fantastique, les héros qui peuvent faire des choses dont on rêve, ou au contraire.
Et puis un super pouvoir est intéressant s'il est maîtrisé : celui qui peut se téléporter (le rêve !) mais qui ne peut choisir ni le moment ni le lieu n'est finalement pas si bien servi (sans compter le danger).
Et aussi le côté qui leur rappellera leur quotidien au collège, avec leurs amis, se sentir différent et moqué pour ça, ne pas oser s'imposer, etc ...
Lien : https://livresjeunessejangel..
Commenter  J’apprécie          131
L ‘ histoire se passe dans un monde où, depuis la fièvre bleue, chaque personne a un super pouvoir.Mais Norman est inquiet parce qu'il n'en a pas . Il n' ose rien dire à personne sauf à sa grand mère et trois de ses meilleurs copains, Agathe, Frank et Jibril. Un jour , chaque élève de son école doit passer un test pour trouver son super pouvoir, lui permettant peut-être d'aller à l' académie des super héros. Grâce à ses amis et sa grand -mère, il va faire croire à tout le monde qu'il a une super mémoire.
Un jour, il va voir le docteur Novac pour qu'il lui transmette un vrai pouvoir. Celui-ci se rend compte qu'il n'en a pas. Il appelle alors Cyrus Klevic qui est à la recherche de quelqu'un qui n'a pas de pouvoir pour faire disparaître celui incontrôlable de sa fille .
Que va-t-il lui arriver?
J 'ai apprécié ce livre parce que j'aime les histoires avec des super héros . J'ai aimé particulièrement les pouvoirs originaux de certains enfants mais aussi la belle amitié et la solidarité entre les quatre amis . Il y a de bons rebondissements , des courses poursuites et des moments amusants .Par contre, j 'aurais bien aimé savoir si il y a une suite.

Louis

##############################################

Ce livre raconte l’histoire d’un monde comme le nôtre sauf que dans ce monde, après la 2ème guerre mondiale, un savant a découvert une maladie très spéciale qu’on appela : la fièvre bleue. Quand on attrape cette maladie, notre visage se colore d’un teint bleuté. Et, si on avait cette maladie, à sa suite, on avait ce que tout le monde rêvait d’avoir : un don, un super pouvoir. Depuis que la maladie avait été découverte, toutes les personnes du monde en avait eu un (même si parfois, certains pouvoirs étaient très restrictifs). Il pouvait y avoir énormément de sortes différentes de pouvoirs par exemple : vision nocturne ; télépathie ; respiration sous l’eau ; invisibilité… Mais un jour, un enfant de 5ème s’est aperçu qu’il n’avait pas de super pouvoir. Bien sûr, il avait trop honte pour l’avouer mais il l’a quand même
dit à sa grand mère au début. Ensuite il l’avoue aussi à quelques amis. Puis ses amis l’aident à tricher pour cacher le fait qu’il n’a pas de pouvoir. Comment Norman va-t-il s’y prendre pour tricher? Pour savoir, lisez le livre!

J’ai bien aimé ce livre parce qu’il y a de l’action (quand il veut s’échapper pour ne pas passer l’examen), de l’émotion (quand il avoue à Mélisandre qu’il l’aime), des surprises (quand il avoue à ses amis qu’il n’a pas de super pouvoir).Moi qui ai lu ce livre, je vous conseille vivement de le lire !

Valentin

##############################################

Norman est un garçon de 12 ans en 5èmeB qui est banal... Un peu trop même.
Tous ses amis ont des pouvoirs sauf lui,Il essaie de le cacher, mais, problème, il va bientôt passer le test, pour savoir quel est son pouvoir.
Comment va-t-il faire ?

J’ai ADORÉ ce livre qui parle d’un garçon qui se sent inutile et tente de ne pas l’être en faisant des choses qu’il regrette...

Elian

Commenter  J’apprécie          30
Ce livre est plein d' entrain, passionnant , extraordinaire bref cool. je vous conseille ce livre. l' histoire est rigolote et énigmatique.


P.S.et pour tout ce qui veulent le lire ou sont en train je vous souhaitent une bonne lecture!!!
Commenter  J’apprécie          161


critiques presse (1)
Telerama
29 novembre 2018
Le roman est émouvant et drôle, grave et léger tout à la fois, plein, au bout du compte, de l’idée que sortie du refuge de l’imaginaire la vraie vie n’est pas mal non plus.
Lire la critique sur le site : Telerama
Citations et extraits (29) Voir plus Ajouter une citation
Le jour du test est arrivé, et ça faisait déjà un moment que je le savais : je n’avais pas de super-pouvoir.
Lénard, mon père, d’ordinaire si pressé le matin, m’avait préparé un petit déjeuner gargantuesque : jus d’orange maison, pain grillé assorti d’un large choix de confitures, fruits, céréales, muffins, croissants. Pris en otage par cet excès d’attentions, je n’ai pas osé avouer qu’aujourd’hui, justement, j’aurais trouvé à la meilleure tartine du monde autant de saveur qu’une tranche de pneu.
– Eh bien, papa, il y a de quoi nourrir toute ma classe…
Mon père a souri modestement, prenant cette observation pour un compliment admiratif, et a lancé un coup d’œil complice vers ma mère. Elle terminait un café en hâte devant l’évier, et a répondu d’un regard assez éloquent. J’étais suffisamment anxieux, inutile d’en rajouter !
Commenter  J’apprécie          100
J’ai entendu l’un de mes camarades maugréer :
- De toute façon, je sais que le mien ne sera pas terrible. Mon père plie le papier par la pensée et ma mère imite des chants d’oiseaux… Que des pouvoirs archinuls !
J’ai soupiré intérieurement. C’était toujours mieux que de ne rien avoir du tout. Son voisin, Rajeev, s’est vanté :
- Nous, au contraire, à la maison, on a des capacités vraiment cool, comme l’inflammabilité, la vitesse hors norme…
Il a assorti la révélation de sa formidable hérédité d’un coup d’œil circulaire, afin de s’assurer que chacun en avait bien pris la mesure. Puis m’avisant, il a fait remarquer :
- Et toi, Norman, on ne t’entend pas. Raconte-nous donc qui fait quoi chez toi !
Commenter  J’apprécie          112
Après avoir lu La passe-miroir, qui avait été une très bonne surprise pour moi, j'ai voulu tenté le nouveau roman consacré par le concours du 1er roman jeunesse lancé par Gallimard, RTL et Télérama (qui avait placé la barre assez haute avec La passe-miroir). Même si je ne m'attendais pas à quelque chose d'extraordinaire, c'était tout de même une lecture assez agréable : on suit Norman qui, dans un monde où tout le monde se découvre un pouvoir plus ou moins utile (voir dans le noir uniquement quand il fait plus de 20° par exemple), se voit obligé de mentir et de cacher le fait que lui n'a aucun pouvoir ! Epaulé par les autres "ratés de la 5eB", il va devoir jongler avec son mensonge devant des personnages de plus en plus encombrants.

Si l'idée est plutôt originale, le traitement est assez simpliste et convient donc plutôt à un public plus jeune que celui de La passe-miroir. Les personnages sont parfois inégalement traités (j'ai particulièrement aimé la grande soeur, attachant malgré tout), mais c'est quand même compliqué avec beaucoup de personnages. L'histoire est plutôt bien menée et rythmée, même si parfois il manque des descriptions. Bref une lecture sympathique mais pas celle de l'année!
Commenter  J’apprécie          40
Je retenais ma respiration comme si le temps s'était figé.
-Eh bien jeune garçon, ton pouvoir s'est révélé, à-t-il enfin annoncé en complétant une fiche d'une écriture vive.
[...]
-Ah bon? Et qu'est-ce que c'est?
-Tu as une mémoire eidétique;
-Pardon?
-Cela veut dire que tu as une très bonne mémoire et que tu peux retenir pendant très longtemps tous les sons, images ou phrases que tu perçois...
Commenter  J’apprécie          80
Pour les scènes que je réalisais, je me servais beaucoup de ce que me racontait ma grand-mère du temps de l'Académie. Des interrogatoires où elle avait mis au jour l'esprit de grands criminels, des enquêtes de haute voltige aux quatre coins du pays, et même quelques missions à travers le monde. J'ai toujours été persuadé qu'elle enjolivait un peu, mais je ne la remettais jamais en question.
On aime les histoires parce qu'elles sont belles, pas forcément parce qu'elles sont vraies. Aujourd'hui cependant, tout était différent. Je ne pouvais plus me contenter d'une belle histoire.
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Kamel Benaouda (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Kamel Benaouda
Son rapport à la famille, au VIH SIDA, sa réussite personnelle, la plus belle remarque qu'on lui a faite sur son livre, découvrez l'entretien avec Anthony Passeron, dixième et dernier épisode de cette première saison Filature.
Anthony Passeron enseigne les lettres et l'histoire-géographie dans un lycée professionnel. Il est né à Nice en 1983, une région qui est au coeur de son premier roman, paru aux éditions Globe, dans lequel il revient sur l'histoire familiale et la figure de son oncle Désiré, mort prématurément du sida et dont le destin tragique a longtemps été occulté. Une véritable révélation littéraire.
Filature, la nouvelle série du Média de la Fête du Livre de Bron présente 10 podcasts où Florence Aubenas, Sébastien Joanniez, Victor Hussenot, Jeanne Macaigne, Corine Pelluchon, Michka Assayas, Kamel Benaouda, Seynabou Sonko, Philippe Jaenada, Anthony Passeron se laissent aller au fil des mots. 10 formats courts de 4 minutes à écouter sur le Média et les réseaux sociaux de la FdLB.
© Collectif Risette/Paul Bourdrel/Fête du Livre de Bron 2023
+ Lire la suite
autres livres classés : herosVoir plus
Les plus populaires : Jeunesse Voir plus

Autres livres de Kamel Benaouda (2) Voir plus

Lecteurs (317) Voir plus



Quiz Voir plus

Norman n'a pas de super pouvoir

Qui est le personnage principal du livre ?

Franck
Norman
Agathe
Jibril

4 questions
2 lecteurs ont répondu
Thème : Norman n'a pas de super-pouvoir de Kamel BenaoudaCréer un quiz sur ce livre

{* *}