AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2809827001
Éditeur : L'Archipel (13/11/2019)

Note moyenne : 4.05/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Dans ce troisième volet de la saga, Valeria regrette de s'être emballée pour Victor. Certes, leurs ébats sont toujours aussi torrides. Mais à quoi tout cela rime-t-il ?
Empêtrée dans les préparatifs d'un mariage bien plus pompeux que ce qu'elle aurait voulu, Carmen ne sait plus où donner de la tête. Quant à Nerea, elle a tout envoyé valser : son job et son petit ami au profil de gendre idéal... Adieu la Nerea sainte-Nitouche dont ses amies se moquaient ! Il e... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Marie-Nel
  11 novembre 2019
Lors de la fin de ma chronique du second opus des aventures de Valeria, Dans le miroir de Valeria, je vous disais que j'avais hâte de la retrouver dans la suite. Eh bien la voici, et aussitôt reçue, aussitôt lue ! Je n'ai pas pu résister longtemps à l'attrait de savoir ce qui allait se passer dans la vie de ces quatre trépidantes jeunes femmes. Elles sont devenues en quelque sorte des amies dont j'aime avoir des nouvelles régulièrement. Et maintenant que je l'ai fini, j'ai à la fois hâte de lire le dernier tome et à la fois non, car je sais que je devrais alors quitter cet univers crée par Elisabet Benavent, et c'est plutôt attristant.
Si vous n'avez pas encore commencé à lire cette saga, ne lisez pas ce qu'il va suivre au risque de vous spoiler, ce qui serait vraiment très dommage. Je ne vais tout de même pas trop en dévoiler, pour vous laisser la surprise de la découverte.
J'ai retrouvé avec grand plaisir Valeria, Lola, Carmen et Nerea, toutes prises dans leurs soucis mais elles les partagent afin de s'entraider à les résoudre. Carmen est en plein préparatifs de son mariage, Nerea s'engage à l'aider à l'organiser, de là, va naître une belle idée pour Nerea, pourtant discrète. Lola vit des moments torrides avec un homme qui lui a menti sur son âge et se révèle beaucoup plus jeune qu'elle, mais Lola serait-elle en train de changer et s'attacher à quelqu'un ? Et Valeria...ah Valeria, toujours prise dans sa relation du « je t'aime/je t'aime plus » avec Victor. Toujours autant attirés l'un vers l'autre, Victor va avoir des paroles qu'il risque de regretter longtemps. Valeria va alors rencontrer quelqu'un d'autre, saura-t-elle lui faire une place dans son coeur ? le fantôme de Victor ne risque-t-il pas de faire de l'ombre à cette relation ? Eh bien, je peux vous dire que je n'ai pas encore toutes les réponses...
La complicité entre les quatre amies est toujours aussi touchante. Elles se racontent tout, se conseillent, disent ce qu'elles pensent, sans fard. C'est une relation saine et importante pour elles. Elles font les quatre cent coups ensemble, se réconfortent. L'enterrement de vie de jeune fille de Carmen sera mémorable, ainsi que la fête d'anniversaire de Lola. Malgré leurs caractères différents, elles arrivent toujours à respecter l'avis de l'autre et à rester unies malgré tout.
J'ai passé un excellent moment avec ces demoiselles. J'ai souvent ri, j'ai souvent été émue, elles m'ont fait vivre de bons moments. Leurs relations avec leurs partenaires masculins ne sont pas de tout repos. Certaines d'entre elles veulent se caser et avoir une relation stable, au contraire d'autres souhaitent s'amuser encore. L'approche de la trentaine les fait toutes réfléchir et se poser des questions sur leurs vies et ce qu'elles ont fait. En l'espace de trois tomes, je les vois évoluer, changer, devenir plus mature. Leurs relations avec les hommes changent également. Même si elles ont des doutes, elles croient quand même au grand amour et à la vie à deux. Je me suis régalée à les suivre et à vivre avec elle leurs péripéties.
La plume et le style de Elisabet Benavent ne faiblit pas et est toujours aussi croustillante. Ils ne faiblissent pas, restent constants livre après livre. J'ai toujours peur que les suites ne valent jamais le premier, j'ai parfois été déçue, mais là, il y a une belle continuité et constance. Comme pour les précédents livres, elle a choisi la narration à la première personne du singulier. Ce « je » représente Valeria qui raconte la vie de ses amies, exactement comme elle écrit son propre roman. N'oublions pas que Valeria est écrivaine elle aussi. Son second roman est chez son éditeur et elle est en train de préparer le troisième. Tout comme Elisabet Benavent. Une similitude entre les deux femmes qui fait sourire et qui me fait me demander comment est la vie privée de l'auteure. Les parties qui concernent les autres filles sont racontées à la troisième personne du singulier. C'est Valeria qui raconte ce que vivent ses copines. L'effet peut paraître bizarre à certains, mais moi j'aime bien, ça donne une lecture très vivante et très réelle. J'ai ainsi réussi à ressentir au plus près ce que peuvent vivre les personnages comme émotion, que ce soit de la joie comme de la peine. Et je ne vous raconte même pas quand il s'agit de scènes érotiques comment l'atmosphère de la pièce où vous vous trouvez peut se réchauffer ! Sourire, passion, amour, amitié, acceptation de soi, de l'autre, partage, larmes, crises, plein de sensations diverses qui font partie de la vie de tout à chacun. Ce qui rend le roman très accessible et qui fait que l'on considère toutes ces personnes comme faisant partie de la réalité. Je parle très peu des rôles masculins, et pourtant, ils ont des rôles importants et sont terriblement craquants ! Je n'en dis pas plus, je vous laisse les rencontrer !
La publication originale est en espagnol, je voudrais souligner ici la belle traduction réalisée par Catherine Delaruelle. Parfois, on arrive à percevoir le fait que c'est un roman étranger, là pas du tout, tout est transposé dans un langage correspondant à la langue française.
Comme vous l'aurez compris, j'ai à nouveau passé un excellent moment en compagnie de ce livre, qui m'a une nouvelle fois empêchée de dormir. Je voulais savoir absolument comment cela allait se terminer, les questions qui seraient résolues ou pas. Et je peux vous dire que j'attends avec impatience le quatrième et dernier volet, pour enfin savoir si Valeria va trouver l'amour et surtout se stabiliser dans une relation. Comme je le disais au début, j'ai en même temps l'envie de retarder la lecture du quatrième pour ne pas quitter trop vite cet univers, mais je sais déjà que je ne pourrai pas me retenir longtemps et que je risque de sauter dessus dès qu'il arrivera.
Je ne peux que vous conseiller et vous recommander cette saga si vous avez envie de vous changer les idées, de vivre un moment pétillant et drôle, ça ne peut faire que du bien avec la grisaille de l'automne. Ces romans sont des remèdes contre la morosité.
Je vous en souhaite une bonne lecture, pour ma part, j'attends avec impatience le dernier volet qui devrait sortir courant décembre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Clem_YCR
  17 novembre 2019
Nous voici déjà à l'avant-dernier tome de la saga à succès d'Elisabet Benavent, qui, pour mémoire, va être adaptée sur Netflix dès l'an prochain. Si j'ai vraiment adoré le premier tome qui avait, selon moi, un parfum de réalité (on aurait pu se retrouver nous-même dans le livre même si, je vous l'accorde, les gars ont un peu tous l'air de top models), j'avais un peu moins accroché avec le second tome, dans lequel je me suis complètement détachée de l'héroïne indécise, regrettant de ne pas avoir plus de passages consacrés au reste de la bande.

Avec Les hauts et les bas de Valeria, titre que je trouve plutôt sympa puisqu'on peut comprendre, au choix, émotionnellement ou fringuement parlant, ce qui colle bien avec nos personnages fashion victim ! C'est également ma couverture préférée, elle se démarque des autres et à première vue fait un peu moins « femme fatale », mais je la trouve vraiment chouette. Bref, avec ce troisième opus, j'ai eu un nouvel élan d'amour pour la saga ; il y a du très bon et du moins bon, mais j'ai retrouvé cet esprit de camaraderie entre cette bande de filles attachante et le récit est un peu moins centré sur Valeria.
Le moins bon, c'est qu'il y a encore trop de sexe ou d'allusions sexuelles pour moi, parfois c'est lourd même presque vulgaire ou caricatural. de plus, Valeria est encore assez inconstante, tiraillée entre son amour pour Victor, qui ne colle pas à ce qu'elle attend, et son envie de vivre sa vie. J'avoue être plutôt team Victor que team Valeria, car si le beau gosse a certain torts, Valeria est vraiment une fille qui aime les drames. J'ai toujours autant de mal à la comprendre ; son histoire avec Victor ressemble à s'y méprendre à une tragédie et l'on ne peut s'empêcher de poser la question : est-il possible de s'aimer trop pour s'aimer bien ? Certes, elle souhaite vivre selon ses propres désirs et être maitre de son destin, mais dans toute vie à deux, il y a des concessions à faire je pense, surtout si l'on souhaite que cela fonctionne sur le long terme. Cependant, on peut comprendre qu'elle n'ait plus vraiment foi dans les hommes et qu'elle n'arrive pas à faire confiance à Victor. Malgré ses airs de femme fatale (dont elle n'est vraiment pas consciente) qui met tous les hommes à ses pieds sans vraiment lever le petit doigt, Valeria est plutôt une personne naïve, qui ne voit pas (ou ne comprend pas) les intentions des autres, en partie, probablement parce qu'elle ne croit pas en elle. C'est aussi ce qui fait son charme mais vous verrez que le gouffre est profond entre cette image et celle qu'elle va nous donner dans ce tome.
Le très bon, ce sont les moments entre filles, les discussions à bâton rompu avec, toujours, cette touche d'humour, les passages sur les copines et l'avalanche de sentiments, surtout sur la fin. On connait enfin la vérité sur Adrian (c'est un des petits points qui m'avait frustrée de ne pas savoir avec exactitude quels étaient ses torts, Valeria ayant tendance à se faire des films). le gros point fort d'Elisabet Benavent, c'est de nous entrainer, malgré les petits défauts, avec grande facilité dans la vie de ses personnages. Son écriture est fluide, les dialogues coulent tous seuls et le fait que l'on soit en train de lire le roman écrit par Valeria ajoute une petit touche d'originalité.
On ne va pas se mentir, l'histoire de nos quatre trentenaire a quelque chose d'addictif, parce qu'on s'attache forcément à elles, qui nous rappellent (ou pas) quelqu'un qu'on connait. On voit Carmen, Nerea et Lola trouver leur voie et goûter enfin au bonheur avec grand plaisir. Les passages qui leur sont consacrés sont, ici, un peu plus nombreux et Lola et Nerea vont vraiment nous surprendre, déviant de l'image que l'on avait d'elles, sans forcément s'en rendre compte et presque malgré elles. Elles vont se rendre compte, l'une comme l'autre, qu'il faut laisser faire les choses et arrêter de toujours vouloir tout contrôler. La vie s'est une suite d'émotions et les émotions ne se contrôlent pas ! J'ai trouvé la Lola grande gueule vraiment très touchante et j'ai beaucoup aimé l'homme qui fait irruption dans sa vie, lui permettant de grandir un peu ! Ils sont vraiment trop mignons tous les deux.
J'ai également été très touchée par la passion qui unit Valeria et Victor. Même si Valeria en fait des caisses et a tendance a toujours tout tourner au drame, on sent l'alchimie qui existe entre les deux jeune-gens et on se demande vraiment pourquoi ça ne fonctionne pas. La petite cerise sur le gâteau aussi, c'est que même si Victor n'est pas très présent (hormis dans la tête de Valeria) dans ce tome, on a droit à quelques chapitres de son point de vue ET quelques petites confidences qu'il a faites à Lola. C'est une vraie tête de mule qui souffre et représente totalement le cliché masculin : ne pas parler de ses sentiments et serrer les dents « parce que les hommes ne parlent pas de ses choses-là ». Il en est touchant en quelque sorte. La prise de conscience est à la fois lente et brutale chez lui, il réalise un énorme travail sur lui-même, sur l'impact de certains choses dans sa vie et les changements à apporter. Non non, je ne suis pas du TOUT fan de Victor.
Je terminerai en vous parlant d'un nouveau personnage : Bruno. C'est est un homme charmant, intelligent et posé, il a un humour grinçant, pas la langue dans sa poche et se rapproche beaucoup de Valeria ; en tant qu'écrivain, il a beaucoup de choses en commun avec elle et comprend ce qu'elle traverse dans sa vie professionnelle. Sa maturité m'a énormément surprise sur la fin, tranchant un peu avec l'image de garnement qu'il renvoie, et me faisant l'apprécier d'avantage. Mais ce n'est pas Victor…
Ce tome m'a tout de même mis les nerfs en pelote (surtout Valeria). Plus qu'un tome pour connaitre le fin mot de l'histoire. Happy end ou pas ? et surtout pour qui ?
Pour moi, le premier reste pour le moment le meilleur mais je suis ravie de continuer à suivre Lola, Nerea, Carmen et Valeria dans leur vie trépidante parce que, quelque part, j'ai un peu l'impression de faire partie de la bande.
Lien : https://sawisa.wixsite.com/y..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Ninis47
  19 novembre 2019
Je remercie énormément Mylène pour cet envoi!
* Spoiler sur les tomes précédents!! *
Cette saga est un vrai petit coup de coeur en cette fin d'année 2019. J'avais adoré les deux premiers tomes, et quel plaisir de retrouver Valéria, Lola, Carmen et Nerea pour la suite de leurs aventures!!
Valéria est dans une relation compliquée avec Victor. Elle rêve d'avoir une vraie relation de couple avec lui mais au final ils ne sont que des sex-friend...
Lola a tourné la page Sergio, elle tombe sur un jeune homme qui ne la laisse pas insensible!
Carmen est en plein préparatif de mariage et le plus dur reste de trouver sa robe...
Nerea décide de tout remettre en question et d'enfin penser à elle.
J'ai adoré ce troisième tome! Peut être même plus que les deux autres!
Les personnages évoluent beaucoup dans celui ci, pas toujours de la manière dont je l'aurai souhaité mais bon, l'auteure nous réserve quelques surprises et quelques frustrations!!
Valéria est celle dont j'ai la moins apprécié l'évolution! Au début elle est perdue dans sa relation avec Victor, ce que je peux comprendre mais les décisions qu'elle prend par la suite mais non quoi...!! Elle ne sait pas comment elle doit se comporter, et au fond elle ne sais même pas ce qu'elle veut vraiment je crois.
Nerea j'ai adoré son changement. Elle n'hésite pas à se remettre en question, à tout envoyer balader pour enfin faire ce qu'elle veut elle et pas ce que l'on attend d'elle. Elle s'affirme, elle s'assume et on a bien du mal à reconnaître la Nerea des premiers tomes à certains moments!
Lola elle aussi change beaucoup tout au long du roman. On la découvre plus fragile, moins sûre d'elle. Elle va tomber sur un jeune homme qui va mettre à mal toutes ses certitudes et va la déstabiliser dans ses envies et ses sentiments.
Carmen est celle qui reste la plus fidèle à elle même. Elle aime Barto, ils vont se marier mais à quelques semaines du mariage des angoisses surgissent, quoi de plus normal...!!
Le style de Elisabet Benavent est toujours très addictif et un réel plaisir de lecture. On suit nos quatre amies avec délectation et engouement. Elles sont toujours extrêmement drôles et pétillantes. Quoiqu'il arrive, elles savent qu'elles peuvent compter les unes sur les autres, leur amitié est très touchante. Elles sont soudées dans les bons comme les mauvais moments.
A chaque fois que j'ouvre un des romans de cette saga, je sais que ça va être un moment de détente et de plaisir. Je ris, je suis émue, touchée, cette saga ne me laisse pas indifférente et à chaque fois c'est comme si je retrouvais une bande de copines.
Cette histoire est pleine d'humour, de sentiments, d'érotisme (certains passages sont très hot!!), des personnages féminins haut en couleur, des personnages masculins à tomber, bref tout ce que j'aime y est réuni! L'auteure n'hésite pas à mettre à mal ses héroïnes, à redistribuer les cartes, à frustrer ses lecteurs, et la fin...!!! Je ne m'attendais absolument pas à une fin comme celle là et ce n'est pas du tout la fin que je souhaitais!!! Donc j'ai d'autant plus hâte de lire la suite... Mais je suis également un peu triste de savoir que ce sera le dernier tome...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Valmyvoyou_lit
  16 novembre 2019
J'ai dévoré ce tome comme les précédents, car j'étais heureuse de retrouver les copines. Cependant, le titre correspond à mon ressenti.

Alors que cela démarrait fort et que j'ai applaudi à une mise en scène de Valeria, au fil du livre, ses réactions en amour m'ont décontenancée. J'ai trouvé qu'elle avait des comportements excessifs et que certaines situations pouvaient se régler en discutant. J'ai apprécié que les scènes de sexe soient moins présentes, dans la première partie. J'en reparlerai par la suite, mais c'était un leurre. J'ai pensé que ce tome allait mettre plus l'accent sur la personnalité des filles.

Ce qui est vrai pour Lola. Alors que jusqu'à maintenant, c'était celle de qui je me sentais le moins proche, elle a dévoilé une nouvelle facette de sa personnalité et s'est révélée plus fragile et plus sensible, que ce soit avec les hommes ou en amitié. Son côté exubérant s'est peu à peu effacé pour montrer la femme qu'elle est réellement. Carmen est moins présente, mais les passages la concernant, m'ont touchée. Quant à Nerea, j'ai aimé son évolution.

J'ai été très amusée de me rendre compte, que nous, lecteurs, avions une avance sur les lecteurs fictionnels de Valeria. Alors que nous connaissons tout ce qu'elle a vécu dans le tome 2 et qu'elle est en train de vivre ce qui se passera dans le tome 3, son entourage n'a pas encore lu le deuxième opus puisqu'il n'est pas publié. Cette frontière entre le lectorat réel et celui de la saga m'a beaucoup amusée. J'ai beaucoup aimé les passages concernant la vie d'écrivain.

Dans les hauts et les bas de Valeria, de nombreuses scènes de sexe sont présentes, trop à mon goût. A certains moments, je me suis demandé les raisons de certains passages, je les ressentais comme du sexe pour du sexe et pour moi, les détails n'avaient pas toujours lieu d'être, je me lassais, d'autant plus que certaines situations m'ont mise mal à l'aise. Certains comportements m'ont dérangée…

Conclusion

J'ai adoré certaines parties et d'autres m'ont agacée. Ce troisième tome me paraît être celui de transition qui donne envie découvrir le quatrième afin de savoir si Valeria a pris les bonnes décisions et si elle saura tirer les leçons du passé. Malgré des énervements passagers, j'ai passé un bon moment et j'ai hâte de lire le final.

Je remercie sincèrement Mylène des Éditions de l'Archipel pour ce service presse.


Lien : https://valmyvoyoulit.com/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
jardinlitteraire
  13 novembre 2019
Merci Mylène pour l'envoi de ce 3eme tome. Je l'ai encore une fois dévoré même s'il m'a un peu moins plu que les précédents…
Valeria ne sait plus où elle en est. Sa relation avec Victor ne lui convient plus, elle attend beaucoup plus que ce qu'il est prêt à lui donner. Alors peut être vaut il mieux rompre ?
Vous l'avez compris, Valeria n'est pas au mieux de sa forme dans ce 3eme opus d'où le titre d'ailleurs. Elle est perdue, ne sait plus vraiment ce qu'elle veut et va de nouveau de trouver tiraillée entre 2 hommes. C'est avec grand plaisir que j'ai suivi ses péripéties et ses états d'âme. C'est toujours aussi frais, pétillant et addictif mais le problème c'est que Valeria a commencé à m'agacer. Elle ne voit pas ce qui est au bout de son nez et à se poser trop de question elle pourrait passer à côté du bonheur. Je l'ai trouvé égoïste et centrée sur elle même. Elle a même un petit côté enfant gâtée par moment qui m'a fortement déplu. C'est le premier tome où par moment je ne la comprenais pas. Rajoutez à cela que je n'aime pas sa nouvelle conquête… Victor où es tu ?
Je sais qu'il ne m'avait pas forcément fait bonne impression lorsque je l'avais rencontré mais j'ai appris à le connaître et à voir clair dans son jeu. Et avouons le, à l'heure actuelle je l'adore. Dans ce roman, nous avons quelques parties racontées de son point de vue, ce qui laisse entendre qu'il s'est confié à Valeria vu que c'est elle la narratrice. C'est un homme fou amoureux de Valeria, il souffre terriblement de son absence et n'arrive pas à le lui dire. En même temps quand il lui dit, elle ne l'entend pas… Il est très touchant dans sa vulnérabilité et on a qu'une envie, le consoler et lui faire oublier Valeria…
Mais leur relation, dans ce tome ci, m'a fait lever les yeux au ciel à de nombreuses reprises tant elle est dysfonctionnelle. Ce sont deux enfants incapables de communiquer, incapables de se parler sans se crier dessus ou s'insulter. Charmant mais surtout navrant.
Dommage aussi que certains passages soient aussi trash. Il y a tout de même beaucoup trop de sexe et certaines maladresses m'ont choquée (la femme dit clairement non et pourtant…). Révoltant de lire cela ! Même si cela se lit très vite, j'ai vraiment l'impression de tourner en rond. Ce 3ème tome n'apporte vraiment pas grand chose, la série commence à s'essouffler. Pourtant même si ce tome n'est pas le meilleur à mes yeux j'ai vraiment hâte d'avoir la conclusion de cette histoire haute en couleur !
Même si ce 3ème volet m'a déçue, je l'ai tout de même dévoré ! J'ai hâte d'avoir la conclusion de cette saga définitivement plus Sex and the City que Bridget Jones !
Lien : https://monjardinlitteraire...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Clem_YCRClem_YCR   15 novembre 2019
Les femmes finissent toujours par sortir un truc auquel les hommes ne savent pas quoi répondre. Parce que si je te dis que ça te va super bien, tu penseras que je te trouve grosse. Mais si je réponds que c'est complètement faux, tu croiras que je raconte des conneries. Alors je vais me contenter de répéter que oui, tu me rappelles vraiment Clara Alonso. Et pour les vingt kilos, tu exagèes, tu le sais parfaitement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Clem_YCRClem_YCR   15 novembre 2019
Au début, nous avions pensé aller à l'hôtel, mais Lola avait trouvé une sorte de résidence universitaire où on pouvait soi-disant louer une chambre pour quatre. En réalité, je pense qu'elle était pour deux. A vrai dire, nous savions que c'était une chambre pour deux, mais le prix était parfait pour quatre.
Commenter  J’apprécie          00
Clem_YCRClem_YCR   15 novembre 2019
L'amour ? Je ne crois pas à l'amour. Plus exactement, ce n'est pas pour moi, point final. C'est comme gagner au loto. Tu sais que ça peut arriver, mais toi, tu peux jouer tous les jours, tu ne gagneras jamais.
Commenter  J’apprécie          00
audeLOUISETROSSATaudeLOUISETROSSAT   14 novembre 2019
Avant de partir en claquant la porte, je fouinai un peu partout jusqu’à ce que je trouve un rouleau de scotch. Je fixai le maudit soutif sur le miroir de l’entrée avec un petit message : N’essaie pas de me faire croire que c’est celui de ta sœur, connard d’enfoiré !
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Elísabet Benavent (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Elísabet Benavent
La suite trépidante des aventures de Valeria et de sa bande d'amies !
Valeria, qui s'est séparée d'Adrian, est tombée dans les bras de Victor. Mais, après un début de relation enflammée, elle commence à s'interroger… A-t-elle fait le bon choix ?
Heureusement, ses amies de toujours sont là, à qui elle peut se confier. Et réciproquement. Car Lola, elle aussi, se pose des questions. Est-elle encore amoureuse de Sergio, l'homme qui a plaqué sa fiancée pour elle, avant qu'elle le rejette ?
Carmen, de son côté, semble heureuse d'avoir enfin franchi le pas avec Barto, même si elle pressent que la mère de ce dernier va se montrer envahissante…
Seule Nerea semble garder le cap et la tête froide. Mais les apparences sont souvent trompeuses…
Valeria a aussi une autre source d'inquiétude. Elle vient enfin de terminer son deuxième roman. Elle en est satisfaite et son éditeur est enthousiaste. Mais comment ses amies réagiront-elles quand elles découvriront leurs histoires de cœur et leurs ébats intimes étalés au grand jour ?
En attendant, les quatre amies sont de nouveau réunies et s'apprêtent à sortir faire la fête.
C'est drôle, c'est vif, ça pétille et ça passe aussi vite qu'une soirée entre filles. On s'est à peine embrassées qu'il est déjà l'heure de se quitter.
#sagavaleria #elisabetbenavent #danslemiroirdevaleria
http://www.editionsarchipel.com/livre... https://www.instagram.com/valeria_la_...
+ Lire la suite
autres livres classés : autofictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Connaissez vous bien Terry Pratchett ?

En quelle année est né Terry Pratchett ?

1943
1948
1950
1955

10 questions
105 lecteurs ont répondu
Thème : Terry PratchettCréer un quiz sur ce livre