AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2707174033
Éditeur : La Découverte (11/10/2012)

Note moyenne : 3.33/5 (sur 3 notes)
Résumé :
L'époque que nous vivons depuis la fin du XXe siècle est celle d'une profonde crise des fondements de la pensée. En sciences comme en politique, quelque chose s'est dérobé sous nos pieds. La fin de la représentation du " progrès ", garant du bonheur à venir, a accouché en Occident de la domination sans partage de l'individualisme, qui mine désormais profon-dément le lien social. Et pourtant, les formidables avancées des sciences et des techniques entretiennent aussi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Luniver
  10 mars 2014
Curieux choix de titre pour ce livre, puisque je m'attendais à une réflexion sur le clonage, les organismes génétiquement modifiés, l'eugénisme, etc. Rien de tout ça pourtant, les deux auteurs discutent sur des thèmes assez variés : l'espoir dans le progrès, la place du sacré dans la société, l'absence de normes dans la société (avec un détour par l'art contemporain) et la question du tout qui est égal ou non à la somme de ses parties. Ils semblent également considérer qu'un tas de domaine traversent des crises profondes, sans jamais préciser lesquelles. Et quand on ne comprend pas le problème, difficile de suivre les diagnostics et les solutions.
Cet essai me semble très fouillis et me laisse sceptique.
Commenter  J’apprécie          160
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
LuniverLuniver   10 mars 2014
Sur le lien entre l’art et l’homme, il y a un très bon passage dans Le Livre du rire et de l’oubli de Milan Kundera. Il raconte comment son père lui a expliqué l’histoire de la musique : au début, il y avait une dominante et toutes les notes étaient au service de la dominante ; après, on a commencé à mettre plusieurs dominantes et cela devenait très compliqué, parce que chaque note était à la fois vassale de l’une et de l’autre. Et, un jour, un grand révolutionnaire est arrivé et a dit : « Toutes les notes sont égales » ; et il a inventé la musique dodécaphonique puis sérielle, avec un système pour que toutes les notes soient égales. Son père conclut par le malheur qu’après lui, on ne pouvait plus rien faire : puisqu’on peut se donner les règles qu’on veut, on se perd et on ne sait plus où commence la musique et où commence le bruit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Lire un extrait
Videos de Miguel Benasayag (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Miguel Benasayag
Miguel Benasayag - Fonctionner ou exister ?
autres livres classés : individualismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
306 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre